La dépression : Symptômes et Solutions (2)

Posted by

Time : 4 mn 18

 

Time : 4 mn 35

 

Time : 37 mn 56

 


 

Dépression - 3

 

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est une maladie fréquente dans le monde entier. C’est la première cause d’incapacité dans le monde. Elle peut toucher les adultes, les femmes étant le plus souvent atteintes, mais aussi l’enfant et l’adolescent. Le trouble dépressif est deux fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. C’est une maladie complexe qui n’est pas toujours facile à déceler, surtout chez les enfants. Dans le pire des cas, la dépression peut conduire au suicide.

Plus de 350 millions de personnes dans le monde souffrent de la dépression. La prévalence est de 2,1 à 3,4% chez l’enfant et de 14% chez l’adolescent.

 

Les multiples facettes de la dépression  

Certaines personnes font une dépression sans motif apparent. Il existe donc une susceptibilité individuelle. Cette vulnérabilité est en partie génétique. Ainsi, un individu dont l’un des parents fait une dépression a deux à quatre fois plus de risque d’être lui-même dépressif au cours de sa vie. Dans ces dépressions, certains facteurs peuvent être étudiés tels que la solitude de l’individu, l’absence d’amour parental, la non réalisation de son « moi » face à une société ne permettant pas à l’individu de s’exprimer ou de se réaliser professionnellement ou affectivement, l’échec scolaire, un environnement agressif… L’âge est aussi en cause, les seniors étant plus vulnérables (surtout ceux qui sont dépendants ou en institutions).

Des petites dépressions passagères telles que la dépression saisonnière pendant l’hiver, le baby blues de la grossesse, le burn-out du travail peuvent être des prémices vers la dépression chronique.

Il existe aussi des états dépressifs symptomatiques, post-traumatiques, ménopausiques ou dû à une affection cérébrale débutante (paralysie générale, démence, artériosclérose cérébrale, tumeur cérébrale).  Il existe une interdépendance entre la dépression et la santé physique. Toute maladie mal vécue peut aussi entraîner une dépression. Certains patients, confrontés à des douleurs neuropathiques ou des problèmes dentaires ou d’occlusion dentaire vont être amenés à prendre des antidépresseurs ; les antidépresseurs imipraminiques (ou tricycliques) ont à la fois une action sur le cerveau et sur les douleurs rebelles…

Certains toxiques (drogues, alcool) entraînent des états dépressogènes ainsi que certains médicaments.

 

Diagnostic de la dépression

La dépression est diagnostiquée sur la base de plusieurs symptômes. Selon le nombre et la gravité des symptômes, elle peut être considérée comme légère, modérée ou sévère. Selon la gravité, elle entraîne une incapacité scolaire ou professionnelle du sujet.

 

Dépression - 1

 

Les symptômes de la dépression

  • Tristesse quasi permanente, avec parfois des pleurs.
  • Perte d’intérêt et du plaisir pour des activités habituellement agréables.
  • Sentiment de dévalorisation et de culpabilité.
  • Idées de mort ou de suicide récurrentes.
  • Ralentissement psychomoteur.
  • Fatigue ou perte d’énergie.
  • Perte d’appétit.
  • Perturbations du sommeil.
  • Difficultés de concentration et de mémorisation.

 

Les causes de la dépression

Les causes de la dépression sont nombreuses et complexes, elles résultent des interactions entre plusieurs facteurs comme les facteurs environnementaux, sociaux et biologiques.

√ Les facteurs environnementaux et sociaux sont des facteurs liés à l’environnement social et familial de la personne. Des facteurs tels que la perte de l’emploi, le décès d’un proche, une séparation ou une maladie grave peuvent créer des situations de stress qui, à leur tour, peuvent contribuer au développement d’une dépression. Il est intéressant de noter que la dépression est plus fréquente dans les populations de bas niveau professionnel, chez les personnes sans emploi, les personnes divorcées ou séparées. Ces données montrent l’implication de l’environnement social et familial dans le développement de la maladie.

√ Les facteurs biologiques comprennent les influences génétiques. La dépression possède une forte composante génétique. En effet, les études familiales ont montré que les enfants d’un sujet dépressif avaient un risque trois fois supérieur à celui de la population générale de développer la pathologie. De plus, certaines personnes font une dépression sans motif apparent. Il existe donc une susceptibilité individuelle à la dépression.

