Ahed Tamimi : Encouragés par un journaliste israélien, des Internautes s’enthousiasment à l’idée de la violer et de la tuer

Publié par

Time : 19 mn 55 [Vostvfr]

 


 

Encouragés par un journaliste israélien, des Internautes s’enthousiasment à l’idée de violer et tuer Ahed Tamimi

 Ahed Tamimi - 1

 

La violer ou pas ?

 

 

 

L’adolescente palestinienne Ahed Tamimi était poursuivie pour avoir frappé un soldat étranger qui s’était introduit dans la cour de sa maison en Cisjordanie. Arrêtée quelques jours plus tard à 4 heures du matin, extirpée de son lit par l’armée israélienne, conduite menottée en Israël, elle est devenue un symbole de la résistance contre l’occupation. Elle a été condamnée à 8 mois de prison après avoir accepté de plaider coupable. Faute de quoi, elle risquait jusqu’à sept ans de prison.

 

Je vais vous parler d’un pays où Elor Azrya, un soldat franco-israélien de l’armée d’occupation qui a liquidé d’une balle dans la tête un arabe gisant à terre (à 0.39 mn), a fait moins de prison qu’une adolescente de 17 ans qui a giflé chez elle un intrus armé.

 

 

Mais d’abord, le contexte

En mars 2008, Matan Vilnaï, le vice-ministre de la défense israélien a prévenu que les opérations militaires israéliennes contre la bande de Gaza allaient exposer les Palestiniens à une « shoah » (il a dit « shoah »).

 

En mars 2015, Avigdor Lieberman, ministre de la Défense, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien vice-Premier ministre d’Israël a menacé de « décapiter à la hache » (il a dit ça) les citoyens arabes israéliens s’ils ne manifestaient pas une absolue fidélité à « l’État juif ». Il a préconisé le nettoyage ethnique (il a dit « ethnique ») des citoyens palestiniens.

 

En avril 2016, un député israélien a prôné la séparation des femmes juives des Arabes dans les maternités (sans prononcer le mot « apartheid », et sans coller un panonceau « Interdit aux arabes »).

 

En octobre 2016, le maire-adjoint de Jérusalem a comparé les Palestiniens à des « animaux » (il a dit « animaux).

 

En décembre 2017, le ministre de l’Éducation israélien, Naftali Bennett a déclaré à propos d’Ahed Tamimi : « Elle devrait finir ses jours en prison. » En prison à vie, pas même décapitée ? Nourrie logée, peinarde ? Ah que non ! C’est une fille, jeune et jolie, et Tsahal a beau être « l’armée la plus morale du monde » (ils disent ça), ses soldats ont des gonades gorgées de testostérone.

 

 

Donc…

L’avocate d’Ahed Tamimi, Gaby Lasky, a déposé une requête auprès du ministère de la Justice israélien précisant que l’enquêteur du renseignement militaire qui a interrogé Ahed Tamimi lui aurait dit les phrases du genre : « Tu as un visage d’ange, les yeux bleus, des boucles blondes » ou « d’autres expressions similaires qui peuvent être considérées comme des manifestations de harcèlement sexuel de la part de l’enquêteur et ce qui a mis ma cliente mal à l’aise ».
Il a dit : « Tu as un visage d’ange, les yeux bleus, des boucles blondes ». Il n’a pas dit : « J’ai un début d’érection ».

 

Ben Caspit, influent analyste israélien a écrit (19 décembre 2017) : « Concernant les filles à Nabi Salah[où habite Ahed Tamimi. Note de MV] le prix devrait être perçu à une autre occasion, dans le noir, sans témoins ni caméras ». Il a dit « noir », mais il n’a pas prononcé les mots « cave » et « tournante ».

 

Sur le site JSSNews, qui se prétend « 1er média israélien en langue française en termes d’audience – spécialiste de diplomatie et de géopolitique internationale », des lecteurs de Ben Caspit appellent en toute impunité au viol.

 

Florilège (Ils ont écrit tout ça sans émouvoir le modérateur.) : « …La culotte “petit bateau” arrachée ! trés mimi ! … la fausse pucelle foufoune a l’air….. La possession des femmes de l’ennemi vaincu c’est une règle absolue ! Que ces pétroleuses soient violées n’est qu’une infime punition devant leur malfaisance, alors, OUI !! viol des femmes voulant se mesurer à Tsahal, cela seul « revilisera” l’armée israélienne… à Alger, à la sinistre prison de la “villa Susini, [les femmes algériennes] étaient sauvagement violées et toujours exécutées une fois réduites à l’état de loques… je suis d’accord avec Ben Caspit, il faut les violer hors caméra et sans témoin ».

 

S’ils n’ont pas écrit : « Et on les finira au gaz Zyklon » c’est pour ne pas risquer une faute d’orthographe.

 

Mais ils osent aussi : « Azriya doit être décoré : point final, dédommagé et gratifié d’un grade supérieur (1) ».

