Vol légalisé : Le plan de l’Union Européenne pour geler les comptes bancaires

Publié par

Time : 7 mn 53

 

Time : 4 mn 30

 

Time : 1 h 07

 


 

Olivier Delamarche - 2

 

L’économiste Olivier Delamarche, viré de BFM Business en mai dernier pour ses prises de positions dérangeantes, fait une vidéo pour alerter les français sur la mesure prise en catimini par l’Union Européenne pendant que les français sont en vacance.

L’Etat à maintenant le droit de geler nos comptes en banque pour renflouer les banques en faillites.

Votre argent ne vous appartient plus !

 


 

L’agence de presse Reuters vient de révéler le plan de l’Union Européenne pour geler vos comptes courants en cas de crise bancaire

 

 

Il est plus urgent que jamais d’assurer vos arrières (plus à ce sujet ci-dessous). 

Selon Reuters, le blocage total durerait jusqu’à 20 jours. C’est-à-dire trois semaines sans pouvoir accéder à votre compte en banque… et sans savoir ce que vous y retrouverez par la suite.

En novembre dernier, la Commission Européenne s’opposa à ce que l’on puisse geler les dépôts garantis, c’est-à-dire à hauteur de 100 000 € par compte.

Cela devrait être une évidence : puisque le dépôt est garanti, il n’y pas besoin de le geler.

 

Mais déjà Olivier avait analysé que cela n’était pas tenable. 

Et voici que début juillet l’Union Européenne, dont l’Estonie assure la présidence tournante, est revenue à la charge avec un projet incluant tous les dépôts, dès le premier euro.

Oui, on parle bien de votre compte courant.

 

La raison de ce revirement : la faillite de la banque espagnole Banco Popular est passée par là. 

Et ce qui s’est passé avec Banco Popular n’est rien d’autre qu’un bank run, une panique bancaire : le cauchemar des banquiers, le mot interdit. La seule différence est que tout cela s’est passé en ligne sans les scènes de paniques aux comptoirs et distributeurs : la douleur moins le sang.

 

Ce sont plus de 2 milliards d’euros qui s’échappaient des coffres de la banque chaque jour au moment de l’intervention de la BCE. 

Ce bank run fatal est arrivé après tous les recours possibles par ses actionnaires, par la BCE. Il est le résultat d’une longue série d’échecs et de discours rassurants et mielleux.

Mais les raisons de la faillite de la banque, les créances pourries qui ont miné ses comptes et ont fini par déclencher la panique datent de 2008. Cela faisait 10 ans que les banquiers mettaient la poussière sous le tapis.

 

Force est de constater : le temps ne fait pas l’affaire.

Les créances pourries en euros ont été multipliées par 3 depuis la crise et partout en Europe elles gonflent comme de véritables bombes à retardement dont chaque jour augmente la puissance de déflagration.

Banco Popular était la 3ème banque privée espagnole avec 1 700 agences en Espagne. Pas une petite banquette régionale mal ficelée. Et nous ne sommes plus à Chypre mais dans la 4e économie de la zone Euro.

 

Banco Popular avait passé les stress tests hauts la main. Cela n’a pas empêché la faillite.

La banque a été rachetée pour un euro symbolique par Santander, la première banque du pays.

 

Encore une fois, aucun problème n’a été réglé. Les créances ont été transférées à une autre banque finalement pas tellement plus solide que Banco Popular. 

Les créances pourries sont toujours-là, elles continuent d’enfler. Elles sont simplement plus concentrées… Et la crise bancaire revient plus forte et plus dure que jamais. Et si demain c’est Santander qui est en difficulté, il n’y aura personne au-dessus pour la sauver…

Il ne reste qu’une solution, prévue d’ailleurs depuis plus de 5 ans par des organismes privés et publics comme le FMI et le Boston Consulting Group : à la fin, ce sont vos comptes que l’on bloque. Ce sont vos comptes que l’on prélève.

C’est ce que l’Europe se prépare à faire aujourd’hui.

Avez-vous seulement assez d’argent liquide pour tenir 3 semaines ? 

Votre patrimoine est-il diversifié pour survivre à la Grande Crise Bancaire européenne ? 

 

cracked bank cells

 


 

Le vol légalisé

 

Une directive européenne transposée en droit français autorise une banque au bord de la faillite à ponctionner directement les comptes de ses clients pour se renflouer.

C’est par la directive BRRD que nos dirigeants entendent venir au secours des banques qui financent leurs déficits, au détriment des épargnants.

 

Vol bancaire légalisé

 


 

Source :

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/ordonnance/2015/8/20/FCPT1509685R/jo/texte

http://www.contribuables.org/2016/11/philippe-herlin-ponction-comptes-bancaires

https://www.le-vaillant-petit-economiste.com/2017/08/02/appel-urgent-dolivier-delamarche/

http://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2016-01-13/ratification-de-l-ordonnance-portant-diverses-dispositions-d

http://www.contribuables.org/2016/11/le-gouvernement-a-fait-passer-en-douce-une-directive-europeenne-qui-legalise-la-spoliation-de-votre-epargne/

http://www.europe-israel.org/2017/08/alerte-70-des-banques-europeennes-en-etat-de-quasi-faillite-lue-prepare-un-gel-preventif-des-comptes-des-particuliers-afin-deviter-des-ruees-bancaires/

 

Voir notamment :

Titre : La suppression de l’argent liquide en 2018… Un pas de plus vers la dictature !

