Cette dernière mission de la sonde Cassini devrait être la plus épique

Publié par

Time : 3 mn 55 [Vostvfr]

 


 

Cette dernière mission de la sonde Cassini devrait être la plus épique

 

cassini20170425

 

Synopsis :

La sonde Cassini, en orbite autour de Saturne depuis 2004, se prépare à amorcer des manœuvres qui la fera plonger dans l’atmosphère de la planète gazeuse géante le 15 septembre 2017.

Cela, on le sait depuis des mois. Mais le mardi 4 avril 2017, la Nasa a révélé la date officielle du début de cette plongée vers l’inconnu : le 26 avril 2017. Et l’agence américaine n’a pas fait les choses à moitié, dévoilant notamment une vidéo qui n’a rien à envier aux bandes-annonces des plus gros blockbuster hollywoodiens.

En un peu plus de trois minutes, la Nasa raconte, à grand renfort d’images de synthèse, l’histoire de Cassini, qui a atteint Saturne en 2004 et a permis de nombreuses découvertes. Une « fin spectaculaire » qui sera conclue quand « Cassini fera partie de la planète ». Une bien belle manière de dire que la sonde va foncer dans l’atmosphère pour s’y désintégrer.

Lors d’une conférence de presse, la Nasa a donné un peu plus d’éléments. Dotée de douze instruments scientifiques, la sonde effectua le 26 avril 2017 la première descente dans l’espace inexploré de 2400 kilomètres séparant Saturne de ses anneaux.

« Aucune sonde ne s’est aventurée dans cette région unique que nous allons tenter de traverser vingt-deux fois. », a expliqué Thomas Zurbuchen, responsable adjoint de la direction des missions scientifiques de la Nasa.

 

Sonde Cassini - Saturne - 2

 

Les lunes liquides de Saturne

« Ce que nous apprendrons des dernières orbites de Cassini nous permettra de parfaire notre compréhension de la formation et de l’évolution des planètes géantes et des systèmes planétaires en général. », a estimé le scientifique.

Durant sa longue mission autour de Saturne, Cassini a permis de faire d’importantes découvertes comme l’existence d’un vaste océan sous la surface glacée de la lune Enceladus, ainsi que des mers de méthane liquide sur Titan, une autre lune de Saturne.

 

Sonde Cassini - Saturne - 3

 

Vingt ans après son lancement et treize ans d’exploration du système saturnien, Cassini n’a plus beaucoup de carburant, souligne la Nasa et il fallait décider de la meilleure manière de terminer la mission.

 

Des images sans précédent de Saturne

« Cassini va faire certaines de ses observations les plus extraordinaires à la fin de sa longue vie. », a prédit Linda Spilker, responsable scientifique de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa à Pasadena en Californie.

L’équipe scientifique espère ainsi obtenir des données précieuses sur la structure interne de Saturne et l’origine de ses anneaux.

Quand Cassini effectuera son dernier plongeon dans l’atmosphère de Saturne, le 15 septembre, la sonde continuera à transmettre des données de plusieurs de ses instruments, notamment sur la composition de l’atmosphère, jusqu’à la perte du signal.

Les chercheurs comptent donc obtenir des images sans précédent au plus près des nuages saturniens. Espérons qu’elles ne nous décevront pas, après les images de synthèses magnifiques, mais fausses, bombardées par la Nasa.

 

Sonde Cassini - Saturne - 5

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

La sonde Cassini est la sonde spatiale automatique de la mission Cassini-Huygens qui a pour but l’étude de la planète Saturne et de plusieurs de ses satellites.

La sonde a été réalisée par le Jet Propulsion Laboratory américain en collaboration avec l’Agence spatiale européenne (pour le module de relais de Huygens : le PSE (Probe Support Equipment) et l’Agence spatiale italienne (pour l’antenne de communication à haut gain). La sonde a été nommée d’après l’astronome Jean-Dominique Cassini (1625-1712), qui a étudié les anneaux de Saturne en détail et découvert certaines des principales lunes de la planète géante (Japet, Rhéa, Téthys et Dioné).

 

Sonde Cassini B

 

Cassini-Huygens est une mission d’exploration spatiale de la planète Saturne et ses lunes par une sonde spatiale développée par l’agence spatiale américaine de la NASA avec des participations importantes de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Agence spatiale italienne (ASI).

Lancé en octobre 1997 l’engin s’est placé en orbite autour de Saturne en 2004. En 2005 l’atterrisseur européen Huygens après s’être détaché de la sonde mère s’est posé à la surface de la lune Titan et a pu retransmettre des informations collectées durant la descente et après son atterrissage. L’orbiteur Cassini orbite depuis autour de Saturne et poursuit l’étude scientifique de la planète géante en profitant de ses passages à faible distance de ses satellites pour collecter des données détaillées sur ceux-ci. La mission d’une durée initiale de 4 ans a été prolongée à deux reprises : de 2008 à 2010 (Equinox mission) et de 2010 à 2017 (Solstice Mission). Il est prévu que la sonde spatiale s’écrase sur la planète Saturne à l’issue de cette dernière phase.

 

Sonde Cassini - Saturne - 4

 

Cassini-Huygens est une mission particulièrement ambitieuse et coûteuse (3,26 milliards $) rattachée à ce titre au programme Flagship de la NASA. Avec une masse totale de 5,6 tonnes (dont 3,1 tonnes de carburant et 350 kg pour l’atterrisseur Huygens) il s’agit du plus gros engin spatial lancé vers les planètes externes. L’orbiteur Cassini embarque 12 instruments scientifiques dont un radar tandis que Huygens en emporte six. Cassini est stabilisé selon trois axes et son énergie est fournie par trois générateurs thermoélectriques à radioisotope utilisant du plutonium.

 

Sonde Cassini A

 

La mission Cassini-Huygens a rempli tous ses objectifs scientifiques en fournissant une moisson de données sur Saturne, sa magnétosphère, ses anneaux, Titan et les autres lunes de la planète géante. Les caméras de l’orbiteur ont également fourni certaines des plus belles images du système solaire. Cassini a notamment permis d’obtenir les premières images détaillées de Phœbé, d’analyser en détail la structure des anneaux de Saturne, d’étudier Titan de manière approfondie et de découvrir une dizaine de nouvelles lunes de Saturne de petite taille (moins de 10 km), portant le nombre total de satellites saturniens à 62 (nombre connu au 1ermai 2014). La sonde a permis également de découvrir de nouveaux anneaux de Saturne.

 

Saturne - 3

 

Saturne - 1

 

Saturne - 2

 


 

Source :

https://saturn.jpl.nasa.gov/

http://www.nationalgeographic.com/

https://saturn.jpl.nasa.gov/galleries/videos/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cassini-Huygens

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cassini_(sonde_spatiale)

https://www.nasa.gov/mission_pages/cassini/main/index.html

http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/05/pour-annoncer-la-mort-de-sa-sonde-cassini-la-nasa-a-sorti-une-b_a_22026585/

3 comments

    1. Très juste Jack et également de précieuses données. Elle à bien rempli sa mission. Je te remercie pour ton commentaire et je te souhaite une bonne journée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s