Projet Iceworm : Une base militaire secrète US sous la glace de l’Arctique

Publié par

Time : 3 mn 18 [Vostvfr]

 

Time : 27 mn 35 [Vostvfr]

 


 

Projet Iceworm

 

Projet Iceworm - 1

 

Une base militaire secrète US sous la glace de l’Arctique refait surface

 

 

 

L’Arctique abrite une ville souterraine secrète qui constitue une menace potentielle

À 800 mètres sous la glace au Groenland se trouve Camp Century, une base militaire de l’armée américaine au Groenland, construite pendant la guerre froide entre l’URSS et les États-Unis à la fin des années 1950 à 240 km à l’Est de la base aérienne de Thulé, à l’extrême nord-ouest de l’inlandsis groenlandais.

 

Camp Century fut construit comme un projet gardé top secret avec le nom Iceworm.

 

Dirigée par le colonel John H. Kerkering et sous la responsabilité du Cold Regions Research and Engineering Laboratory du Corps des ingénieurs de l’armée des États-Unis, le projet fut mis en œuvre de 1959 à 1967, avec l’objectif d’acheminer, via des tunnels sous la calotte glaciaire, 600 missiles nucléaires au plus près de l’URSS.

 

 

L’utilisation de Camp Century n’est pas claire pour le Danemark

Camp Century a été construit comme un site de missiles balistiques ; cependant, le but réel de celui-ci a été caché au gouvernement du Danemark. Au lieu de cela, on leur a dit que le camp était en construction pour être utilisé comme un centre de recherche où les chercheurs pourraient vivre et étudier la possibilité de travailler sous la glace.

 

La ville dans le camp est devenue un réseau de tunnels sous terre qui étaient incroyables et qui s’étendaient à plus de trois kilomètres. Le camp a fourni des logements pour plus de 200 soldats et ils avaient tout à leur disposition (tout ce qu’une petite ville peut offrir) pour vivre en toute autonomie. Le camp a mis en place des magasins, des laboratoires, un hôpital et un cinéma et ce qui était plus étonnant, c’est que la ville entière était propulsée par le premier générateur nucléaire portatif au monde.

 

Projet Iceworm - 2

 

 

Le projet a été abandonné en 1967 en raison du mouvement de la glace

Les ingénieurs ont rapidement découvert que le projet ne fonctionnerait pas, alors que la glace dans l’Arctique semble solide, c’est une substance viscoélastique constituée d’une combinaison de glace et de neige qui se déplace constamment. Ce mouvement toujours constant de la neige et de la glace signifiait que les tunnels se déformeront et s’effondreront souvent.

 

En 1967, le camp a été mis hors service et est devenu abandonné. L’infrastructure ainsi que les déchets, qui comprenaient des déchets radioactifs et biologiques, ont été laissés de côté lorsque les chercheurs sont partis et ils sont donc tombés sous la glace. À cette époque, on pensait que cela resterait pour toujours.

 

 

La glace va fondre à la fin du siècle et dévoilera les déchets toxiques

 

Projet Iceworm - 3

 

En 2016, une étude a révélé que la couche de glace qui couvrait le camp va commencer à fondre d’ici la fin du siècle et quand cela se produira, tous les déchets qui ont été laissés enterrés sous la glace pourront se répandre. Une étude a révélé que, entre 2003 et 2010, la glace couvrant la terre avait fondu deux fois plus vite que pendant tout le 20ème siècle. Les chercheurs ont étudié les documents de l’armée américaine pour savoir à quel point le camp est profond et la quantité de déchets.

 

Ils sont arrivés à la conclusion qu’il y avait environ 200 000 litres de carburant diesel et des quantités d’eaux usées similaires avec des quantités de polluants toxiques et de liquides de refroidissement radioactifs en quantités inconnues. Ils ont ensuite effectué des simulations du changement climatique mondial et régional et ont conclu que, d’ici à 2090, l’exposition ne pourrait pas être inversée, peut-être plus rapidement en fonction de l’ampleur de l’accélération du changement climatique.

