De nos jours, il y a plus d’esclaves qu’il n’y en a eu du 16ème au 19ème siècle

Publié par

Time : 1 mn 27

 


 

Pourquoi des millions de personnes sont-elles encore prisonnières de l’esclavage ?

 


 

« La vie humaine est devenue plus sacrifiable » : pourquoi l’esclavage n’a-t-il jamais rapporté autant d’argent.

Une nouvelle étude montre que l’esclavage moderne est plus lucratif que jamais, les trafiquants du sexe engrangeant des bénéfices records.

 


 

Homme - Esclavagisme moderne - 1

 

Aujourd’hui, les marchands d’esclaves enregistrent un retour sur investissement 25 à 30 fois plus important que leurs semblables aux 18ème et 19ème siècles.

Siddharth Kara, un économiste spécialiste de l’esclavage et membre du Carr Center for Human Rights Policy de la Harvard Kennedy School, a estimé que le bénéfice moyen généré par une victime au profit de ceux qui l’exploitent s’élève à 3 978 dollars par an. Le trafic sexuel est lucratif de manière si disproportionnée par rapport à d’autres formes d’esclavage que le bénéfice moyen par victime est de 36 000 dollars.

 

Dans son livre, « Modern Slavery », qui paraîtra en octobre, Kara estime que le trafic sexuel correspond à 50% de la totalité des profits illicites de l’esclavage moderne, alors que les victimes de ce trafic ne représentent que 5% des esclaves modernes.

 

Kara fonde ses calculs, dont il a donné l’exclusivité au Guardian, sur des données provenant de 51 pays sur une période de 15 ans, ainsi que sur des entretiens détaillés avec plus de 5 000 personnes ayant été victimes d’esclavage.

 

La première tentative d’éradication de l’esclavage a eu lieu en 1833 lorsque le Parlement britannique l’abolit, 26 ans après avoir interdit le commerce d’esclaves. Aujourd’hui pourtant, au moins deux fois plus d’individus que durant les trois siècles et demi de traite transatlantique sont prisonniers d’une forme d’esclavage.

 

Les experts estiment que près de 13 millions de personnes ont été enlevées et vendues comme esclaves par des marchands professionnels entre le 15ème et le 19ème siècles. D’après l’Organisation Internationale du Travail des Nations Unies, au moins 21 millions de personnes dans le monde seraient aujourd’hui victimes d’une forme d’esclavage moderne.

 

« Il s’est avéré que l’esclavage est de nos jours plus rentable que je n’aurais pu l’imaginer. Les profits par esclave peuvent aller de quelques milliers de dollars à quelques centaines de milliers de dollars par an, ce qui donne un total annuel de 150 milliards de dollars. », explique Kara.

 

Deux siècles plus tôt, l’esclavage impliquait de longs et coûteux déplacements, ainsi qu’un taux de mortalité élevé. Mais aujourd’hui, l’esclavage moderne engendre des profits par victime bien plus importants du fait de moyens de transports rapides et peu onéreux, à moindre risque. Les importantes migrations internationales fournissent un lot de victimes disponibles et facilement exploitables qui peuvent alimenter un bon nombre d’industries liées à l’économie mondiale telles que la mode, les produits de beauté, de la mer et le commerce du sexe.

 

Femme - Esclavagisme moderne

 

C’est un énorme défi mais l’esclavage pourrait appartenir au passé, ce n’est qu’une question de volonté et de détermination politiques.

 

« La vie humaine est devenue plus sacrifiable que jamais. Les esclaves peuvent être acquis, exploités et mis au rebut en peu de temps tout en continuant à engendrer d’énormes profits pour ceux qui les exploitent.

L’absence de réponse au problème de l’esclavage, à l’échelle mondiale, a permis à cette pratique de perdurer.

A moins que l’esclavage soit considéré comme une forme d’exploitation du travail très coûteuse et risquée, rien ne changera. », affirme Kara.

 

La semaine dernière, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime a alerté sur le fait que la spirale des conflits exposait toujours plus de populations au trafic d’êtres humains et à d’autres formes d’esclavage. Selon l’ONUDC, la traite des personnes est devenue une industrie criminelle internationale à l’échelle des trafics d’armes et de drogue.

 

« Je ne pense pas qu’il y ait une véritable compréhension de ce à quoi nous faisons face. »

« Le conflit rend plus vulnérables ceux qui doivent fuir et les trafiquants en profitent pour exploiter ces faiblesses. Néanmoins, il faut reconnaître que le trafic d’êtres humains se produit principalement sur le sol national et à petite échelle. Tout un chacun aura été en contact avec une victime de trafic sans le savoir. » , estime Kristiina Kangaspunta, chef de l’unité chargée du Rapport mondial sur la traite des personnes à l’ONUDC.

 

Le Rapport mondial sur la traite des personnes de l’ONUDC, publié en décembre dernier, concluait qu’aucun pays n’est épargné par l’esclavage. Il identifiait plus de 500 « flux » ou routes principales liés à ce trafic entre 2012 et 2014. Malgré le fait que l’esclavage est interdit dans tous les pays, et que le nombre de victimes est élevé, seulement 9 071 inculpations pour motifs de travail forcé et trafic ont été prononcées l’année dernière dans le monde.

