La roche lunaire ne serait qu’un morceau de bois fossilisé

Publié par

Time : 2 mn 16

 


 

La roche lunaire ne serait qu’un morceau de bois fossilisé

 

ro-lune-1

 

 

La pièce trésor du Musée national Hollandais, supposée être une pierre lunaire, n’est en fait, rien d’’autre qu’un morceau de bois fossilisé assuré $500,000 !

 

Le musée avait acquis cette pierre en 1988 à la mort de l’ex-Premier ministre Willem Drees, qui l’avait lui-même reçue le 9 octobre 1969 des mains de l’ambassadeur des Etats-Unis William Middendorf, à l’occasion d’une visite aux Pays-Bas des trois astronautes d’Apollo 11, alors en tournée mondiale après leur mission lunaire.

La porte-parole du Rijksmuseum, Xandra van Gelder, en charge des investigations qui ont révélé la supercherie, a néanmoins assuré que le musée, davantage connu pour ses chefs-d’œuvre de Rembrandt que pour ses minéraux, conserverait l’objet, en tant que curiosité.

« C’est une bonne histoire, mais certaines question restent encore sans réponse. », a-t-elle commenté, affirmant : « Préférer en rire. »

Middendorf a expliqué à la radio néerlandaise NOS que le département d’Etat lui avait confié la pierre et que Willem Drees s’était montré « Très intéressé » par ce « Petit caillou » de la taille d’un poing. Toutefois, a-t-il ajouté : « J’ignorais totalement qu’il s’agissait d’un faux. »

La Nasa aurait offert des pierres lunaires à plus de cent pays dans les années 1970. Les experts officiels de la NASA n’ont aucune explication pour cette découverte.

Ce pseudo morceau de roche lunaire offert par ces 3 héros astronautes très récemment encensé par les grands médias, dont Armstrong et Aldrin, ne serait dont au final qu’un petit bout de bois brûlé… ce morceau de bois avait été assuré pour la modique somme de $500.000.

Mais les soupçons sur l’authenticité de ce « caillou lunaire », qui pourtant justifiait aux yeux de certains la réalité de la mission Apollo 11, avaient fini par faire chuter sa cote : jusqu’à la confirmation à ce jour que cette pièce pourtant exposée comme originale n’est qu’un faux grossier, d’une valeur de 70 $ au mieux.

Par la suite, au début des années 70, d’autres roches lunaires (extraites de missions inhabitées) furent « données » par la Nasa à plus de 100 pays dans le monde entier…

Amenée à s’expliquer sur cette fraude, l’ambassade US n’a « aucune explication » à donner pour le moment : gageons qu’ils sauront trouver un scénario aussi bidon que l’effacement des bandes originelles du Premier pas sur la lune pour « faire des économies » !!

 


 

Source :

http://news.bbc.co.uk/2/hi/8226075.stm

http://usatoday30.usatoday.com/news/offbeat/2009-08-27-moon-rock-museum_N.htm

http://www.gentside.com/rocher/un-musee-decouvre-que-la-pierre-de-lune-qu-039-il-exposait-n-039-en-est-en-fait-pas-une_art7782.html

THE ASSOCIATED PRESS (CP)  – 2009

2 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s