Les scientifiques ont découvert un multivers à 11 dimensions dans le cerveau humain

Publié par

Time : 39 s

 

Time : 3 mn 40 [Vostvfr]

 


 

Un multivers dans notre cerveau ?

 Cerveau - Brain

 

Les scientifiques ont découvert 11 dimensions différentes dans le cerveau humain

 

 

 

Nous avons trouvé un monde que nous n’avions jamais imaginé. Il y a des dizaines de millions de ces objets même dans un minuscule bout du cerveau, à travers sept dimensions. Dans certains réseaux, nous avons même trouvé des compositions jusqu’à onze dimensions.

 

Dans ce que beaucoup qualifient de découverte révolutionnaire, une étude scientifique a trouvé des structures multidimensionnelles à l’intérieur du cerveau humain.

 

De nombreux chercheurs s’accordent à dire que le cerveau humain peut facilement être considéré comme le système le plus complexe de l’univers, et malgré le fait que nous ne pouvons pas être sûrs s’il s’agit d’une vision anthropomorphique de la réalité, la vérité est que sa fonction et ses mystères continuent de surprendre les scientifiques.

 

 

Cerveau - Néocortex- Multidimensions

La partie gauche de l’image montre une copie numérique d’une partie du néocortex, dont les scientifiques disent qu’elle est la partie la plus évoluée du cerveau. À droite, nous voyons une représentation des structures de différentes dimensions. Crédit Image : Blue Brain Project.

 

 

Maintenant, une étude scientifique a alimenté, encore plus, le mystère qui entoure notre cerveau, car les experts ont découvert que ce qu’ils considèrent comme “11 dimensions différentes à l’intérieur du cerveau humain.

 

Une équipe de scientifiques dirigée par Henry Markram a découvert que le cerveau exploite jusqu’à 11 dimensions différentes, produisant des formations multidimensionnelles que nous n’avions jamais imaginées.

 

La découverte peut sembler très déroutante aux lecteurs, mais je vais essayer de la simplifier le plus possible.

 

L’équipe de chercheurs, qui étudient le cerveau dans le but de reproduire un “cerveau fonctionnel”, a utilisé un modèle mathématique avancé pour dévoiler l’architecture cachée du cerveau, qui devient brevetable lorsque l’information est traitée. Ceci est connu sous le nom de topologie algébrique et est décrit comme utilisant à la fois un microscope et un télescope.

 


 

« La topologie algébrique est comme un télescope et un microscope en même temps. Il peut zoomer dans les réseaux pour trouver des structures cachées (les arbres de la forêt) et voir les espaces vides (les clairières) tout ça en même temps. », a précisé l’auteure de l’étude, Kathryn Hess, dans une déclaration.

 


 

L’équipe a découvert que le cerveau humain forme des groupes de neurones appelés cliques.

 

Au sein de ces groupes, chaque neurone se connecte à tous les autres et produit un objet géométrique ; plus le nombre de neurones est élevé, plus les dimensions sont grandes.

 

Les scientifiques ont pu observer jusqu’à 11 dimensions différentes, appelées cavités.

 

Les scientifiques expliquent que les soi-disant “cavités” sont une sorte de trou hyper-dimensionnel qui émergent pour traiter l’information, puis disparaissent.

 

Ces cavités se produisent comme la géométrie du traitement de l’information.

 

En visualisant cela, l’un des chercheurs, Ran Levi a décrit l’observé en disant :

« C’est comme si le cerveau répondait à un stimulus en construisant puis en rasant une tour de blocs multidimensionnels, en commençant par des tiges (1D), puis des planches (2D), puis des cubes (3D), et ensuite des géométries plus complexes avec 4D, 5D, etc. La progression de l’activité à travers le cerveau ressemble à un château de sable multidimensionnel qui se matérialise hors du sable et se désintègre. », dit-il.

 

Selon Henry Markram, directeur de Blue Brain Project, cela pourrait expliquer pourquoi le cerveau est si difficile à comprendre : les mathématiques que nous utilisons ne peuvent pas détecter les structures multidimensionnelles.

 

« Les mathématiques généralement appliquées à l’étude des réseaux ne peut pas détecter les structures à haute dimension et les espaces que nous voyons maintenant clairement. », dit-il.

 

Tête - Dimensions parallèles

 


 

« Nous avons trouvé un monde que nous n’avions jamais imaginé. Il y a des dizaines de millions de ces objets même dans un petit grain du cerveau, à travers sept dimensions. Dans certains réseaux, nous avons même trouvé des structures jusqu’à onze dimensions. »

 


 

Multivers - Cerveau - Brain

 


 

Source :

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fncom.2017.00048/full

https://www.ancient-code.com/a-multiverse-inside-our-brain-scientists-find-11-different-dimensions-inside-the-human-brain/

https://www.anguillesousroche.com/cerveau/un-multivers-dans-notre-cerveau-les-scientifiques-ont-decouvert-11-dimensions-differentes-dans-le-cerveau-humain/

