Temps de travail au Moyen Âge

Publié par

Time : 1 mn 31

 


 

Synopsis :

Au 21ème siècle, le mot travail rime avec harcèlement, angoisse, surmenage. En 2009, 44% des français disent éprouver un stress important ou très important dans leur activité professionnelle, rapporte le sondage LH2 pour L‘Express.

 

Qu’en est-il en 2017 ?…

 

 

Travaille-t-on pour vivre ou vit-on pour travailler ?

L’homme n’a pas toujours répondu de la même manière à cette question.

 

 

Travailler plus pour gagner plus ?

Au Moyen Âge, un tel slogan, les aurait très certainement bien fait bien sourire.

 

Nos ancêtres n’étaient pas les brutes de travail qu’on imagine. Autour de l’an 1000, attendez-vous à un choc, nous avions 190 jours de congés par an.

 

Les fêtes de villages, les fêtes des saints locaux, les fêtes des corporations : ça n’arrêtait pas. Bref, on travaillait moins d’un jour sur deux. Même les paysans ne trimaient pas à longueur d’année. L’été oui, du lever au coucher du soleil ; mais dès les premiers frimas, c’est… tranquille au coin du feu, on bricole à droite à gauche, mais on ne met plus les pieds au champ.

 

En ville même topo : dès que le soleil se couche, on ferme la boutique. La loi interdisait de travailler à la lueur des bougies, à cause des risques d’incendie.

 

 

Pour approfondir le sujet :

Voir notamment, les recherches de Marion Sigaut. Elle est titulaire d’un diplôme d’études approfondies en histoire.

 

…Ou autres historiens non inféodés aux dictats.

 


 

Source :

http://www.institutdegestiondustress.com/chiffres.php

http://www.stress.eu.com/index.php/stress-au-travail/

ANACT – Le stress au travail [PDF] : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_ANACT_CSA_2009.pdf

http://blog.marionsigaut.fr/

22 comments

    1. Très juste Maître Renard et j’ai totalement omis de le mentionner dans ma publication.

      Je le ferais lors d’une prochaine publication portant sur le thème.

      Merci pour ce rappel.

      J'aime

    1. Tout à fait Affranchie, et la dialectique usitée n’est pas anodine.

      Le Moyen Âge… Une connotation qui nous laisse sous-entendre les pires moments de notre histoire et puis vient après : Les Temps Modernes, La Renaissance, Les Lumières… Puis La Révolution industrielle (Même si cette dernière n’est pas proprement classifiée en tant que qu’époque historique).

      Ces qualifications historiques…choisis pour ces périodes ont impact sociétales non négligeables et très avantageuses pour le « système ».

      Tout un programme sémantique et un engrammage en bonne et due forme.

      Merci pour ton commentaire.

      Au plaisir de te lire.

      Cordialement.

      Aimé par 1 personne

      1. Bien sûr, ce qui a chaque fois qui m’interpelle le plus c’est la façon dont les classes dirigeantes ont manipuler l’histoire. C’est flagrant pour la révolution française. Sous Mitterand elle a vraiment été utilisée… On a longtemps fait croire que c’était le peuple, les paysans, les prolos d’alors qui s’étaient levés contre Louis XVI et les classes dominantes alors que c’était une révolution bourgoise. La dialectique marxiste est bien plus pertinente….

        Aimé par 2 personnes

      2. Tes propos sont très justes Affranchie.

        Effectivement, l’histoire est manipulée et nous est enseignée sous cette forme tronquée dès notre plus tendre enfance.

        Quant à La Révolution ‘dite’ française… Il y aurait vraiment beaucoup à en dire. Mais tu as vu juste : le peuple (paysans, etc..) était majoritairement opposé à la République imposée par quelques nantis. Il suffit de se remémorer les « Colonnes infernales » envoyées contre la population ; et pas uniquement en Vendée. .. Une hécatombe pour une acception forcée de ce changement de régime. Et dire que le 14 juillet est une journée ‘festive’ pour commémorer cette boucherie !

        « Celui qui contrôle le présent contrôle le passé. Celui qui contrôle le passé, contrôle le futur. » Eric Arthur Blair alias George Orwell.

        Je pense que nous pouvons dire sans ambages, que nous vivions une période particulièrement orwellienne fortement teintée d’un des Meilleurs des mondes…

        Je te remercie pour ton commentaire.

        Respectueusement.

        Aimé par 1 personne

  1. Ton commentaire présente de nombreux points forts intéressants mais je ne pourrais pas répondre à toutes tes interrogations.

    Toutefois, je rebondis sur ces deux points ci-dessous :

    Je te cite : « … en Suisse, pour la construction du tunnel du Gotard, de très nombreux ouvriers y ont laissé la vie… »,

    …je n’étais pas informé.

    Pour : « Est-ce que le temps de travail n’est pas lié à UNE COUCHE de la société »,

    …Pour moi, c’est une quasi-certitude…

    Aimé par 1 personne

  2. Mais oui bien sûr qu’on régresse, je suis heureux de trouver cet article ici, à une époque j’ai passé beaucoup de temps avec des historiens et j’avais appris beaucoup de choses dans le style au sujet de la vie à cette époque. Et oui ils ne travaillent pas tant que ça, bon pour certains métiers il y avait plus de pénibilité (pour les cheminots par exemple 🙂 )
    D’ailleurs, je pense que, jusqu’à l’air de l’industrialisation les conditions de travail étaient bien différente. Quand on parle de progrès aujourd’hui comme les 35 heures (qu’on soit d’accord ou non) on devrait préciser que c’est un progrès à l’échelle du siècle.

    Aimé par 1 personne

    1. Je vois que tu as trouvé cet article très instructif et très révélateur en soi.

      Je vais pratiquement tout résumer en te paraphrasant :  » …jusqu’à l’air de l’industrialisation les conditions de travail étaient bien différente. « ,

      …Et oui ! En plein dans le mille !

      Aimé par 1 personne

  3. Reprenons le rythme (beaucoup plus en adéquation avec le rythme biologique !) du Moyen-Age alors !
    Ça me fait penser à Bernard Lavilliers qui dit : « tout en régressant on se dit qu’on avance » : c’est à peu près ça en fait. Et ça ne risque pas de changer avec le gouvernement actuel… A moins que « ceux qui ne sont rien » initient le changement attendu…


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, je pense également que la situation ne risque guère de changer dans le sens positivisme du terme car il y aura changement mais pas celui que nous attendons. L’histoire est là pour nous rappeler bien des enseignements. Merci pour ton commentaire Kilda. Au plaisir de te lire et bon dimanche.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.