Manipulations électorales ? Les États-Unis l’ont fait dans 45 pays

Publié par

 

La tentative russe d’influer sur les élections de 2016 continue de consumer la politique américaine d’autant que l’administration Obama a contre-attaqué avec une série de punitions visant les agences d’espionnage et les diplomates russes. La Maison-Blanche ce jeudi (29 décembre 2016) a expulsé 35 russes suspectés d’être des agents de renseignement, et imposé des sanctions contre les deux principales agences de renseignement du Kremlin en réponse à ce que les USA considèrent comme des cyberattaques conduites par les Russes pendant la campagne électorale. Pour le moment, le Président russe Vladimir Poutine a indiqué qu’il n’entendait pas répliquer, mais que cela pourrait changer.

 

Ce bouillonnant “œil pour œil” a entretenu la question de l’ingérence électorale au niveau national, alimentée plus encore par la croyance, parmi les services de renseignement américains, que la Russie voulait aider Donald Trump à ravir la présidence. Cependant, aucun des deux pays n’est étranger à ce type de manœuvres électorales à l’encontre d’autres nations. En fait, de récentes recherches du politologue Dov Levin montrent que les USA ont une longue et stupéfiante expérience de tentatives d’influencer des présidentielles de pays étrangers.

 

Manipulation - Election – USA - 3

 

Levin, un enseignant post-doctorat à l’Institut de Politique & Stratégie de l’Université Carnegie-Mellona trouvé que les USA ont tenté d’influencer au moins 81 élections étrangères entre 1946 et 2000. Bien souvent pratiquées dans l’ombre, ces tentatives incluent aussi bien la conduite réussie des présidentielles aux Philippines dans les années 50 par des agents de la CIA, que la divulgation préjudiciables d’informations sur les Sandinistes marxistes pour influencer les électeurs nicaraguayens en 1990. En tout, les USA auraient tenté d’influencer les élections de plus de 45 nations au niveau mondial pendant cette période, ce que démontre Levin. Dans le cas de pays comme l’Italie ou le Japon, les USA auraient tenté d’intervenir dans au moins 4 élections différentes.

 

Les chiffres avancés par Levin ne comprennent pas les tentatives de coups d’État militaires ou les renversements de régime suivant l’élection d’un candidat non agréé par les USA, comme par exemple quand la CIA a aidé à renverser le premier ministre iranien Mohammad Mossadegh, démocratiquement élu en 1953. Levin définit une “immixtion électorale” comme “une opération financière conçue afin de déterminer le résultat d’une élection en faveur d’un des deux camps.” Selon les recherches de Levin, cela inclut :

  • Divulgation de fausses informations ou de propagandes
  • Création de matériau électoral pour le candidat ou le parti favori
  • La fourniture ou le retrait d’aides étrangères
  • Diffusion publique de déclarations menaçant ou favorisant un candidat

 

 

Souvent, cela comprend aussi le transfert secret de larges sommes d’argent, comme par exemple lors d’élections au Japon, au Liban, en Italie, et dans d’autres pays.

 

Pour construire sa base de données, Levin a utilisé des documents déclassifiés des services secrets US ainsi que des rapports du Congrès sur l’activité de la CIA. Il a aussi creusé des histoires qu’il a considérées comme fiables provenant de la CIA et des activités secrètes américaines, ainsi que des recherches universitaires sur les services d’espionnages US, des histoires diplomatiques de la Guerre froide et des mémoires d’anciens fonctionnaires de la CIA. La plupart des interventions américaines dans des élections étrangères ont été bien documentées, le Chili dans les années 60 ou Haïti dans les années 90 notamment. Qu’en est-il de Malte en 1971 ? Selon Levin, les USA auraient tenté de “booster” l’économie de cette minuscule île méditerranéenne dans les mois précédant l’élection.

 

Les recherches montrent que la plupart des ingérences américaines eurent lieu pendant la Guerre froide et avaient pour but de contenir l’influence soviétique à travers des mouvements locaux gauchistes. Et pour être clair, les USA n’étaient pas les seuls à s’immiscer dans des élections étrangères. Selon Levin, la Russie a tenté près de 36 fois d’influencer des élections entre la fin de la seconde guerre mondiale et la fin du 20ème siècle, ce qui, combiné avec les tentatives américaines, constituent 117 ingérences pendant cette période.

 

Et même après la chute de l’Union soviétique en 1991, Levin a découvert que les USA continuèrent leurs opérations à l’étranger, notamment en Israël, dans l’ancienne Tchécoslovaquie et même en Russie en 1996. Depuis 2000, les USA se sont immiscés dans les élections en Ukraine, au Kenya, au Liban, et en Afghanistan, entre autres.

 

Shane Dixon Kavanaugh

 


 

Manipulation - Election – USA - 1

 


 

Source :

http://www.vocativ.com/388500/election-interference-us-45-countries/

https://www.npr.org/2016/12/22/506625913/database-tracks-history-of-u-s-meddling-in-foreign-elections

https://www.les-crises.fr/manipulation-dune-election-les-usa-lont-fait-dans-45-pays-par-shane-dixon-kavanaugh/

4 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.