12 comments

  1. Un autre mystère est, pourquoi Grigori Perelman a refusé un prix de un million de dollars pour avoir été capable de faire de la topologie différentielle (utiliser le calcul différentiel et intégral sur des formes aux dimensions s’approchant de l’infini), connu anciennement sous le nom de conjecture de Poincaré. Ça rend la chose plus concrète à mes yeux.
    Nous sommes des ordinateurs plus que quantiques. 🙂 Et ils veulent breveter ça, misère…

    Aimé par 2 personnes

  2. DANS L’UNIVERS IL EXISTE 3 TYPES DE VORTEX.
    Il existe 3 types de Vortex qui permettent de voyager :
    – A l’intérieur de notre Univers Multiple,
    – De notre Univers Parallèle vers un autre Univers Parallèle,
    – De notre Univers Multiple vers un autre Univers Multiple.
    Dans les 3 cas de figure, les Vortex sont similaires, ils possèdent la même technologie car ils assurent les mêmes fonctions. IL y a lieu de rappeler ce que sont les Univers Multiples (1) et les Univers Parallèles (2)
    (1) LES UNIVERS MULTIPLES :
    THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI
    L’espace temps est un système mathématique d’ordre 4 (espace : 3 dimensions, temps : 1 dimension). On va se limiter à l’espace-temps tel que l’homme le connaît, donc on fait abstraction des mondes dits parallèles, des trous de ver, des trous noirs, des courbures dans l’espace-temps et de tout autre phénomène physique non expliqué jusqu’à aujourd’hui. En commençant par le temps t, il est infini autant vers le passé que vers le futur, il suffit pour cela d’opérer un raisonnement par récurrence. Quant à un espace à 3 dimensions, on distingue l’infiniment petit de l’infiniment grand. Nos connaissances actuelles dans la Science nous font dire que l’Univers tel qu’on le connaît est issu d’un seul big-bang. Et bien non, dans le passé il y a eu une infinité de big bangs suffisamment espacés géographiquement parlant pour éviter toutes interférences entre des galaxies issues de big-bangs différents et dans le futur, il y aura aussi une infinité de big-bangs avec les mêmes caractéristiques que le passé, l’Univers est infini dans tous les sens du terme. Il y a une infinité de galaxie, une infinité d’étoiles, une infinité d’exoplanètes dites telluriques et une infinité de planètes gazeuses. Le nombre de système planétaire est infini. Par récurrence, on démontre qu’il y a de la vie organique et de la vie sous autres formes sur une infinité d’exoplanètes. La distance qui sépare deux planètes telluriques habitées peut être cyclopéenne mais peut-être moindre (planètes habitées proches l’une de l’autre), les vitesses des vaisseaux spatiaux actuels (ORION) nécessitent des centaines de milliers d’années pour atteindre la première exoplanète présumée habitée de la Terre. Les scientifiques vont devoir mettre au point l’hibernation qui nécessitera des dizaines de siécles de recherche scientifique pour espérer aller sur l’exoplanète habitée la plus proche de notre système solaire. D’autre part, il va falloir dans des millénaires voyager à la vitesse de la lumière et d’avantage ce qui est impossible aux vues des équations de la mécanique relativiste d’Einstein. Pourvu qu’Albert Einstein se soit trompé dans ses très complexes équations.
    (2) LES UNIVERS PARALLELES :
    UNIVERS PARALLELES – DEFINITION
    Pour commencer, il y a lieu de redéfinir ce que sont les Univers Multiples et les Univers Parallèles. Les Univers Multiples sont cote à cote, alors que les Univers Parallèles sont superposés. Il y a une infinité d’Univers Multiples et il en est de même pour les Univers Parallèles. Si à chaque Univers Multiple, correspond un ou plusieurs Univers Parallèles, voir une infinité d’Univers Parallèles, nous nous trouvons dans un Espace à 5 dimensions : espace (3 dimensions), indice de l’Univers Parallèle numéroté de 1 à n (1 dimension) et enfin le temps (1 dimension). Comment communiquent les Univers Parallèles entre eux, eh bien il y a des passages, des vortex pour passer d’un Univers Parallèle à un autre, les vortex sont en quantité finie, les Univers Parallèles peuvent être totalement différents les uns des autres et abriter des formes de vies différentes (VIE SOUS AUTRE FORME). Pour les Chercheurs, il faut localiser un ou plusieurs vortex, les étudier et mesurer la matière qui transite d’un Univers Parallèle à un autre (protons, neutrons, électrons, antimatière). Si tel est le cas, les Scientifiques auront démontré la présence de Mondes Parallèles. Ce serait une découverte sans précédent pour l’Astrophysique et l’Astronomie. Ce serait plus facile de voyager si compatibilité d’un Univers Parallèle à un autre (distance courte à parcourir) que de voyager d’un univers Multiple vers un autre (plusieurs millions d’année lumière al). Même au sein de notre Univers Multiple, il est quasiment impossible de rallier la Voie Lactée à une autre galaxie. Suite dans une prochaine rubrique UNIVERS PARALLELES – DEFINITION. Le présent article va être diffusé sur mon Journal Facebook DAVID MOCCHETTI, sur YouTube et Google.
    Les feuilletons de la série TV STARGATE illustre à eux seuls ce que sont les Vortex qui permettent de voyager à l’intérieur de notre Univers Multiple ou Parallèle.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.