La pauvreté en France

Publié par

Time : 2 mn 43

 

Time : 4 mn 02

 

Time : 4 mn 35

 

Time : 7 mn 36

 


 

Chiffres révoltants sur la pauvreté en France

 

Pauvreté France - 1

 

 

Notre société est loin d’être idyllique. Les inégalités se creusent, le chômage progresse, le nombre de personnes démunies augmente, et leurs conditions de vie s’aggravent. Si ces réalités sont dures à entendre pour certains, elles sont très concrètes pour des millions de Français.

Ces chiffres ont été extraits de différentes études menées par l’Insee, la Fondation Abbé Pierre, le collectif Les Morts de la Rue et le média Le Dauphiné.

 

 

Entre 4,9 et 8,5 millions de personnes sont considérées comme pauvres

Pour l’Insee, une personne est pauvre si son niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian de la population française, soit 1 000 euros mensuels par personne. Le chiffre 4,9 millions correspond au seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian et 8,5 millions à celui de 60 %, selon les données 2013 de l’Insee. 8,5 millions revient à environ 14 % de la population française. Quoi qu’il en soit, ces chiffres sont accablants…

 

 

Homme mendiant - Homme riche

Les inégalités sociales se creusent en France

 

 

Plus de 800 000 personnes en plus sous le seuil de pauvreté en 4 ans

Entre 2008 et 2012, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (à 60 % du revenu médian) a augmenté de 800 000 personnes. Entre 2004 et 2013, le nombre de pauvres s’est accru d’1 million de personnes (à 50 % du revenu médian). Cette forte augmentation est largement due à la progression du chômage.

 

 

3 Français sur 4 jugent leur pays inégalitaire

Et il est même très inégalitaire pour 28 % d’entre eux. 76 % des personnes interrogées par la Fondation Abbé Pierre « estiment qu’il est difficile de trouver la place souhaitée ou méritée au sein de la société française ». Dans l’ordre de gravité, l’inégalité face à l’emploi arrive première pour les personnes interrogées (61 %), avant l’accès aux soins (58 %) et le logement (51 %).

 

Homme mendiant - Femme riche

Paupérisation des classes moyennes

 

 

————————————————————-

 

 

600 000 pauvres de plus en dix ans

 

Pauvreté France - 2

 

 

La France compte entre 5 et 8,9 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2005 et 2015, le nombre de personnes concernées a augmenté de 600 000 personnes au seuil à 50 % et de près d’un million au seuil à 60 %. Principalement sous l’effet de la progression du chômage.

 

La France compte cinq millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie   médian  et 8,9 millions si l’on utilise le seuil à 60 %, selon les données 2015 (dernière année disponible) de l’Insee. Dans le premier cas, le taux de pauvreté est de 8,0 % et dans le second de 14,2 %. Au cours des dix dernières années (2005-2015), le nombre de pauvres a augmenté de 600 000 au seuil à 50 % et d’un million au seuil à 60 %. Le taux de pauvreté s’est élevé de 0,5 point au seuil à 50 % et de 0,9 point au seuil à 60 %.

 

La pauvreté a fortement progressé à partir de 2008 avec l’accentuation des difficultés économiques liées à la crise financière. Entre 2008 et 2012, le nombre de pauvres, au seuil à 50 % comme à 60 %, a augmenté de 810 000. Le taux de pauvreté à 50 % s’est élevé de 7,4 à 8,5 %, celui à 60 % de 13,2 à 14,2 %. Depuis 2012, le taux et le nombre de pauvres stagnent. Cette stagnation est trompeuse, car la crise s’étend pour partie aux couches moyennes. Le niveau de vie   médian de 2015 reste inférieur à ce qu’il était en 2011. Or le seuil de pauvreté est calculé en fonction du niveau de vie médian. Ce mode de calcul fait que, pour un même revenu, des personnes comptabilisées comme pauvres en 2011 ne le sont plus en 2015.

