Sécurité routière : Le premier passage piéton 3D de France

Publié par

Time : 7 s

 

Time : 1 mn 01

 


 

Sécurité routière 

 

PP3D - Cysoing - 3

 

Le premier passage piéton en 3D est à Cysoing

 

 

 

Pour faire ralentir les conducteurs et sensibiliser les piétons à la sécurité routière, le premier passage piéton illusion d’optique débarque en France.

 

Nous avions déjà entendu parlé des passages piétons trompe-l’œil qui remportent un franc succès dans une petite ville d’Islande. Eh bien, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que cette bonne idée de sécurité routière soit copiée et qu’elle débarque en France.

 

Tout est bon pour convaincre les conducteurs de lever le pied et les piétons d’être plus vigilants lorsqu’ils traversent la rue. Avec ces passages piétons illusions d’optique, nous allons tous nous y reprendre à deux fois avant de franchir la route ou de conduire la tête dans les nuages. Pour faire respecter les limitations de vitesse, quoi de mieux qu’un passage piéton 3D à la sauce street-art ?

 

Celui-ci vient d’être installé à Cysoing, dans les Hauts-de-France. C’est le tout premier du genre.

 


 

PP3D - Cysoing - 5

 

 

Nicolas Morel, commercial chez T1 (Groupe Helios), a déniché l’idée du passage piéton en trois dimensions (PP3D) sur les réseaux sociaux. Il n’a pas fallu longtemps pour convaincre Éric Vandoolaeghe, directeur général de T1, toujours à l’affût d’une innovation.

 

Restait à trouver la méthode et les matériaux les plus adaptés à cette réalisation. Cette peinture en trompe l’œil demande un bon coup de crayon et une bonne maîtrise des techniques. Ça tombe bien, Germain Vandewattyne, le chef d’agence de Santes, a commencé sur le terrain. Et, avec ses 39 ans de métier, il est du genre débrouillard. En quelques croquis, il a maîtrisé les lignes de fuite nécessaires à la création de l’illusion.

 

Le travail repose ensuite sur l’application de quatre couleurs. Le blanc, forcément, puisque c’est la couleur réglementaire des passages protégés. Les dimensions des bandes blanches de l’ouvrage répondent aux dimensions imposées par la loi. Les autres teintes, gris clair, gris foncé et noir, ne sont utilisées que pour créer l’illusion d’optique.

 

Et elle peut être saisissante : raison pour laquelle ces PP3D ne seront pas installés sur des routes où la vitesse est relativement soutenue. Le risque de voir un automobiliste donner un grand coup de frein devant l’obstacle n’est pas à écarter… Ces passages seront plutôt dessinés face à des lieux qui demandent une attention soutenue de la part des automobilistes : écoles, équipements sportifs ou culturels…

 

Ces réalisations ne sont pas destinées aux seuls automobilistes. La sensation de 3D est également perceptible par les piétons. Il y a un côté ludique à se donner l’impression d’enjamber le vide entre chaque bande blanche. Une illusion qui pourrait attirer les piétons vers l’ouvrage et leur éviter de traverser dans des zones non sécurisées.

 

PP3D - Cysoing - 4

 

Deux fois plus cher

À condition que ces larges surfaces peintes ne soient pas glissantes. Ce problème a été envisagé et des graines de verre sont mélangées à la peinture, pour un effet antidérapant doublé d’un effet scintillant : il faut que la réalisation soit aussi visible en conditions de faible lumière.

 

Le prix de vente de cet ouvrage devrait être environ le double de celui d’un passage piéton classique. Et ce bien qu’il faille actuellement trois fois plus temps pour le réaliser : « Nous ne vendons en général pas un seul PP à la fois », pointe Éric Vandoolaeghe. « Et nous allons gagner en rapidité à l’avenir », ajoute Germain Vandewattyne. Même si chaque passage sera unique, en fonction de la largeur de la chaussée, notamment.

 

PP3D - Cysoing - 2

 

Un secteur inattendu de recherche et de développement

Pour mettre au point le passage piéton en trois dimensions (PP3D), il a fallu pas mal d’heures de réflexion, de test…, bref de recherche et développement. On imagine pourtant rarement, en regardant une ligne blanche ou un passage protégé, qu’il y a là matière à progrès. «  Vous avez remarqué que les bandes blanches font un bruit quand roule dessus maintenant ?  », interroge Éric Vandoolaeghe, directeur général de T1. «  Eh bien, c’est le fruit d’un travail de recherches que nous avons menées.  »

 

Les travaux de recherches du groupe Helios sont conduits dans les laboratoires du siège national, à La Courneuve, en région parisienne. Ils portent sur différents types d’amélioration : ajout d’un élément de sécurité (son, visibilité…), endurance des produits, performance environnementale…

 

Le tout dans un cadre contraint : les produits mis en œuvre font obligatoirement l’objet d’une certification, certaines couleurs sont imposées, d’autres proscrites… Sans parler des dimensions, des formes, des emplacements…, qui doivent aussi respecter des règles précises.

 

Pour autant, l’imagination n’est pas interdite. Et le développement du PP3D ouvre de nouvelles perspectives : «  Cela nous ouvre des possibilités à l’infinie !  » Pour ce nouveau genre de street art, T1 finira peut-être par recruter des graffeurs.

 

PP3D - Cysoing - 1

 


 

Source :

https://positivr.fr/premier-passage-pieton-3d-france-securite-routiere/

http://www.lavoixdunord.fr/253682/article/2017-10-27/le-premier-passage-pietons-en-3d-est-cysoing

2 comments

  1. C’est bien et c’est pas bien.
    Ces bien car sa faire ralentir les automobilistes car il vont être surpris et ce n’est pas bien car sa va coûter encore plus chère donc des impôts qui augmentent

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.