Solitude : quand les réseaux sociaux aggravent le sentiment d’exclusion chez les jeunes

Publié par

Facebook

 

Selon une étude publiée lundi par des chercheurs de la faculté de médecine de Pittsburgh en Pennsylvanie (Etats-Unis), passer plus de deux heures par jour sur les réseaux sociaux aggraverait le sentiment de solitude.

Trop de temps sur les réseaux sociaux serait nocif pour les jeunes adultes : c’est en quelque sorte la conclusion d’une étude publiée par des chercheurs de la faculté de médecine de Pittsburgh en Pennsylvanie (Etats-Unis).

« Il est important d’étudier ce phénomène car les problèmes de santé mentale et l’isolement arrivent à un niveau épidémique chez les jeunes adultes. », a déclaré dans la revue American Journal of Preventive Medicine Brian Primack, coauteur de l’étude.

Et d’ajouter : « Nous sommes des êtres sociaux mais la vie moderne à tendance à nous compartimenter au lieu de nous réunir. Bien que les réseaux sociaux semblent, à première vue, offrir des opportunités pour combler un vide social (…) ils ne sont pas la solution que les gens espèrent. »

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont fait appel en 2014 à 1.787 Américains âgés de 19 à 32 ans. Ces derniers devaient répondre à un questionnaire sur leur utilisation quotidienne des réseaux sociaux et sur leur fréquence de connexion. Entre leurs mains : une liste des 11 plateformes les plus populaires parmi lesquelles se trouvaient Facebook, YouTube, Twitter, Google Plus, Instagram, Snapchat, Tumblr, Pinterest ou encore LinkedIn. Dans un second temps, les chercheurs ont évalué la sensation d’isolement chez ces personnes, à l’aide d’un autre test.

Les résultats sont sans appel : selon les auteurs de l’étude, les personnes utilisant les réseaux sociaux plus de deux heures par jour auraient deux fois plus de risques de se sentir isolées par rapport à ceux qui n’y consacreraient pas plus d’une demi-heure au quotidien. Pire encore pour les internautes qui visitent les réseaux sociaux 58 fois ou plus par semaine, ils auraient trois fois plus de risque de ressentir l’isolement social contrairement à ceux qui se limiteraient à moins de neuf connexions par semaine.

 

Source :

http://edition.cnn.com/2017/03/06/health/social-media-isolation-study-trnd/

http://www.francesoir.fr/lifestyle-vie-quotidienne/solitude-quand-les-reseaux-sociaux-aggravent-le-sentiment-exclusion-facebook-instagram-twitter-etude-scientifiques-jeunes

http://www.livescience.com/58121-social-media-use-perceived-isolation.html

http://www.ajpmonline.org/article/S0749-3797(17)30016-8/fulltext

http://www.health.pitt.edu/people/brian-primack

10 comments

  1. Cela parait évident et paradoxal mais cela relie tout de même à des communautés, aussi virtuelles soient elles… Je ne vois pas ce qu’il faudrait faire pour empêcher cela A vrai dire cela me semble un moindre mal que l’isolement et la solitude…

    Aimé par 2 people

    1. Tout dépend peut-être du temps que l’on y passe Maître Renard…

      Et à mon humble sens, le virtuel ne peut égaler de véritables relations sociales.

      Qu’en penses-tu ? Car il est possible que j’ai mal analysé ce paradigme sociétal.

      Aimé par 1 personne

      1. Entièrement d’accord. Cela ne remplace pas les relations réelles mais ça les complète. On échange alors qu’on ne connaît guère… C’est un autre type de relations mais

        Aimé par 2 people

  2. Bonjour! Les résultats de cette recherche ne montrent pas un lien de cause à effet, mais tout simplement un lien entre les deux, et l’article de Live Science pose d’ailleurs la question: comme dans l’histoire de l’œuf et de la poule, lequel des deux vient en premier? Le sentiment d’isolement qui fait que l’on se cherche des contacts à travers les réseaux sociaux, ou bien la connection excessive aux réseaux sociaux qui pousse à s’isoler des gens qui vous entourent naturellement?
    Je suis plutôt d’accord avec Maître Renard (au fait, bonjour à lui, ravie de le retrouver ici!) et pour ma part je connais un blogueur qui s’accroche à la vie en partie grâce aux contacts qu’il s’est créés sur la toile.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Joëlle,
      Je te cite : « je connais un blogueur qui s’accroche à la vie en partie grâce aux contacts qu’il s’est créés sur la toile. »,
      …J’en conviens et je connais personnellement cette situation. Néanmoins, pour ma part… Je ne mise pas tout sur les réseaux sociaux.
      Mais force contester que le tissu sociétal ne fut plus ce qu’il a été et que bon nombre de jeune (et moins jeune) sont plus connectés au virtuel qu’au réel. De facto, cela induit donc une certaine forme d’isolement si l’on se réfère aux échanges qui ont structurés nos sociétés d’actants.
      Après… Tout n’est qu’une question de perspective et d’analyse.
      Merci pour ton commentaire Joëlle.
      Bonne fin de journée.
      Cordialement.

      Aimé par 1 personne

  3. A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:

    spirituel vs matériel … nous avons toujours le choix … suffit juste d’ ouvrir sa conscience a l’ autre … bien sûr c’ est une démarche volontaire ! il est plus simple d’ accepter sa propre servitude et de se laisser berner par le matériel … qui nous entoure et nous cerne de toutes parts ! renoncez a l’ effort et vous n’aurez plus aucun souci !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s