La mystérieuse « maladie X » pourrait être la prochaine épidémie mondiale meurtrière, avertit l’OMS

Publié par

Maladie X - 2

 

 

À tout moment, une pandémie mondiale potentiellement mortelle pourrait éclater et anéantir une grande partie de l’humanité. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir l’OMS il y a quelques semaines. Elle parle aujourd’hui de « maladie X », une maladie contagieuse et mortelle, qui n’existe pas encore.

 

Nous ne savons rien d’elle. Simplement qu’elle pourrait être la prochaine épidémie mondiale, selon les experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Désigné sous le nom de « maladie X », ce mystérieux agent pathogène n’a même pas encore été découvert. Mais sa menace imminente et visiblement inévitable lui a valu une place sur la liste « la plus dangereuse » de l’OMS : un catalogue des futures épidémies potentielles contre lesquelles nous ne sommes absolument pas préparés. Mais comment une maladie qui n’a même pas été identifiée peut-elle être considérée comme une menace aussi sérieuse pour la santé publique ?

 

Imaginez plutôt la « maladie X » comme un espace réservé pour un risque contagieux que nous n’avons pas encore rencontré – mais qui est pratiquement certain. Une « inconnue » pour laquelle nous ne sommes pas encore préparés, mais face à laquelle nous devons anticiper. C’est pourquoi elle figure sur cette liste, qui classe par ordre de priorité les principaux agents pathogènes émergents susceptibles de provoquer des épidémies graves dans un avenir proche.

 

L’examen le plus récent a eu lieu en février, les experts s’accordant à dire que les maladies suivantes sont celles qui requièrent le plus d’attention de la part des chercheurs :

  • La fièvre de la vallée du Rift (RVF)
  • La fièvre de Lassa
  • La fièvre hémorragique de Crimée-Congo (CCHF)
  • Le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV)
  • Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)
  • Le virus Ebola et le virus de Marburg
  • Le virus Zika
  • Les maladies henipavirales

 

 

Cette année, l’OMS a donc pour la première fois ajouté la maladie X à cette liste, reconnaissant qu’il est hautement probable qu’un autre agent pathogène sera bientôt enregistré. En favorisant la prise de conscience de cette probabilité, cela pourrait stimuler les efforts de recherche pour lutter contre la menace imminente, bien qu’elle soit encore inconnue.

 

« L’histoire nous dit qu’il est probable que la prochaine grande épidémie sera quelque chose que nous n’avons jamais vu auparavant », a déclaré au Telegraph le directeur exécutif du Conseil norvégien de la recherche et conseiller de l’OMS, John-Arne Rottingen. « Il peut sembler étrange d’ajouter un « X », mais il s’agit de s’assurer que nous préparons et planifions de manière flexible des tests de diagnostic et des systèmes qui nous permettront de créer des contre-mesures le plus rapidement possible ».

 

Quant à savoir d’où la maladie X pourrait provenir, personne ne le sait avec certitude. Mais il existe une multitude de sources possibles, y compris des virus existants qui démontrent une nouvelle virulence et de nouveaux symptômes (comme pour Zika), des virus échappés de laboratoires ou utilisés comme armes biologiques, ou encore les zoonoses – qui concernent les maladies et les infections qui peuvent être transmises de l’animal à l’Homme de manière directe ou indirecte. « À mesure que l’écosystème et les habitats humains changent, il y a toujours un risque que la maladie saute de l’animal à l’homme », poursuit le chercheur. « C’est un processus naturel et il est vital que nous en soyons conscients et que nous nous préparions. C’est probablement le plus grand risque ».

 

Les contacts humains-animaux s’intensifient en effet à mesure que l’Homme se déplace. Cela rend ainsi plus probable l’émergence de nouvelles maladies – les voyages et le commerce mondial se chargeront de les propager. 

