L’abêtissement des Français (mais pas seulement des Français) est en progression… Que faire ?

Publié par

Time : 3 mn 39

 

Time : 6 mn 05

 


 

L’abêtissement des Français (mais pas seulement des Français) est en progression

 

Le Penseur de Rodin

 

Que faire ?

 

 

 

D’où, l’absolue nécessité de remplacer rapidement l‘inflation galopante de la bêtise naturelle par l’intelligence artificielle. « Intelligence » entre guillemets, cela va de soi, car c’est bien l’homme qui a créé la machine à « réfléchir » à notre place. Comment ne pas remarquer les nombreuses études scientifiques censées nous prouver que les neurones des Français déclinent inexorablement d’année en année. 

 

Intelligence - QI - En baisse

 

Ce qui devrait nous mettre la puce à l’oreille sur la finalité de ce qui se trame dans les hautes sphères du pouvoir. On voudrait nous conditionner pour que nous acceptions sans rechigner le grand remplacement de l’humain par le robot, avec en prime un revenu universel maigrelet, que nos élites ne s’y prendraient pas autrement.

 

Encore une théorie conspirationniste fumeuse ou un fake news pour faire plus connecté, me direz-vous ! Et vous aurez probablement raison. L’idée complètement saugrenue de faire porter la responsabilité de la crétinerie ambiante aux nouvelles technologies et plus précisément à notre cerveau de poche (le smartphone), est encore un complot anti-jeune. Alors est-ce la faute des media, avec ou sans « s », de l‘internet ou de l’Education Nationale, des perturbateurs endocriniens ou de la pollution, voire pourquoi pas du grand satan américain ?

 

Tenez, justement, parlons-en des Américains et de leurs frères de Grande-Bretagne. D’après la même étude qui tue l’intelligence française, menée en 2015 par Edward Dutton, de l’université d’Oulu (Finlande), et Richard Lynn, de l’université d’Ulster (Royaume-Uni). Dans les pays de l’Oncle Sam et de la locataire très provisoire du 10 Downing Street, le QI progresse (faiblement). Remarquez, qu’il doit y avoir au moins une exception aux Etats-Unis, un homme mûr qui se prétend un « génie très stable » mentalement, ce qui n’est pas toujours une évidence. Pourtant, les Français(e) copient avec beaucoup d’assiduité les comportements alimentaires de Donald Trump ; MacDo et Coca. Donc, la responsabilité de l’abêtissement généralisée n’incombe pas seulement à la malbouffe.

 

« Le Q.I. moyen des Français plafonnerait désormais à 98, alors qu’il tutoyait les 102 points en 1999 ». Si vous lisez certains forums, il y a peu d’espoir d’amélioration depuis cette date. L’explication serait-elle le niveau trop faible de notre couteuse Education Nationale ? Rassurons-nous (un peu), la France n’est pas le seul cancre des 34 pays membres de l’OCDE. Selon le « Programme international de suivi des acquis des élèves (Pisa) », nous sommes à la 26ème place en sciences. Ouf ! Pas encore dernier du classement, mais le constat est accablant, car l’abêtissement est en voie de développement presque partout dans les « pays développés ».

 

 

Alors, pourquoi sombrons-nous aussi massivement dans la crétinerie ?

Pourquoi une inversion aussi brutale, une première alors que la tendance était à l’augmentation régulière de l’indice d’intelligence individuelle ? Le phénomène est trop récent pour être expliqué avec certitude, mais des pistes se dégagent. Citons l’usage croissant des technologies de l’information, qui pourrait éroder concentration, mémoire et réflexion, ou l’évolution des cursus scolaires en mathématiques vers plus d’algèbre et moins d’arithmétique. Les effets de l’immigration de personnes peu éduquées sur le niveau de culture générale, ceux de l’alcool voire des drogues chez les jeunes sont également invoqués, de manière très controversée. Mais aussi l’amélioration au cours du 20ème siècle de l’hygiène de vie, de l’alimentation et de la médecine : peut-être a-t-elle permis d’atteindre le niveau maximal de notre intelligence, limitant la possibilité de progrès.

 

Une autre piste retient particulièrement l’attention des chercheurs : celle des polluants. Plomb, mercure, particules fines, pesticides, perturbateurs endocriniens : au total, 214 polluants présents dans l’environnement et l’alimentation affecteraient le développement neurologique. Et, potentiellement, nuiraient à notre Q.I., comme le rapporte le récent documentaire « Demain, tous crétins ? ».

 


 

Time : 55 mn 46

 


 

Des pistes, mais surtout des interrogations. L’une d’elles attire particulièrement l’attention, nous serions peut-être à notre niveau maximum d’intelligence. Ce qui ne serait pas si grave finalement, sauf si l’évolution cérébrale se fait à reculons pour se terminer dans une cabane dans les arbres, comme le font déjà certains zadistes dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes. Ou encore, comme ces décérébrés qui sautent sur le toit du métro en marche pour vanter en vidéo leur inconscience sur YouTube. En attendant, mangeons des noix, c’est bon pour les neurones.

 

Cerveau - Main

 


 

Source :

https://francais.rt.com/international/41323-baisse-vertigineuse-qi-moyen-occident-etudes-sonnette-alarme

https://www.science-et-vie.com/questions-reponses/est-il-vrai-que-l-intelligence-des-francais-decline-10281

https://fr.sott.net/article/31641-Que-faire-L-abetissement-des-Francais-mais-pas-seulement-des-Francais-est-en-progression

https://www.science-et-vie.com/science-et-culture/film-demain-tous-cretins-ou-les-degats-des-perturbateurs-endocriniens-sur-le-cerveau-9921

 

Voir également :

Éducation : Le nivellement par le bas !

24 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s