Vaccins : Le Virus Du Doute

Publié par

Time : 51 mn 57

 


 

Louis Pasteur

Louis Pasteur (1822 – 1895)

 

 

Synopsis :

Ils sont censés nous protéger et pourtant, ils suscitent aujourd’hui la méfiance. Même s’ils ont contribué à diviser par trente la mortalité due à certaines maladies infectieuses, les vaccins sont considérés avec le plus grand scepticisme.

 

Scandale du vaccin contre l’hépatite B, élaboration à la va-vite du vaccin contre la grippe A… autant de raisons qui incitent les Français à remettre en cause la vaccination alors même que des maladies que l’on croyait disparues font leur réapparition.

Variole, tuberculose, coqueluche, poliomyélite, rougeole, rubéole, oreillons, hépatite B, tétanos, diphtérie, grippe… Etes-vous à jour dans vos vaccins ?

 

Que ce soit par négligence ou par méfiance, un nombre croissant de Français ne se fait plus vacciner, bien que certains vaccins soient obligatoires. Que se passerait-il si l’on décidait de ne plus se vacciner ? Chaque individu peut-il ou doit-il avoir le choix ? Où s’arrête la liberté individuelle ? Où commence « le bien de tous » ?

 

Enquête de santé retrace l’histoire de la vaccination, ce qu’elle a bouleversé depuis plus d’un siècle. Depuis l’origine de son utilisation, le vaccin fascine autant qu’il dérange. Le principe même d’inoculer un virus fait peur. En 1902, quand la France décide de lancer sa toute première campagne générale contre la variole, il faut menacer d’amendes et de prison pour que les Français se fassent vacciner !

 

Après la seconde guerre mondiale, la fabrication devient industrielle et de grandes campagnes de vaccination obligatoire sont organisées. En entrant dans le carnet de santé des enfants, les vaccins entrent dans les habitudes. Mais à la fin des années 90 tout change. Certaines personnes, vaccinées contre l’hépatite B déclarent, dans les mois qui suivent, une sclérose en plaques. Le scandale éclate.

 

Des chercheurs, des pro ou des anti-vaccin, des parents hésitants ou convaincus, des médecins de famille, des laboratoires, des responsables politiques… Tous témoignent. Cette enquête tente de comprendre pourquoi la vaccination entraîne toujours cette polémique et un scepticisme grandissant.

 

Vaccination - Business

11 comments

  1. Personnellement, je ne connais personne qui ont eu des effets secondaires des vaccins
    je ne dis pas que c’est impossible, mais plutot rare a comparer des maladies que maintenant on peut éviter

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à ton honneur Ed Ebiedu. La vaccination a ruiné ma santé et pas qu’à moi. Notre système immunitaire est suffisamment efficace. Les points clés comme l’avaient souligné Pasteur à la fin de sa vie, ainsi que le Pr Luc Montagnier (pour ne citer que ces deux dernièrs), c’est un environnement sain et une alimentation saine. Merci pour ton intérêt. Au plaisir de te lire.

      J'aime

  2. Il ne s’agit pas de business mais de santé publique. Les vaccins ne « rapportent » mes aux laboratoires qui sont simplement payés pour leur travail. Les lobbies anti-vaccins sont très puissants très actifs et très agressifs, ils ne sont pas à une contre-vérité près. Lancer n’importe quelle rumeur et elle prendra de l’ampleur. Le nombre d’effet secondaire ne remets pas en cause l’efficacité vaccinale. Il s’agit de protéger les plus faibles, ceux dont l’immunité est déficiente et qui peuvent mourrir d’une maladie infectieuse pour laquelle les autres sont vaccinés avec succès. Éradiquer la maladie (comme cela a été fait pour la variole) ne pourra se faire que si la majorité est vaccinée. D’autre part on meurt du tétanos, de la rougeole, de la méningite, de la tuberculose. À l’époque où les antibiotiques deviennent inefficaces faute de recherche nouvelle, refuser la vaccination est criminel pour soi-même et surtout pour les autres plus faibles.
    La France est le seul pays où cette polémique a encore cours…


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

  3. Le sujet est épineux (très piquant). Pour moi qui ai subi les effets secondaires (du BCG) et je ne suis pas sûr que les « rares » qui sont victimes soient d’accord avec la majorité. Encore faudrait-il bien identifier, étudier à long terme de qui se compose la majorité.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s