 

Rappelons qu’il y a quelques semaines, Tedros Adhanom, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, expliquait lors du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï que l’absence de couverture sanitaire universelle était l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale, déclarant que 3,5 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès aux services de santé essentiels.

 

Maladie X - 1

 


 

Source :

http://www.who.int/blueprint/priority-diseases/en/

http://sciencepost.fr/2018/02/loms-avertit-sommes-officiellement-voie-dune-pandemie-mondiale/

https://fr.sott.net/article/32006-La-mysterieuse-maladie-X-pourrait-etre-la-prochaine-epidemie-mondiale-meurtriere-avertit-l-OMS

31 comments

  1. On parle de quoi ? de rien pour le moment. Et comment se prémunir contre « rien » ?
    Par contre si des « doutes » existent c’est différents, c’est que l’on sait que « quelque chose » a pu échapper d’ un labo (ou autre secret militaire), et alors là : « on » attend de voir comment « ça » va réagir à l’air libre si j’ose dire. Mais bon… tu sais comme avec peu il m’est facile de tout imaginer ! 😉
    (La chute en bourse est prévue de longue date, elle finira bien par arriver !)
    Je t’avoue que je n’ai pas lu tes sources, trop peu de temps, mais j’y reviendrai !

    Aimé par 1 personne

  2. Sauve qui peut !
    La sauvegarde contre tous les dangers est l’objectif de la société nouvelle quand avant elle il s’agissait de vivre. Il faut se protéger de tout et le principe de précaution y veille. La maladie rode : c’est le SIDA qui comme la future maladie x est sorti de nulle part ; c’est l’encéphalite bovine qui devait nous rendre tous gâteux ; c’est la grippe aviaire qui revient sporadiquement ; c’est la grippe H1N1 qui provoqua un vent de panique sanitaire ; c’est le virus Ébola qui, pour l’heure, touche l’Afrique, mais qui demain nous atteindra tous ; c’est encore le cancer dont il faut repérer les facteurs cancérogènes et s’en protéger ; ce sont les possibles méfaits des OGM ; c’est la maladie d’Alzheimer qu’il faut prévenir ; c’est la vieillesse qu’il faut retarder; celle qui dégrade et qui se transforme en naufrage ; c’est la vie elle-même dont il faudra se garder car vivre c’est prendre des risques qui peuvent s’avérer mortels.
    Tout cela finira mal si nous n’y prenons garde. Sauvegardons aussi notre planète contre ces gaz qui détruisent la couche d’ozone – elle serait réparée -, contre les gaz à effet de serre qui occasionnent un réchauffement aux conséquences cataclysmiques, contre les effets de la surpopulation et de la surconsommation qui épuisent nos réserves en énergie naturelle, nos réserves alimentaires et la terre. Sauvegardons les espèces en voie de disparition, la forêt, les océans. Sauvegardons les langues et les dialectes qui meurent. Sauvegardons nos acquis sociaux, notre pouvoir d’achat, notre patrimoine, notre mémoire. Sauvons les persécutés du monde, les affamés d’Éthiopie ou d’ailleurs, les malheureux, le soldat Ryan et la baleine Willy.
    Cette affaire de maladie x va encore plus loin : il faut se protéger non pas d’un fait réel mais hypothétique comme il convient de traiter les maladies que vous pourriez développer, traitement préventif du diabète, de l’hypertension, de l’artériosclérose… Jusqu’où irons-nous ?


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 2 personnes

      1. c’est mieux de ne pas trop savoir
        on vit déjà quasiment plus et ce stresser encore plus n’en vaut pas la peine
        on a déjà une vit stressante au quotidien avec ce que nous vivons, faisons et mangeons..

        Aimé par 1 personne

      2. Je suis une personne curieuse de part nature. Certains (es) préfèrent ne pas savoir et je peux le comprendre; quant à moi, j’aime bien savoir / lol.

        Mais je t’avouerai que lorsque je sature, je regarde un bon film comique pour évacuer.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.