 

Toutefois, Kevin Bale, professeur à l’université de Nottingham, spécialiste des questions liées à l’esclavage contemporain et coauteur de l’indice mondial de l’esclavage, affirme que l’esclavage pourrait être éradiqué dans les vingt prochaines années.

 

D’après lui, « Nous pourrions en finir avec l’esclavage pour seulement 23 milliards de dollars. »

« Cela représente 15% des profits illicites du travail forcé. C’est un énorme défi auquel nous sommes confrontés mais l’esclavage peut appartenir au passé. Il ne s’agit là que d’une question de volonté et de détermination politiques. »

 

Professeur Kevin Bale, université de Nottingham

 

Homme - Esclavagisme moderne - 2

 


 

Les rapports publiés régulièrement par le Bureau des Nations Unies, ainsi que ceux des associations de défense et de lutte contre l’esclavage montrent que  l’esclavage est aujourd’hui très présent dans le monde.

L’esclavage est pourtant interdit partout.

Tous les pays, membres des Nations Unies, ont signé la Charte de l’ONU par laquelle l’esclavage est interdit : Article 4 de la Déclaration universelle des droits de l’homme

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. »

 

Esclavagisme moderne - Carte - Map

 


 

Source :

https://www.unodc.org/

https://carrcenter.hks.harvard.edu/home

http://abolition.e2bn.org/slavery_111.html

https://www.theguardian.com/world/slavery

http://www.ilo.org/global/lang–en/index.htm

http://cafe-geo.net/une-geographie-des-esclavages/

http://www.slavevoyages.org/assessment/estimates

https://www.state.gov/j/tip/rls/tiprpt/2017/271114.htm

https://carrcenter.hks.harvard.edu/people/siddharth-kara

https://www.reuters.com/article/uk-slavery-idUSL1561464920070322

https://www.les-crises.fr/il-y-a-plus-desclaves-aujourdhui-quil-ny-en-a-eu-du-xvie-au-xixe-siecle-par-annie-kelly/

https://www.theguardian.com/global-development/2017/jul/31/human-life-is-more-expendable-why-slavery-has-never-made-more-money

 

Le Rapport mondial sur la traite des personnes de l’ONUDC [PDF] : http://www.unodc.org/documents/data-and-analysis/glotip/2016_Global_Report_on_Trafficking_in_Persons.pdf

38 comments

  1. La prostitution d’enfants en est l’exemple le plus horrible…Ce qui me dépasse , c’est que l’ O.N.U entre autre n’agisse pas plus ….Il y a des lois , des  » chartes  » …..Et ces faits sont rendus publiques ……….Je présume que d’autres facteurs ( économiques , politiques ?)  » freinent  » toute intervention ?

    Aimé par 2 people

    1. Pouvoir et argent Ermite. Il est là le problème pour faire simple.

      Tant qu’il y aura des prédateurs et qu’ils seront libres de tout faire, cela ira qu’en augmentation.

      Pour les enfants, c’est horrible. Je te rejoins également sur ce point.

      Je te remercie pour ton intérêt.

      Aimé par 1 personne

    1. C’est moi qui te remercie pour ton intérêt Jean-Claude.

      J’étais loin d’imaginer l’ampleur que cela a.

      Et dire que les états… Nos pays prennent ces ressources financières dans le calcul du PIB.

      Aimé par 1 personne

  2. Lors d’un voyage en Martinique en 2006, je suis allé au musée de la canne.
    Ce musée très bien documenté retrace avec force de détails la traite négrière . On entre humblement dans ce musée, on en ressort plus humble encore.

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux imaginer. Cela me dépasse totalement. Je savais qu’il y avait un esclavagisme moderne mais dans de telles proportions… C’est catastrophique. D’autant plus comme je l’ai indiqué dans une autre réponse… Nos pays DÉMOCRATIQUES inclus cet argent dans le calcul du PIB. Hallucinant !

      Merci pour ton commentaire et ton intérêt.

      Au plaisir de te lire.

      Bonne journée.

      Aimé par 1 personne

    1. Entièrement d’accord avec toi. Je connaissais ce fléau planétaire mais j’étais loin de m’imaginer le nombre d’individu impacté.

      Et malgré les beaux discours de nos instances étatiques et supranationales (ONU, etc…)… Le PIB des pays dit industrialisés (occidentaux majoritairement pour ce cas) inclus les sommes financières colossales engendrées par l’esclavagisme moderne. Ils peuvent après faire les moralisateurs et des beaux discours…

      Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à fait exact. Tant que nous resterons passif… Voir complice d’une certaine façon… Cela ne risque guère de changer. Merci pour ton commentaire ainsi que ton transfert sur Facebook. Bonne journée et au plaisir de te lire.

      J'aime

    1. La monnaie telle qu’elle est depuis approximativement 2 siècles (en commençant par les assignats, Banques centrales, etc..) est un terrible pouvoir de contrôle et cela même bien au-delà des politiques qui ne sont que des employés interchangeables du système.

      Aimé par 1 personne

      1. T’es publications sont très intéressantes et c’est pour cela que je prends de les lire et les commenter. Tu apporte une actualité et une culture au quotidien et pour cela merci 🙂
        J’en apprends à chaque fois et c’est un vrai plaisir pour moi.
        Nos univers sont certes différents mais certains de nos centres d’intérêts s’y rejoignent 😉
        Les jolies filles aussi aiment la culture:D
        Xoxo

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s