Apprendre une langue étrangère en une heure ? Conseils infaillibles d’un polyglotte

Publié par

Time : 3 mn 25

 


 

Apprendre une langue étrangère en une heure ?

 

Luca Lampariello - Polyglotte

Luca Lampariello

 

Conseils infaillibles d’un polyglotte italien

 

 

 

Si le nombre de langues qu’un polyglotte peut maîtriser vous impressionne, sachez que tout un chacun peut reproduire l’algorithme qui leur permet d’atteindre ce résultat. Dans une interview à Sputnik, le polyglotte et célèbre bloggeur italien Luca Lampariello détaille le procédé pas à pas, qui n’est d’ailleurs si compliqué qu’il y paraît.

 

Luca Lampariello, de langue maternelle italienne, a accordé à Sputnik un entretien dans un français impeccable. Il a appris 13 langues, y compris le russe et le japonais, qu’il considère comme l’une des plus difficiles. Traitant les langues avec passion et légèreté, leur apprentissage ne constitue pas pour lui un exploit.

 

 

La plus courte période sur laquelle il est possible d’apprendre une langue

Selon Luca, communiquer facilement de façon basique en n’importe quelle langue requiert seulement quelques heures, ce que confirme sa propre expérience :

 

« J’ai moi-même fait une expérience en cherchant à parler le roumain après une heure, et ce n’est pas si difficile que ça, mais bien sur ça ne signifie pas vraiment parler une langue couramment. Donc la communication de base requiert seulement quelques heures. »

 

Donc, si l’on a pour objectif de parler couramment, cela prendra bien sûr plus de temps, entre deux et trois ans, tandis que pour parler comme un locuteur natif il en faudra encore plus. Mais il existe tout de même des facteurs objectif et subjectif qui peuvent faciliter ou compliquer l’apprentissage d’une langue étrangère.

 

Le facteur objectif est « La distance entre ta propre langue maternelle et ta langue-cible. Je suis Italien pour moi apprendre le français ou l’espagnol est plus facile que pour un Chinois. », indique Luca, qui propose d’ailleurs sur son blog des articles profonds sur les astuces d’apprentissage. Le facteur subjectif concerne, lui, la personne elle-même avec ses propres capacités et son expérience d’apprentissage. Pour donner un exemple, le polyglotte explique qu’un Italien désirant apprendre le chinois, sans expérience de l’apprentissage des langues et sans connaissances chinoises va passer entre deux et cinq ans pour commencer à parler cette langue couramment.

 

« Tandis qu’une personne qui a déjà une expérience en langues, qui a déjà appris une langue exotique ou pareille au chinois — et en plus qui a la possibilité d’habiter en Chine, de parler avec des Chinois, en métropole — [l’apprentissage lui prendra] un an, huit mois. »

 

 

Conseils pour apprendre une langue rapidement et efficacement

Le tableau de chasse linguistique de Luca occupe en soi un paragraphe entier : il parle l’anglais, le français, l’allemand, l’espagnol, le néerlandais, le suédois, le russe, le chinois (mandarin), le portugais, le polonais, le japonais, le hongrois et est en train d’apprendre énergiquement le grec. Quels conseils précis peut-il donner à ceux qui souhaitent apprendre une langue de façon très rapide et efficace ?

 

Son propre style d’apprentissage est la traduction bidirectionnelle dont il parle sur son site, mais les techniques doivent être flexibles et adaptées aux particularités de la langue concrète et des objectifs du moment. Globalement, ses conseils sont toujours les mêmes quelle que soit la vitesse avec laquelle on apprend une langue, « Mais en général, pour un apprentissage intensif il faut faire des choses en plus. » :

 

« Il faut se dire : je commence maintenant, c’est la date, il faut préparer ce que j’appelle un schedule, un plan d’au moins deux ou trois heures par jour pour apprentissage — c’est pour les gens qui veulent apprendre rapidement — voire plus. », souligne-t-il. En même temps, « Il est très important de ne pas étudier deux ou trois heures de façon consécutive mais il faut avoir des petits morceaux d’apprentissage de 25-30 minutes. », ce qui permettra de maintenir la concentration au niveau nécessaire.

 


 

Time : 12 mn 27

 


 

Ensuite, il serait bien de trouver un interlocuteur pour pratiquer la langue. De même, pour apprendre de façon holistique, il faudra se consacrer à la lecture, l’écoute, au l’expression écrite et orale, « Les activités qui s’influencent mutuellement » et doivent être d’ailleurs variées.

 

 

Apprentissage en anti-conseils

En outre, Luca évoque les choses à ne jamais faire qui peuvent nuire à un apprentissage efficace et rapide.

 

« Tout d’abord, il faut (c’est le conseil le plus important) : commencer toujours avec des raisons que j’appelle intrinsèques ou intérieures et ne pas commencer avec des raisons extrinsèques ou extérieures. », insiste-t-il.

 

Les raisons intérieures sont fortes à la différence des raisons extérieures, comme la «mode» d’apprendre telle ou telle langue. Ainsi, il faut se rendre compte des raisons précises : pour communiquer avec quelqu’un, faciliter la vie dans un pays ou apprécier la littérature étrangère.

 

« Ça doit être quelque chose qui te pousse en avant parce que sinon tu ne vas pas continuer, tu vas faire quelque chose à court terme mais après à terme ça ne va pas aller. »

 

De plus, il faut absolument rédiger un plan pour savoir quoi et pendant quelles périodes on va faire : « Il ne faut pas commencer juste pour commencer. Il faut avoir des raisons très fortes et il faut avoir un plan c’est-à-dire qu’à partir de maintenant je sais exactement ce qu’il faut faire et combien de temps. »

 

Enfin, on ne doit pas attendre des années pour parler. Tandis que certains se disent qu’ils vont étudier, étudier, étudier, « Il faut apprendre, c’est une différence fondamentale. Deuxièmement, il a des gens qui se disent : je vais parler quand je suis préparé — mais on ne sera jamais préparé à parler jusqu’à ce qu’on ne parle. », résume le polyglotte.

 


 

Livres

 


 

Il est impossible de déterminer avec précision le nombre de langues parlées dans le monde, en raison de la difficulté qu’il y a à tracer des frontières précises entre les langues, notamment à différencier les langues des dialectes.

 

Selon les estimations, il existerait aujourd’hui entre 3 000 et 7 000 langues vivantes.

 


 

Les familles de langues

 

Principales langues parlées dans le monde

 


 

Source :

https://www.linguacore.com/

http://www.thepolyglotdream.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Langue#Nombre_de_langues

https://fr.sputniknews.com/societe/201803031035373528-langue-apprentissage-conseils-polyglotte-italien/

 

Sur le même thème :

L’homme qui parle 47 langues

3 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.