Nox Atacama | Wonderful desert night scenery [Vidéo 8K]

Publié par

Time : 5 mn 32 / [1/1]

 


 

Nox Atacama

 

Nox Atacama - Chili - 3

 

Wonderful desert night scenery

 

 

 

Synopsis [Traduction rapprochée] :

Le désert d’Atacama abrite les cieux les plus pures au monde.

 

Une vue avec un nombre incalculable d’étoiles et de nébuleuses fantastiques dans l’un des endroits les plus calmes et les plus désertiques de la Terre. Pas un seul bruit distrait du grand spectacle que le ciel nocturne offre.

 

Cependant, l’environnement est rude.

 

Filmé par des températures glaciales, des altitudes allant jusqu’à 5 000 mètres, des lacs salés et des pentes glacées, l’Atacama n’est pas favorable à la vie et à l’équipement. Bien qu’il offre sans aucun doute l’un des plus spacieux paysage de la Terre pour les panoramas épiques et vastes.

 

Cette vidéo peut être visionnée en 8K pour des images encore plus saisissantes.

 


 

Nox Atacama - Chili - 2

 


 

Équipement :

Cameras : 2x Sony A7RII, Sony A7s, Canon 6D

 

Lenses : Zeiss Otus 28mm f1.4, Canon 11-24mm f4, Tamron 15-30mm f2.8, Sigma 50mm f1.4, Zeiss Milvus 35mm f2, Canon 70-200mm f4

 

Motion-Control : eMotimo Spectrum ST4, Dynamic Perception Stage Zero, iOptron Star Tracker

 

Musique : You’ll Believe A Man Can Fly – Mattia Cupelli

 


 

Nox Atacama - Chili - 4

 

Nox Atacama - Chili - 1

 


 

Vidéo :

[1] NOX ATACAMA | 8K – Timestorm Films / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Sur le même thème :

Chili : Le désert d’Atacama

Nox Atacama II [Vidéo 8K]

26 commentaires

  1. Tu vois le petit robot qui se promène sur Mars à 10000 milliards de dollars dont personne ne peut contrôler la présence là-bas ?
    Hé bien avec cet article tu viens de découvrir où se promène ce robot en réalité. (chuuut, je n’ai rien dit, c’est comme le coup d’état du 11 septembre 2001, c’est secret défonce)

      1. Tu n’as pas quelques milliards à me prêter ?
        Je dois envoyer un jouet sur Pluton pour m’éclater !

        PS : Tu as vu le nombre de retombée scientifiques de 19 ans de présence « permanente » dans l’ISS ?
        C’est tout à fait colossal ce que cela nous a permis d’inventer, et de découvrir : ABSOLUMENT RIEN !

      2. Si tu veut une vidéo sympa sur le sujet :
        https://youtu.be/UB_8GpFSY4Y

        Il faudrait que je retrouve son site, les dossiers son assez bien faits et assez complets.

        Rappel ; Les sous marins sont entièrement remis à neuf régulièrement de façon préventive, pas un seul joint n’y échappe.

        L’ISS n’a jamais connu d’entretien sérieux en 20 ans d’utilisation, aucun incident, aucune fuite, rien, nada. (amplitude thermique de -100 à +100°c depuis 20 ans)

      3. Je l’ai regardé un court instant mais je l’ai insérée dans ma publication et enregistrée dans ma playlist sur YouTube.

      4. C’est du collaboratif, c’est ça qu’il y a de bien avec lui, il est ouvert, il prend, ils vérifie et il utilise quand c’est justifié.
        Derrière la vidéo ISS tu dois avoir le cumul des éléments apportés par 20 personnes à peu près.
        Reste que derrière ça il bosse, il approfondit, vérifie les données etc…

      5. il lui manque juste la façon de s’exprimer…Tu vois ce que je veux dire. Être plus ferme, etc…

      6. Je vois parfaitement mais le contenu y est, c’est là le principal. Il reste simple, ne s’excite jamais (malgré ce qu’il prend) et fait parfois preuve d’un certain humour quand on le connait un peu.

        Je préfère un Evrard avec moins d’aisance et un bon contenu à une Claire Chazal avec plus d’aisance et aucun contenu. 😉

      7. C’est incomparable avec Chazal. Mais je l’aurai bien vu avec un langage soutenu tel que celui Paul-Eric Blanrue.