Colopathie fonctionnelle | Syndrome de l’intestin irritable

Publié par

Time : 25 mn 33

 

Time : 4 mn 19

 


 

Colopathie fonctionnelle | Syndrome de l’intestin irritable

 

Intestin

 

 

La colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable (SCI), ou syndrome de l’intestin irritable (SII), est un trouble du fonctionnement de l’intestin. Son origine n’est pas connue avec précision. Elle touche plus d’un français sur trois.

 

Le nombre de diagnostic de syndrome de l’intestin irritable  est en constante augmentation dans le monde. Dans les pays industrialisés, la prévalence va de 10 à 15 % de la population. Elle varie entre 1,1 et 45% en fonction des critères de diagnostics, de la zone géographique, de l’âge et du sexe.

 

Les plus affectés sont les femmes et les sujets présentant un état anxieux. Les personnes concernées souffrent d’une forte gêne au quotidien : ballonnements, diarrhées, constipations. Cette maladie, bien que bénigne, affecte notablement la qualité de vie.

 

 

Maladie du côlon

Le côlon est un organe de l’appareil digestif situé entre l’intestin grêle et le rectum. Plusieurs pathologies affectent le côlon. La diverticulose colique se manifeste par la formation de petites cavités favorisant la prolifération de bactéries. Le côlon irritable provoque des douleurs abdominales, une constipation et des diarrhées. Le cancer du côlon est un des cancers les plus courants dans les pays développés. Les maladies inflammatoires du côlon incluent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

 

 

Définition

La colopathie fonctionnelle est une maladie intestinale chronique. Elle est très fréquente et provoque des ballonnements, douleurs abdominales, des diarrhées ou une constipation. Elle s’accompagne souvent d’autres signes tels que des maux de tête, une fatigue, des douleurs diffuses, etc. Les femmes sont plus fréquemment touchées par la colopathie que les hommes. L’examen clinique du colopathe met rarement en évidence de signes objectifs et les examens complémentaires biologiques ou d’imagerie ne retrouvent aucun élément anormal. En général la cause de la colopathie n’est pas déterminée : il pourrait s’agir d’une maladie d’origine psychosomatique (symptômes somatiques provenant d’une cause psychique).

 

Environ 8% de la population occidentale souffre de colopathie fonctionnelle, en particulier la population féminine. La colopathie fonctionnelle est très proche du syndrome du côlon irritable, ces deux pathologies étant probablement intriquées.

 

 

Épidémiologie - Colopathie fonctionnelle

Épidémiologie du syndrome de l’intestin irritable : Prévalence du SII ou IBS selon le pays (Source : [Lovell et Ford, 2012])

 

 

Colopathie chronique

Les colopathies sont dites chroniques lorsqu’elles évoluent depuis plus de 6 mois. Elles peuvent se manifester par des douleurs, des ballonnements, des flatulences, une constipation ou une diarrhée (voire les deux en alternance). Leur traitement varie selon leur origine mais s’appuie avant tout sur l’hygiène de vie et l’équilibre alimentaire.

 

Colopathie spasmodique

Une colopathie spasmodique est un trouble du transit d’origine fonctionnelle dû à un défaut de motricité du côlon. Celui-ci se contracte brusquement (par spasme) sous l’effet du froid, de la consommation de boisson glacée ou d’une émotion forte (stress avant un examen par exemple). Il apparait alors une diarrhée qui peut durer jusqu’à 24h. Elle est généralement assez importante mais est globalement bien tolérée par le patient. Des antispasmodiques peuvent être indiqués ainsi qu’une bonne hygiène alimentaire.

 

 

Causes

Les causes de cette maladie ne sont pas connues. Néanmoins plusieurs hypothèses sont avancées pour en expliquer son origine. Une hypersensibilité viscérale diagnostiquée chez près de deux patients sur trois d’ou la dénomination actuelle de « syndrome de l’intestin irritable« . Un trouble de la motricité digestive retrouvé chez 50 à 60% des cas.