 

Soldat israélien – Enfant – Bras plâtre

 

Ils ont dit animaux, décapitation, nettoyage ethnique, shoah (extermination systématique d’un peuple). Ils préconisent de réduire à l’état de loques, violer et exécuter les femmes des vaincus. Ils attaquent ou ont attaqué la plupart des pays de leur région. Ils ont volé des territoires à plusieurs. Ils ont inventé un camp de concentration à ciel ouvert. Ils bombardent sans discernement pour terroriser les populations qu’ils contrôlent.

 

Est-ce que voir une ressemblance avec des méthodes naguère en vigueur en Europe serait pertinent ou dangereux (ou les deux) ? Parfois les gens honnêtes ont peur devant les violences des défenseurs français du gouvernement israélien. Nous sommes quelques-uns à envisager de quitter la France. On n’est pas en sécurité dans ce pays. Même sans arborer de signes ostentatoires d’athéisme, on est menacé et insulté dans les marches pacifiques en plein Paris.

 

 

Tout le monde a peur. La preuve

 

LDJ - 1

 

Imaginons des appels jubilatoires au crime sur un site français assez téméraire pour préconiser, en retour, le viol et l’exécution de femmes juives de 17 ans. Devinez si le site sera fermé et ses administrateurs traduits en justice, juste après la crise d’apoplexie de Caroline Fourest, William Goldnadel, Manuel Valls, Alain Finkielkraut, et du crypto-colonialiste pro-israélien Francis Kalifat qui usurpe le titre de représentant des israélites de France pour mieux les grimer en agents dormants ou en armée de réserve d’un pays étranger et faire ainsi monter l’antisémitisme mieux que le FN (que ses nervis protègent).

 

Jean-Luc Mélenchon a bien raison de dire : « Kalifat et la LDJ ont fait plus pour l’antisémitisme à cette occasion [par la déclaration contre la présence de JLM à la « marche blanche » pour Mireille Knoll et par les incidents provoqués. Note de MV.] « que des dizaines de basses besognes des vecteurs antisémites ».

 

Silence ou discrétion des mouvements féministes, des défenseurs des droits humains, des #balancetonporc, des journalistes et éditorialistes vertueux, du DECODEX du Monde, des autorités gouvernementales, de la Justice, des champions de la cause féminine et de l’écriture inclusive (ce leurre déguisé en fer de lance de la libération de la femme !).

 

Silence du CRIF et de sa branche violente interdite aux USA et même en Israël : la Ligue de défenses juive (LDJ) pour qui toute critique d’Israël est émise par des « pédés et des enculés ».

 

Chacun a compris, à lire et entendre cette clique de… (Salopards, dites-vous ? Bon, je prends) de salopards qu’une armée ça détruit, ça tue, ça extermine, ça viole et que tout cela est mal, SAUF si elle est la béquille d’un Etat religieux peuplé de citoyens dont certains ont des ancêtres qui ont subi la même chose en Europe sous la moustache d’Hitler. Ces salopards (je garde le mot, mais ce n’est pas trop dans le style de ce site) et les taiseux qui en sont complices semblent acharnés à démontrer que la théorie selon laquelle les anciens enfants battus deviennent des bourreaux d’enfants ne souffre pas d’exception.

 

LDJ - 2

 

Les soutiens français de la politique criminelle d’Israël sont les antisémites décomplexés du 21ème siècle. En justifiant le massacre d’un peuple ils préparent le malheur de celui dont ils se réclament.

 

Paradoxalement, c’est le succès de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) qui, en poussant Israël à un comportement plus humain et moins dominateur, fera reculer l’antisémitisme.

 

En attendant, les dirigeants israéliens et leurs thuriféraires se conduisent comme des judéo-nazis tandis que, ainsi que l’a écrit dans Haaretz le 20 décembre 2017 le journaliste israélien Gideon Levy « Ahed Tamimi est une héroïne, une héroïne palestinienne ».

 

Liberman - Valls

 

 

Maxime VIVAS

 


 

Ahed Tamimi

 

Ahed Tamimi - 2

 

Le visage des 330 mineurs palestiniens emprisonnés par Israël

 

 

 

L’adolescente Ahed Tamimi est devenue une icône de la résistance palestinienne. Son image frappante lors de la confrontation avec les soldats israéliens, de son arrestation et de son procès a servi à montrer au monde une réalité jusque-là méconnue: celle des mineurs emprisonnés par les tribunaux militaires israéliens.

 

Le 31 janvier, Ahed Tamimi, 17 ans, a célébré son anniversaire derrière les barreaux. À la mi-décembre, les forces israéliennes ont pénétré chez elle dans le village de Nabi Saleh, en Cisjordanie, et l’ont arrêtée. Ahed, désarmée, avait giflé et donné des coups de pied à deux soldats de l’armée israélienne lors d’une manifestation.

 

Depuis lors, selon l’ONG Amnesty International, la jeune fille a été soumise à un interrogatoire arbitraire. Elle pourrait être condamnée à plus de 10 ans de prison pour les charges d’agression aggravée, d’obstruction au travail des soldats et d’incitation à la révolte sur les réseaux sociaux.

