Une société profondément malade – Jiddu Krishnamurti

Publié par

 

jiddu-krishnamurti

Jiddu Krishnamurti (1895 – 1986)

 

 

« Ce n’est pas un gage de bonne santé que d’être bien intégré dans une société profondément malade. »

 


 

Une société profondément malade

Société corruptrice, qui a pour centre la possession frénétique, au désavantage de l’être. Tout le monde peut en être juge, il suffit d’ouvrir les yeux. L’argent est le « nouveau » (faux) dieu, l’élément qui permet de posséder presque tout, la force et l’énergie de vie d’un nombre absolument impressionnant de personnes: endoctrinées de plus en plus profondément !

 

Mais pour le comprendre il faut saisir exactement ce qu’est la société actuelle, qui la dirige vraiment, dans quels buts, et les répercussions au niveau de la vie des hommes.

 

De par le monde existent encore des utopistes qui pensent que pouvoirs et hommes politiques sont en mesure d’apporter de la lumière à la société, mais en réalité il y a bien longtemps que ce n’est plus le cas ! Et quand bien même certains dirigeants le voudraient, que la chose ne serait pas davantage possible : les sphères du pouvoir, avant d’être politiques, sont désormais totalement financières ! Les véritables décideurs, les vrais monarques sont les hommes au sommet des banques internationales. Et peu importe le pays ou l’homme politique est à la tête de celui-ci, l’ensemble est tenu en laisse par ceux qui détiennent la véritable puissance, la puissance qui corrompt, qui détruit, dont le seul but est de générer sans cesse du profit : de façon à acquérir encore plus de pouvoir et d’influence…

 

Ceux qui détiennent la part du gâteau, ceux qui déterminent ce que doit être la société, ceux-là, n’ont aucun avantage, ni aucune envie, de partager ce qu’ils détiennent. Et ils font et feront tout pour maintenir la masse dans un état d’abrutissement, de servilité, et de besoins devant régulièrement être assouvis.

 

Chose étrange cependant, car même si l’on vivait sous un régime dictatorial, chacun aurait néanmoins toujours assez de clairvoyance pour analyser, librement les éléments, situations et relations qui serpentent dans sa vie et dans la société des hommes. Alors, pourquoi cela n’arrive-t-il pas, en règle générale. Parce que, pour ce faire, il faut nécessairement entrer en résistance. Et ce n’est pas facile pour tous… Résistance face à la pensée majoritaire et dominante. Résistance face à ce que trop considèrent comme une fatalité. Résistance face à aux injustices qui se banalisent. Et celle-ci impose de ne pas rester aveugle avec les aveugles !

 


 

Extrait de :

http://theurgie.com/terre.html

…& ajout personnel.

2 commentaires

  1. C’est très juste. Et quand tu résistes, il faut être bien accroché, tu deviens « en marge ». Je suis accusée de résistance abusive. Quelle connerie! Parce-que beaucoup croient en la démocratie, la liberté…. mais nous sommes déjà en dictature.
    J’ai choisi ma philosophie de vie. Je suis en accord avec la nature mais pour le reste, mon quotidien est parfois difficile .
    Très bonne soirée.

    1. A quelques nuances près, il en est de même pour moi. Sortir du troupeau, nous met en marge.

      Je te cite : – « …que beaucoup croient en la démocratie, la liberté…. mais nous sommes déjà en dictature. »,

      …Effectivement, il n’y a pas de démocratie et ce, depuis fort longtemps. Ce n’est qu’une démocratie de vitrine. Nous sommes dans un système ploutocratique et si nous sortons de ses ‘frontières’, la dictature se fait très vite ressentir.

      Bonne soirée également Annawenn.