 

 

Famille en désespoir

 Famille en désespoir – Avenir incertain

 

 

Un avenir incertain

Les années 2000 et 2010 constituent un tournant de notre histoire sociale. La pauvreté avait fortement baissé des années 1970 au début des années 1990. Depuis, on n’assiste pas à une explosion de la pauvreté, mais à l’inversion d’une tendance historique. Plus que l’augmentation du nombre de pauvres – même si elle est loin d’être négligeable – c’est surtout ce changement d’orientation qui est marquant. La pauvreté est mesurée de façon relative au niveau de vie  médian. L’écart se creuse entre les plus pauvres et les couches moyennes si l’on raisonne à moyen terme.

 

Il ne reste plus qu’à espérer que le modeste retournement auquel on assiste depuis la fin 2015 se traduise concrètement dans les chiffres de la pauvreté. Compte tenu de l’ampleur de la dégradation enregistrée depuis le début des années 2000, il faudrait un mouvement beaucoup plus important et durable, ne serait-ce que pour revenir à la situation qui prévalait au milieu des années 2000 avec un taux de pauvreté à 50 % inférieur à 7 %.

 

Beaucoup dépendra de l’impact des politiques économiques et sociales mises en œuvre. Ainsi, par exemple, la baisse des allocations logement va avoir pour effet direct d’accroître le nombre de personnes pauvres. À plus long terme, l’évolution de la pauvreté dépendra pour une grande partie de l’emploi et des conditions dans lesquelles ces emplois s’exercent. Autrement dit, de la façon dont sera partagée la richesse créée. La multiplication de postes sous-rémunérés n’aurait pour effet que de transformer la pauvreté, en développant la pauvreté laborieuse.

 

Pauvreté France - 3

No comment !

 


 

Source :

https://www.insee.fr/fr/statistiques

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pauvreté_en_France

https://www.inegalites.fr/Les-seuils-de-pauvrete-en-France?id_groupe=9&id_mot=76&id_rubrique=1

http://dailygeekshow.com/pauvrete-chiffres-monde/

https://twitter.com/Mortsdelarue?ref_src=twsrc%5Etfw

https://www.inegalites.fr/Un-million-de-pauvres-de-plus-en-dix-ans

http://citizenpost.fr/2016/05/15-chiffres-alarmants-revelant-pauvrete-france/

http://www.ledauphine.com/societe/2015/09/08/les-francais-ont-peur-de-la-pauvrete

http://www.latribune.fr/economie/france/les-pauvres-sont-de-plus-en-plus-pauvres-selon-l-observatoire-des-inegalites-726446.html

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/sites/default/files/content-files/files/letat_du_mal-logement_en_france_-_21e_rapport_2016.pdf

47 comments

  1. Plus il y a de pauvres et plus il y a de riches, c’est le système des vases communicant, l’argent global est toujours le même par pays pour la France c’est le « Franc OR » (ne pas confondre avec l’ €uro), c’est le système des pays capitaliste.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à fait cela Jack et c’est dramatique sur le plan humain.

      Et les indices indiquent que la courbe n’est pas prête de s’inverser.

      Les riches n’ont jamais étaient aussi fortunés.

      Aimé par 1 personne

      1. Au détour d’un licenciement, d’une maladie et la chute est verticale, à la vitesse de la chute libre.
        Et dans les petites villages, s’est encore plus difficile, car tout se sait…
        Vestiaire de la Croix-Rouge pour s’habiller, Restos du ♥ bons alimentaires sans alcool hein pour pas encourager le vice…
        La honte, et les conversations qui cessent quand on arrive. Et se battre pour obtenir un Contrat Emploi Solidarité, car il fut un temps où s’était réservé aux femmes de Notables, comme argent de poche !
        Je l’ai vu de mes yeux vus !
        Je suis une invisible aujourd’hui.
        Pas assez travaillé pour avoir une retraite, trop vieille pour trouver un petit boulot, trop anarchiste aussi, bien que ça se voit pas sur ma tronche. Mon mari perçoit 1700 € de retraite + complémentaire, moi 0, queutch et il aura 70 ans l’année prochaine… Et souvent je me dis qu’il vaudrait mieux que je parte la première, car suis toute seule et les villages éco-solidaire en France, c’est pas encore ça !
        Et puis, les ombres natives poussent leur cri silencieux, et je me remets au travail, pour elles…
        Jo

