Le business de la peur

Publié par

 

 

Synopsis :

La « menace terroriste » est devenue une réalité qui inquiète de nombreux Français. Ce climat de peur fait les affaires du secteur de la sécurité, qui pèse aujourd’hui dix milliards d’euros.

Cash investigation révèle les dessous de ce business qui a le vent en poupe. Certains industriels sont par exemple prêts à manipuler les statistiques pour faire gonfler leurs bénéfices.

Le business de la peur repose sur deux gros marchés. La technologie de la biométrie, tout d’abord, a transformé notre corps en carte d’identité ambulante en permettant de détecter nos empreintes, notre voix et jusqu’à notre odeur. Elle inonde tous les secteurs. Des hôtels aux collèges et lycées, tous ont tendance à s’équiper de lecteurs d’empreintes digitales pour assurer une plus grande sécurité. Un système décrit comme infaillible par ceux qui le produisent, mais qu’en est-il vraiment ?

L’enquête présentée par Elise Lucet montre également les failles de cette technologie, présentée comme la solution miracle.

Gros plan également sur les caméras de surveillance, qui ont envahi le paysage urbain. Plus de 40 000 objectifs surveillent les villes de France et, depuis peu, les petites communes rurales. Mais ces caméras sont-elles vraiment efficace ?

3 comments

  1. Conneries!
    Pour ce sujet, je préfère encore en chier ma race avec mes chevaux dans mon no man’s Land que de mourir de peur.
    D’ailleurs par ici, les chasseurs fachos sont plus dangereux que les pseudos terroristes.
    Et finalement, ce n’est pas plus mal. Ils ne se cachent pas et ont le courage de leurs opinions 😋

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s