Douleur - Femme - Mains - Colopathie fonctionnelle

 

Symptômes

La colopathie est un trouble intestinal qui s’accompagne de douleurs importantes. D’autres troubles digestifs viennent s’additionner tel que la dyspépsie, les brûlures d’estomac, les crampes, les ballonnements. La migraine, l’insomnie, des crises d’angoisses et des états d’anxiété. Des douleurs de type spasmodiques, c’est à dire ressemblant à des resserrements du côlon dont le siège se situe sur le trajet du côlon.

 

Trouble du transit intestinal s’accompagnant de constipation, de diarrhée ou par alternance des deux.

 

 

Diagnostic

Le diagnostic de colopathie fonctionnelle se fait souvent par élimination. Il est néanmoins possible de poser le diagnostic lorsqu’on retrouve au moins deux des critères suivants pendant au moins 3 mois (non obligatoirement consécutifs) sur une année :

√ Douleurs abdominales soulagées par la défécation.

√ Modification de consistance des selles au début des périodes douloureuses.

√ Modification de la fréquence des selles au début des périodes douloureuses.

 

Un ballonnement objectif, une sensation d’évacuation incomplète ou des efforts de poussées renforcent les critères diagnostiqués.

 

 

Examen médical

L’examen médical est fondé sur :

√ Un interrogatoire.

√ La palpation de l’abdomenet d’un toucher rectal.

√ D’un examen complémentaire servant à éliminer une pathologie organique associée.

 

Le diagnostic de colopathie fonctionnelle est avant tout un diagnostic d’élimination.

 

Douleur - Homme - Mains - Colopathie fonctionnelle

 

Traitement

Son traitement est assez difficile et varie en fonction des constipations, des diarrhées, des ballonnements. De nombreux médicaments peuvent être associés : anti-spasmodique, régulateurs du transit, anxiolytique et autres… Pour une prise en charge optimale, il est impératif d’avoir une bonne hygiène de vie. La diététique est indispensable, La psychothérapie peut aider, le thermalisme peut être conseillé.

 

Des mesures diététiques sont préconisées avec l’exclusion des aliments fermentescibles comme le chou pour empêcher la surproduction de gaz ou augmenter sa ration alimentaire en fibres et bien s’hydrater pour diminuer la constipation. L’objectif principal du traitement de la colopathie fonctionnelle est de soulager les symptômes. Les antispasmodiques peuvent être utilisés pour réduire les douleurs.

 

 

Aliments autorisés et interdits

Plusieurs modifications interviennent au cours d’une colopathie comme la présence d’hydrates de carbones non digestibles, l’équilibre protides-glucides modulant l’équilibre putréfaction-fermentation, la rapidité du transit du grêle qui fournit le chyme idéal du colon droit, les graisses cuites entrainant une chasse biliaire, les produits hyperosmolaires entrainant un appel d’eau accélèrent le transit et fournissent au côlon droit un chyme très abondant et très riche, la présence de sucre entrainant des intolérances ainsi qu’une mauvaise réaction au lactose est fréquente dans les colopathies.

 

Colopathie fonctionnelle - Aliments autorisés et aliments interdits

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_l%27intestin_irritable

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/942-colopathie-fonctionnelle.htm

http://www.drschaer-institute.com/fr/syndrome-de-lintestin-irritable/epidemiologie-1063.html

http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Symptomes/Fiche.aspx?doc=colopathie-fonctionnelle-symptome

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/1401-colopathie-fonctionnelle-causes-symptomes-et-traitement

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/s/colopathie+symptômes?qlc#k=d1bfca49d878e4a9e1b27dfb20ca5963

14 comments

    1. Merci pour ton intérêt melissadst.

      En préparant cet article, je fus fort surpris de découvrir une vidéo sur YouTube d’un jeune de 20 ans qui avait ce problème depuis ses 19 ans…

      Il ne semble plus y avoir de tranche d’âge et de sexe….

      J'aime

      1. oui c’est vraiment pas facile, j’ai ce problème et dans la vie quotidienne c’est très gênant, quand on me la dit il y a quelques temps je ne savais pas du tout ce que c’était.

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai le même problème également et ce depuis presque 20 années. Cela t’use (fatigue extrême) sans parler des douleurs…

        Courage.

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s