        Aimé par 2 personnes

      2. Hé, hé voui…
        Mais on doit se sentir coupables d’être « riche » puisqu’il perçoit 1227 € de retraite et 491 € de complémentaire, c’est gras, hein ?
        Surtout que nous sommes locataires.
        Bon aux culs des poules, mais comme je le dis dans mon dernier billet ; Si vous avez besoin, vous pouvez toujours demander, on vous expliquera comment vous en passer…
        Et quand la leçon vient d’un gars comme ce Sénateur, DL ben ça fait mal au ulc, non ?
        J’ai pas pu mettre toutes les citations de Coluche, c’est bien dommage, mais ça rentrait pas !
        Jo


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        Aimé par 2 personnes

      3. Certes… Mais dans cette société nous en avons quand même besoin.

        Chaque individu devrait avoir les fonds nécessaires pour vivre dignement : un toit sur la tête, pouvoir se soigner et manger. Vivre en sécurité et dans la paix et pouvoir élever ses enfants.

        Je sais…. C’est utopique dans un monde comme le notre mais je pense qu’il est important de le rappeler.

        Aimé par 1 personne

      1. De rien, derrière les N°, ou tout simplement « Les Gens » il y a des vrais personnes, des drames, et bien peu de joie, dans cette société-là.
        Mon mari, c’est fait licencier 2 fois la même année en 1993, à 55 ans… Il n’a plus jamais retravaillé en CDI… Petits boulots, et bim, tumeur mixte de la parotide. Radiothéraphie, et malgré les goulottes au zimafluor, il a été obligé de se faire arracher toutes les dents ; TOUTES. Donc, il est haut-gradé chez les Sans-dents ! Car il n’a jamais pu se faire faire un dentier… Et nous venons de fêter nos 35 ans de vie commune, dont 30 de mariage, le 5/09. Comme quoi, l’habit ne fait absolument pas le moine…
        Mais, aujourd’hui encore, on est moqué, surtout lui… Alors qu’on est sans-dents, mais pas sans cerveaux !
        Bof, rira bien qui rira le dernier, comme on disait…
        A+ Jo


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        Aimé par 2 personnes

  2. J’en vois beaucoup dans les rues de Strasbourg, récemment un étudiant n’arrivant pas a joindre les deux bouts entre loyer, factures et il faut bien manger , il vendait une grosse paire de chaussures. ..

    Aimé par 1 personne

    1. Cela devient dramatique.

      Où je réside (Région parisienne), enfant ou il y a ne serait-ce qu’une vingtaine d’année, l’on ne voyait presque pas de SDF, etc….

      A ce jour, je ne saurais les dénombrer.

      Merci pour ton intérêt et ton commentaire.

      Au plaisir de te lire.

      Aimé par 1 personne

  3. et pourtant on dit qu’en France on doit pas se plaindre, mais , alors ! les moins pauvres que nous, cela doit être affreux, en tous les cas comme dit Jack, plus il y a de pauvres plus il y a de riches, et je comprend pas, ce sont les pauvres et les moyens qui doivent aider l’économie en donnant notre peu d’argent !!!!! voilà c ‘est pas fini le moyen age , la gabelle, la dîme etc, pffff, et les « paysans » on dit agriculteur , bah eux aussi on abuse largement d’eux,
    au lieu de faire des fusées et des trucs, ok interessants sur les planètes , au moins une année qu’ils economisent la dessus ! pour nous renflouer, moi je suis en colère, contre le monde, et ses guerres, et ses spoliations, au lieu de chercher le bonheur,

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonsoir Kilda,

      Tu as dit quelque chose de très très juste et d’incontournable, à savoir : darwinisme économique et social.

