L’insoutenable vérité et mensonges de l’eau – Jacques Collin

Publié par

Time : 17 mn 39

 


 

Synopsis :

« L’Insoutenable Vérité de l’Eau » ou le fonctionnement de notre eau cellulaire.

 

L’eau est une des plus grandes énigmes de l’Univers.

 

La Science explique et comprend encore très mal les caractéristiques de ce liquide étrange, indispensable à la vie….

 

Après « L’eau, le miracle oublié », l’auteur poursuit ses recherches sur cet élément qui est une des plus grandes énigmes de l’Univers. La thèse d’avant-garde sur la mémoire de l’eau a mis à qui a le petit monde scientifique. Mais pour l’auteur, cette propriété n’est que le reflet de qualités plus prodigieuses, qui expliquent comment l’eau « capte » la vie et ses formes.

 

Jacques Collin décrit les caractéristiques de cette eau idéale dont notre organisme intoxiqué a besoin.

 

 

Biographie succincte :

Jacques Collin est ingénieur, il effectua sa carrière professionnelle dans la pétrochimie.

 

En 1989 à l’âge de 56 ans, il commença à s’intéresser aux propriétés de l’eau.

Rien ne le prédestinait à cette vocation, car sa culture scientifique est très générale. C’est en buvant une eau pure et de grande qualité qu’il a compris les effets de régénération de l’eau sur l’organisme et le milieu cellulaire.

 

En poussant ses investigations, il s’aperçoit qu’aucune étude médicale ou biologique ne tient compte de l’eau.

 

En 1990, il édite un premier livre : « L’eau, le miracle oublié » dans lequel il révèle comment l’eau peut apporter la régénération mentale, physique et intellectuelle.

 

Après avoir approfondi ses travaux auprès de chercheurs tels que Jacques Benveniste et ses travaux sur la mémoire de l’eau, Pr Régis Dutheil sur les fonctions quantiques de l’eau ainsi qu’auprès de plusieurs chercheurs du CNRS, il écrit un deuxième ouvrage sur l’eau du corps : « L’Insoutenable Vérité de l’Eau ».

 

Dans ce dernier ouvrage, il y expose l’idée selon laquelle l’eau assure une permanente communication entre monde quantique et notre univers physique. L’eau tisse tout un réseau informationnel au sein de nos 60 000 milliards de cellules. Celle-ci est l’autoroute de cette information qui gère toutes les réactions métaboliques, enzymatiques et physico-chimiques du corps. Il apparaît que l’électron, particule quantique en est le messager et le vecteur vital.

 


 

Source :

http://www.editions-tredaniel.com/jacques-collin-auteur-130.html

http://www.observatoire-reel.com/Jacques-Collin_a29.html

4 comments

    1. De ce que je sais… Je confirme tes dires Raimanet. Et si elle est autant présente… C’est qu’il y a forcément une raison. Mais même à ce niveau là… Cela commence également à ‘bouger’

      J'aime

Commentaires fermés