 

D’autres facteurs biologiques mettent en cause un déficit ou un déséquilibre dans les systèmes de neurotransmetteurs (substances chimiques permettant aux cellules nerveuses de communiquer entre elles) dans le cerveau. Les techniques d’imagerie cérébrale ont permis de mettre en évidence chez les patients sévèrement déprimés, une diminution de volume de l’hippocampe (région du cerveau impliqué dans la cognition et les émotions). Cette diminution pourrait être liée à la mort neuronale provoquée par une augmentation de la sécrétion anormalement élevée de cortisol (l’hormone du stress) qui peut être à forte dose toxique pour les neurones. De plus l’augmentation anormale du cortisol peut entraîner une diminution de la fabrication du BDNF (Brain Derived Neurotrophic Factor), un facteur de survie pour les cellules nerveuses.

 

Dépression - 2

 


 

Source :

http://www.info-depression.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dépression_(psychiatrie)

https://www.etat-depressif.com/depression/symptomes/

http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=depression_pm

http://www.frcneurodon.org/la-depression/?gclid=CKqXpqOpldQCFZEK0wodUwkAhA

http://www.sosamitieidf.asso.fr/?utm_source=google&utm_medium=cpc&utm_term=dépression%20définition&utm_campaign=Adwords_SOS_Amitie_IDF&gclid=CO_f7ZepldQCFcGVGwodPEoD6Q

13 comments

  1. Bonjour cher ami. Comme tu publies plus que je n’ai de temps pour te lire, je m’arrête plus longuement sur les sujets comme celui ci. J’espère que tu vas bien 😊

    Vaste sujet que celui de la dépression. C’est un sujet développé par nombre d’étudiants et le thème est bien loin d’être épuisé.
    Il y a plusieurs types de dépression, des causes multiples, pas toujours de remède, malheureusement.

    Nos anti dépresseurs apaisent les symptômes mais ne soignent rien. Ils sont utiles pour soutenir une psychothérapie. Là aussi, plusieurs orientations : psychanalyse, comportementaliste, analytique, sophrologie…
    Toute dépression a une cause profonde, souvent bien enfouie, qui peut expliquer la « transmission ». Une lecture passionnante si tu veux approfondir le sujet : La répétition des cénario de vie », mais aussi « comment paie-t-on les fautes de nos ancêtres ».
    La psychogénéalogie apporte beaucoup de réponses. Il faut alors mettre une fin aux non dits et commencer une (nouvelle) vie.

    Merci pour ton article passionnant. Je me sauve, j’ai un cours d’équitation ce matin.

    Bisous, belle journée à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Annawenn,

      Heureux de te lire. J’espère que tu vas mieux.

      Je te cite : « Il y a plusieurs types de dépression, des causes multiples, pas toujours de remède, malheureusement. »,
      …d’après le peu de connaissance que j’ai du sujet, je valide tes dires.

      Je te remercie pour : « La répétition des scénarios de vie » ainsi que « comment paie-t-on les fautes de nos ancêtres ».

      Je ne les connais pas.

      Parfois, je me demande si nous ne saurions pas tous d’une certaine façon ‘dépressifs’ car comment ne pas l’être dans un tel monde.

      « Ce n’est pas un gage de bonne santé (mentale) que d’être bien intégré dans une société profondément malade. »
      (J. Krishnamurti)

      Je te remercie pour ton commentaire et au plaisir de te lire Annawenn.

      Et je m’excuse pour le retour tardif de cette correspondance.

      Bisous.

      Aimé par 1 personne

      1. Tu es tout excusé. Oui, je vais beaucoup mieux, merci.
        Mais je ne suis pas en bonne santé mentale selon les critères de cette société 😋. Je suis trop critique, donc pour eux, je suis folle.
        Bisous, bonne soirée

        Aimé par 1 personne

      2. Ca, je connais également. Si tu sors du troupeau, on te stigmatise.

        Désolé d’avoir répondu aussi tardivement mais j’étais ko.

        Heureux que tu ailles mieux Annawenn

        Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie pour ton commentaire. J’ai lu to article et je l’ai également commenté. Tu as tout à fait raison, c’est un sujet quelque peu tabou et très mal compris dans notre pays. Au plaisir de te lire. Je te souhaite une excellente journée.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s