Privatisation du savoir ?

Posted by

 

Dans le monde de la recherche scientifique, publier ses travaux est un passage obligé. Cela permet aux chercheurs de faire connaître leurs travaux mais aussi d’être identifié par leurs pairs et pourquoi pas d’obtenir un poste, à condition d’être publié dans les bonnes revues.

Si certaines revues de vulgarisation sont bien connues, la plupart des chercheurs partagent leurs recherches dans de nombreuses autres revues, plus spécialisées, moins populaires. Ces revues traitent de sujets essentiels, indispensables à l’avancement de la recherche scientifique et au développement de solutions innovantes. On y trouve des apports sur des thèmes aussi larges et divers que la maladie d’Ebola, les dernières découvertes en astrophysiques ou encore le changement climatique.

Or, dans leur grande majorité, leurs articles sont publiés dans des revues qui appartiennent à un oligopole, c’est à dire, à un petit groupe de détenteur du marché. Une situation très peu enviable qui fausse la libre concurrence.

Conséquence : le prix de ces revues est en hausse constante et, droit de l’auteur à l’appui, leurs propriétaires empêchent le libre accès aux productions des chercheurs.

Cette mécanique de publication qui permettait à la base de faire circuler le savoir est devenue une vraie chasse gardée économique : celle des éditeurs scientifiques. Quelques grands noms se partagent un marché juteux et privatisent au passage des travaux scientifiques la plupart du temps financés par des fonds publics.

Source :

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-sciences/20160519.RUE2928/je-ne-publierai-plus-jamais-dans-une-revue-scientifique.html

http://sciences.blogs.liberation.fr/2011/10/19/une-tribune-le-racket-de-ledition-scientifique/

https://mrmondialisation.org/revues-scientifiques-racket-sur-les-cerveaux-datagueule63/

https://lesbrindherbes.org/2016/10/27/democratie-revues-scientifiques-privatisation-savoir/

https://www.journals.elsevier.com/comptes-rendus-geoscience

12 comments

    1. Je vous en prie.

      C’est en effet scandaleux ; voir totalement inadmissible.

      Quant à nos politiques… Étant eux-mêmes achetés, il aurait été quelque peu difficile d’envisager le contraire… Hélas !

      Aimé par 1 personne

      1. Je valide totalement vos propos et votre conclusion.

        Malheureusement, la privatisation et la spéculation dans le domaine du vivant et des matières premières va bon train.

        C’est réellement catastrophique !

        Voir notamment, le fumeux Codex Alimentarius, les fusions des géants de l’industrie pharmaceutique, l’industrie chimique et de l’agronomie et ce… Sans omettre leur fumeuse Arche, qui a bien des égards me semble quelque peu… Etrange sous bien des aspects.

        Aimé par 1 personne

      2. Il y a aussi les deux traités de libre échange qui ne sont pas bons pour nous. Pour moi il n’y a qu’un seul homme politique qui peut nous tirait de là. Aux élections il ne faudra pas se tromper car ça m’ennuierait beaucoup de perdre encore 5 ans. « Je vote, ils dégagent ». Bonne soirée !!

        Aimé par 1 personne

      3. En effet, les traités de libre échanges sont vraiment alarmants et ce, à plus d’un titre.

        Pour les politiciens en lices (et bien d’autre par ailleurs), ils sont tous dans un système où ils ne peuvent être que des employés de ce dernier. S’ils dévient trop de leur feuille de route ; ils leur sortent de vielles ardoises ou des affaires récentes ; ce qui a pour effet immédiat, de les discréditer. Ou bien, c’est l’assassinat ou le meurtre maquillé en suicide. Ils sont tenus et ils le savent. Reste qu’il faut donner l’illusion du contraire à la population et manifestement, cela fonctionne.

        Bonne soirée et merci pour le partage.

        Aimé par 1 personne

      4. Il est tant de redonner la parole aux citoyens via une VIème république et une assemblée constituante qui dirigera notre pays. Si on fait cela, la suppression de la fonction de président de la république sera obligatoire car nous sommes dans un régime présidentiel monarchique. Deuxièmement les politiques ayant eu déjà des responsabilités ne pourront pas se présenter et troisièmement il sera inscrit dans la nouvelle constitution la révocation des hommes politiques si magouilles. D’où le slogan « Je vote, ils dégagent ».

        Aimé par 1 personne

      5. Sincèrement, je ne connais pas la solution.

        Je suis depuis quelques années Etienne Chouard et François Asselineau tout en poursuivant parallèlement et ce… Antérieurement à la ‘popularisation’ de ces deux personnes, des ‘recherches’ sur le sujet (ouvrages principalement) et à mon humble niveau… Je n’ai pas la solution pour un système comme le nôtre et également comme ils le proposent.

        Aimé par 1 personne

      6. C’est peut-être déjà une première étape.

        Je ne saurais dire par où et comment il faut commencer.

        Si nous avons le temps… Ou est-ce utopique ?

        Certains le pensent.

        Pour ma part, et je vous rejoins dans vos propos… Si l’on peut déjà commencer par notre propre microcosme… C’est un début.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s