Lien : https://aphadolie.com/2017/02/09/suppression-argent-liquide-dictature/

30 comments

    1. Sauf s’ils revoient les taux directeurs, etc… En fait, notre monnaie n’a de réelle valeur que sa matière première vu qu’elle n’est adossée à rien. Ils peuvent très vite la dévaluer, spéculer sur l’Euro, etc… Les valeurs sures sont : un savoir-faire indispensable (métier), de la terre, de l’eau, un toit sur ta tête, de l’or, de l’argent, des animaux de ferme, etc… En un mot : du concret.

      Aimé par 1 personne

      1. Les billets ne se mangent pas ! Mais une personne comme toi, qui a un savoir-faire, un potager, etc… Voilà de la vraie richesse. Merci pour ton commentaire Jean-Claude.

        Aimé par 1 personne

      2. Pas du tout Jean-Claude mais je suis tout bonnement réaliste.

        Je n’ai aucun savoir-faire… Dirons-nous indispensable.

        Si demain, les évènements s’aggravent… Je serais totalement dans l’incapacité d’assurer l’essentiel à ma famille et moi-même.

        Comme je te l’avais dit lors d’un précédent échange… Même un radis je ne saurais le faire pousser.

        Mais ce qui est dramatique, c’est que nous sommes des millions dans le même cas.

        C’est très inquiétant lorsque l’on y songe.

        Aimé par 1 personne

      3. J’ai souris en te lisant car je suis persuadé que ce ne sont pas des montagnes insurmontables. Il suffit tout simplement que quelqu’un soit à tes cotés et prenne le temps de t’expliquer concrètement la façon de cultiver. Il faut que la personne soit patiente. Sil faut recommencer l’explication dix fois il faudra qu’elle le fasse. Mais là dedans la théorie prends très peu de place car le jardinage n’est pas une science infuse. Tu passes la majeure partie de ton temps à la pratique. En plus comme je conçois le jardinage actuellement c’est beaucoup plus simple qu’en jardinage traditionnel.

        Aimé par 1 personne

  1. Sauver ses avoirs, n’est pas facile .
    En bas de laine ou les laisser en banque , il peut risquer l’inflation, ce qui vaudrait à une motte de beurre fondant au soleil.
    De plus en banque la dite protection n’est pas gratuite.
    Aussi, vos avoirs en banque ne dorment pas. La banque utilise vos avoir pour acheter et vendre des actions, établir des prêts rentables, etc. . . mais les gains ne sont pas pour vous.

    Et maintenant les banques auront la possibilité de bloquer vos comptes et voire même de prendre ce qu’il veulent. C’est comme si votre voisin avait le droit de vous confisquer les clés de votre maison, vous à l’extérieur et lui aillant l’accord du gouvernement pour prendre vos meubles, et nourriture. Sur le web, il y a des auteurs qui n’hésitent pas à appeler cela du raquette légalisé.

    Alors ? Quelles solution ?
    Achat de l’or : Quand vous achetez de l’or, ce sera à un prix inférieur au cours (Le vendeur ne travaille pas pour rien – c’est comme un bureau de change). Le prix de l’or fluctue aussi, néanmoins il reste un bien de valeur sur le long terme. Mais il peut être confisqué, volé, perdu. Mais ce qui est sûr c’est un bien qui ne travaille pas. Si la valeur monte, vous êtes gagnant.

    Achat d’un terrain : En général, le terrain a été longtemps considéré comme un bon moyen pour sauver ses avoirs. Néanmoins, il est nécessaire qu’il soit cultivé, loué, pour couvrir l’imposition. Et ne pas oublier que l’imposition est établie par le gouvernement et qu’il peut très bien être augmenté. Le problème est qu’il n’est pas déplaçable. Personnellement si je voulais acheté un terrain, j’irais voir en Grèce, mais certainement d’autres lieux intéressants existent. (De même pour tout bien immobilier). Personnellement pour l’achat d’un appartement, j’irais voir en Hongrie ou en Grèce.

    Achat de biens revendables : J’entends par là de biens qui ne perdront pas de valeur. Ce n’est pas facile à déterminer. Il y a eu par exemple les voitures de collection, les tableaux de maîtres, les livres anciens… Cela échappe à l’imposition. Réfléchir sur toutes les possibilités… Mais cela peut prendre beaucoup de place.

    Placements rentables : Acheter un local de boutique et le louer. Le plus intéressant est en centre ville. Le prix d’achat peut être élevé, mais vous avez la possibilité d’être copropriétaire en recherchant des volontaires. C’est une très très bonne solution.

    Placement en actions :

    _Si, vous gérer cela vous même, vous courrez des risques, soit dans les choix, soit par absence de réaction en temps utile. Il faut être disponible en permanence même en vacances. Et mieux vaut avoir été formé pour cela. Il faut aussi savoir repérer les pièges médiatiques.

    _Placement dans entreprises de ‘traideurs‘ : C’est une bonne solution, car les risques sont très minimes. De plus vous échappez au risques de dévaluation d’une monnaie.

    Personnellement, j’ai donné préférence à la Hongrie, bien que je ne parle pas le hongrois.

    _KBC Securities, Magyarorszagi Fioktelepe. https://www.kbcsecurities.hu/site-en/index.html Contact : melinda.m@lwm.hu
    _SPB Invest, Budapest. http://www.spbinvest.hu

    Avec SPB et KBC, mes avoirs ont continuellement augmenté. Alors qu’antérieurement avec les prétendus conseillés de la poste, je n’ai fait que perdre.

    J'aime

    1. Je valide pleinement ton commentaire Yves sauf pour le choix du pays… Voir de l’Europe.

      Mais tu connais mes idées sur le sujet et mon choix d’expatriation si cela m’était possible.

      Excellent commentaire et très bien développé. Merci pour ce dernier qui vient enrichir cette publication.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s