      Je te cite : « C’est sûr, le plus urgent c’est de détruire le code du travail. »,

      …C’est ce qui semble.

      Voir si intéressée cet article que j’avais publié à mes début sur WP :

      https://aphadolie.com/2017/01/24/pdg-de-la-jp-morgan-demande-a-francois-hollande-de-supprimer-tous-les-droits-aux-salaries-sil-veut-que-paris-devienne-une-city/

      Il répond en parti à ce que tu dis et qui est très juste.

      Au plaisir de te lire Kilda et merci pour ton commentaire.

      Aimé par 2 personnes

  4. Ces chiffres alarmants doivent être criés hauts et forts. Nous sommes juste au-dessus avec mon chéri. Seul avantage à être dans la limite : nous pouvons déménager dans un appartement à loyer réduit car soumis justement aux conditions de revenus. J’ai des amis qui gagnent beaucoup plus et qui sont souvent étonnés lorsqu’ils se souviennent que l’on dépasse à peine les 1000€. Pour beaucoup de gens, vivre avec cette somme paraît abbérant. Pourtant ça se fait, et par un sacré paquet de gens comme ton article le démontre très bien. Pour moi, ce qui est abbérant, c’est de gagner plus de 7000€ par mois sans se sentir coupable… Et encore, je mets la barre haute….

    Je rebondis aussi sur ce que anne35blog dit plus haut « ce n’est pas l’argent le plus important ». Je crois qu’elle a raison mais pas pour tout le monde. Elle a raison pour ceux qui sont comme nous, juste au-dessus de la limite. Pour ceux qui sont bien en dessous, il doit être difficile de voir comme ça, et pour ceux qui sont bien au-delà de cette limite, il est inenvisageable de voir les choses ainsi. Mais ceux qui sont «  » » »tranquilles » » » » juste au-dessus, on peut se raccrocher à ça : peu importe si je touche un petit smic tous les mois toute ma vie, j’ai la joie d’avoir un boulot, un toit sur la tête, des gens autour de moi. 😀


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

    1. La barre haute… J’en connais (un en particulier) qui culmine à environ 18 000 €/mois (ratio annuel primes comprises).

      Comme je l’avais précisé lors d’une réponse, il faut un minimum pour chaque être humain, à savoir : un toit décent sur la tête, pouvoir s’habiller, se nourrir, se soigner et éduquer ses enfants. Il y a des minimums qui ne devraient être même pas négociables.

      Merci pour ton commentaire.

      Aimé par 2 personnes

  5. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:

    On ne peux pas continuer à vivre aujourd’hui et à fermer les yeux sur la précarisation en france. La pauvreté n’est pas uniquement ailleurs loin de chez soi, elle est partout dans le monde et plus encore dans les pays riches.
    A la vu de cet article, je me suis dit, je ne pouvais pas l’ignorer, que je devait le partager, faire ma part.
    Depuis que je suis en Alsace et a proximité d’une grande ville, je n’avais jamais vu autant de gens à faire la manche. Dernièrement j’ai croisé un jeune étudiant qui avait du mal à joindre les deux bouts . Le budget alimentaire, les sorties qui se font au détriment du reste loyer, facture si on veut pas se retrouver à la rue ou encore se voir couper l’électricité, l’eau, alors on économise des bouts de chandelles et l’histoire se répète autrement car les motifs ne sont pas les même que les générations précédentes.
    Souvenez-vous de l’appel de l’abbé Pierre en hiver 1954, depuis rien n’a changé bien au contraire et le fossé se creuse entre les plus riches et les plus pauvres …
    Changer son regard, c’est devenir plus humain.
    Soyons tous solidaires …
    Tous ensemblent, tous ensemblent tous ….🙏🙌

    Aimé par 2 personnes

  6. Just desire to say your article is as astonishing. The clearness for your submit 
    is just great and that i can think you are an expert on this 
    subject. Fine with your permission allow me to grasp your feed to keep up to date with 
    imminent post. Thank you 1,000,000 and please keep up the gratifying work

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.