 

Projet Iceworm - 4

 

Quand cela se déroulera, cela perturbera les écosystèmes qui sont proches et entraîneront de nouveaux dangers. À l’heure actuelle, il n’est pas clair quant à savoir qui doit prendre en charge le problème et nettoyer les déchets. Les déchets qui ont été enterrés il y a longtemps pourraient être le début de nouvelles tensions politiques entre le Groenland et les États-Unis.

 

Le Pentagone a déclaré qu’ils reconnaissaient qu’il y a une réalité du changement climatique avec le risque que cela apporte et a déclaré que le gouvernement des États-Unis avait promis de travailler aux côtés du gouvernement et des autorités danoises au Groenland afin de régler toute question de coopération mutuelle en matière de sécurité.

 

Projet Iceworm - Camp Century - Classified

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_Century

https://en.wikipedia.org/wiki/Project_Iceworm

http://www.fawkes-news.com/2017/09/projet-iceworm-la-ville-souterraine.html

http://www.disclose.tv/news/project_iceworm__a_secret_nuclear_underground_city_benath_the_ice_of_the_arctic/140398

http://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/hub/results/?search=Iceworm&journal-doi=10.1002%2F%28ISSN%291944-8007

http://www.lefigaro.fr/international/2016/09/30/01003-20160930ARTFIG00401-au-groenland-une-base-militaire-secrete-americaine-refait-surface.php

 

8 comments

    1. Pour les financements liés à ce genre de projets, si c’est voté par le Congrès, c’est effectivement de l’argent public. Par contre si cela rentre dans le cadre des Blacks Program… C’est très souvent alimenté par d’autres circuits financiers, notamment celui de la drogue. C’est que ça rapporte et l’Oncle Sam sait très bien exploiter ce filon.

      Et oui Annawenn, ils vont nous coller une amende pour un rien alors que l’armée US est l’un des plus gros pollueurs de la planète. Mais chut ! Il ne faut pas le dire…

      Aimé par 1 personne

  1. Je cite « L’infrastructure ainsi que les déchets, qui comprenaient des déchets radioactifs et biologiques »… je suis très perplexe. Les déchets radiologiques sont de toute façon protégés dans des contenants puisqu’une population vivait dans cette ville. Et puis, il y a déchets et déchets. Un producteur de nombreux déchets radioactifs n’est autre que l’industrie civile. Beaucoup d’industries emploient des barres radioactives pour faire fonctionner leurs appareils de production. En France, les déchets radioactifs des hôpitaux n’étaient pas par exemple, comptabilisés à l’époque du fonctionnement de cette ville. La traçabilité des déchets radioactifs civils n’est que très récente. En tout état de cause, dès que la glace fondera, ce n’est pas pour autant que la radioactivité se rependra dans l’atmosphère. Question biologique, c’est encore plus invraisemblable. Il ne peut pas y avoir de déchets de produits biologiques (virus et bactéries) dans cette ancienne ville souterraine. La principale raison est qu’un site stockant des produits biologiques ne pourrait pas fonctionner avec une population de militaires comme décrit dans l’article. On confond souvent arme Nucléaire (radioactivité), biologique (virus et bactérie), et chimique (liquide et gaz toxiques). La encore, il n’existe pas des « déchets biologiques » puisque cette base n’était de toute façon pas destinée à faire des expériences biologiques. On ne mélange pas radioactivité et manipulations biologiques. Les infrastructures ne sont pas du tout les mêmes et aucune comptabilité ne peut exister….et quand la glace sera fondue, aucun missile ne réapparaitra. Il n’y aura que de veilles infrastructures avec certes peut-être du carburant de pétrole au fond des cuves mais rien de plus. Les américains entretiennent certainement le fantasme et le doute, ce qui détourne le grand public des vrais problèmes de fond.

    Aimé par 1 personne

    1. Sincèrement ,je ne peux vous répondre avec exactitude car je ne suis pas dans les petits papiers des gouvernements et j’ai repris le texte tel que. Merci pour votre commentaire qui vient apporter un plus non négligeable à cet article.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s