Jacques Mesrine : Citations

Publié par

 

Jacques Mesrine

Jacques Mesrine (1936 – 1979)

 

 

 

« La moindre imprudence peut nous coûter la vie, et pire encore : la liberté ! »

 

 

« Des robots exploités et fichés, respectueux des lois plus par peur que par honnêteté morale. »

 

 

« Je savais l’irrationalisme de ma théorie, qui était inapplicable pour fonder une société. Mais qu’était-elle, cette société, avec ses beaux principes et ses lois ? »

 

 

« Je n’acceptais pas. Je ne voulais pas que ma vie soit réglée d’avance et décidée par d’autres. (…). Toutes les phrases usuelles de la vie courante me raisonnaient dans la tête… Pas le temps de… ! Arriver à temps… ! Gagner du temps… ! Perdre du temps… ! Moi, je voulais avoir le « temps de vivre » et la seule façon d’y arriver était de ne pas en être l’esclave. »

 

 

Jacques Mesrine – L’instinct de mort (1977)

 


 

L_instinct de mort - Jacques Mesrine

 

 

 

Quatrième de couverture :

Jacques Mesrine enchaîne cambriolages, braquages, enlèvement, et évasions… Il devient « Ennemi public n° 1  » dans les années 70. Il est arrêté en 1973.

 

Emprisonné dans les quartiers de haute sécurité (QHS) de la Santé et de Fleury-Mérogis, il rédige son autobiographie – L’Instinct de mort – dans laquelle, avant même d’être jugé, il assume l’ensemble de sa « carrière ».

 

Le 8 mai 1978, Mesrine s’évade du QHS de la prison de la Santé en compagnie de François Besse – une évasion spectaculaire… Il entame une cavale ponctuée de braquages.

 

L’un de ses objectifs est aussi, par ses actions, de lutter pour la suppression des QHS.

 

Le 2 novembre 1979, Mesrine, « le Grand » comme l’ont surnommé les membres de la brigade de recherche et d’intervention (BRI), est tué par l’antigang, au volant de sa BMW, porte de Clignancourt à Paris.

 

Depuis cette mort, Jacques Mesrine est considéré comme une légende dans notre pays, et une idole chez les jeunes…

 


 

Peu enclin aux confidences, Jacques Mesrine lancera qu’il n’est pas «l’ennemi public» mais «l’ennemi d’un service public : les banques».

 

Il fut surnommé « L’homme aux mille visages » ou, à tort de son propre aveu, « le Robin des Bois français ».

 

Jacques Mesrine - 1

 


 

Time : 8 mn 45

 


 

Jacques Mesrine - 3

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Mesrine

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Instinct_de_mort_(livre)

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/07/29/01016-20080729ARTFIG00500-mesrine-bandit-sans-limite-.php

6 comments

  1. J’ai vu un plateau de tournage du (des) films qu’ils ont fait de Mesrine dans les années 2000. On oncle était allé acheter de la bière, et le plateau était là. J’ai pris des photos de cela. Je ne sais pas si c’est illégal, mais je l’ai fait! De toutes manière, on n’avait pas le choix, il fallait traverser le plateau pour aller au dépanneur acheter de la bière.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.