 

Ce n’était pas la première fois que cette fille se confrontait à l’armée israélienne. Des vidéos de ses manifestations se propagent sur internet et dans les médias. Ahed est un membre de la famille Tamimi, connue pour ses activités vigoureuses contre l’occupation des territoires palestiniens par Israël.

 

 

De plus en plus d’enfants derrière les barreaux

La situation d’Ahed n’est en fait que la partie émergée de l’iceberg. Selon l’organisation de soutien juridique pour les prisonniers palestiniens Addameer, basée à Jérusalem, 330 enfants et adolescents des territoires occupés sont détenus dans des prisons israéliennes après avoir été déférés devant des tribunaux militaires. De plus, on constate une tendance à l’augmentation des mineurs emprisonnés.

 

Dawoud Yusef, le coordinateur de la défense légale d’Addameer, a expliqué à Sputnik que le nombre total de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes avait diminué  « légèrement » au cours des trois dernières années. Mais en même temps, le nombre d’enfants et d’ados a augmenté de façon exponentielle : en 2014, il y en avait 156 tandis qu’en décembre 2017 ce nombre avait plus que doublé. Chaque jour, on estime que quelque 17 mineurs sont arrêtés par l’armée israélienne, bien que tous ne soient pas emprisonnés.

 

« Ainsi, [les forces israéliennes] sont en train de remplacer les adultes par des mineurs. C’est une tendance des dernières années. », a déclaré M.Yusef.

 

La plupart sont arrêtés pour avoir jeté des pierres ou participé à des manifestations. Mais depuis octobre 2015, dans le contexte d’une escalade du conflit, « Il y a eu une augmentation notable du nombre de mineurs qui sont jugés et condamnés pour incitation à la révolte, en particulier sur internet. »

 

« Nous avons vu de nombreux messages sur Facebook qui sont considérés comme des incitations à la révoltes et des jeunes sont emprisonnés pour cela. », a ajouté le membre d’Addameer.

 

Selon l’ambassadeur de Palestine en Uruguay, Walid Abdel-Rahim, Tamimi est le « symbole de résistance » d’une génération qui a grandi en voyant la destruction des communautés due à l’occupation israélienne et aux fouilles nocturnes dans leurs maisons en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et dans la Bande de Gaza.

 

« Les enseignants exécutent leurs cours à côté des débris. C’est une expression de la résistance du peuple palestinien. Nous avons toujours été un peuple instruit et éduqué de toutes les façons. Les enfants palestiniens comme Tamimi sont une génération qui voit cette violence sioniste militariste, qui tue leurs familles devant leurs propres yeux», a déclaré le fonctionnaire. »

 

Pour le diplomate, malgré les tentatives de répression des manifestations pacifiques par l’emprisonnement, « Ces nouvelles générations n’auront pas peur. » et ne cesseront de défendre leur droit à vivre dans les territoires occupés par Israël depuis la guerre des Six Jours en 1967, quand il a pris le contrôle de la Cisjordanie. Depuis lors, Israël a mené une politique d‘établissement de colons juifs et de contrôle de la population palestinienne, ce que M.Abdel-Rahim considère comme un « Apartheid ».

 

 

Un système judiciaire controversé

Une question clé pour comprendre la situation est le système judiciaire auquel les Palestiniens résidant dans les territoires occupés font face. « Le droit militaire et non le droit civil gouverne là. », a noté à Sputnik Ruben Elias, membre de la Commission de soutien au peuple palestinien d’Uruguay.

 

« Les troupes d’occupation, les soi-disant Forces de défense [d’Israël] utilisent également ce système pour arrêter toute personne. Ahed n’est pas le seul mineur détenu et cela ne s’applique pas seulement aux jeunes. », a-t-il ajouté.

 

En Cisjordanie, le système juridique de l’Autorité nationale palestinienne gouverne dans la zone A définie par les Accords d’Oslo II. Mais dans tout ce territoire, les tribunaux militaires jugent toutes les interactions avec les autorités israéliennes, explique le membre d’Addameer.

 

« Le système des tribunaux militaires a été établi avec l’occupation en 1967. La loi de ce système est un ensemble d’ordres rédigés et signés par les commandants de la région de Cisjordanie. Les lois sous lesquelles les gens sont jugés sont des abstractions complètement arbitraires de l’armée israélienne, et de plus, les juges militaires et les procureurs sont des soldats. », a dénoncé le conseiller juridique.

 

Dans le cas des tribunaux composés d’un seul magistrat, il doit y avoir une formation en matière juridique. Mais quand il s’agit de tribunaux classiques, il suffit que l’un des trois magistrats ait une formation en droit.

 

Ces organes « administrent le processus à partir de l’arrestation et ont un pouvoir de décision dans les affaires qui leur sont présentées par le bureau du procureur militaire. ». Selon M.Yusef, alors que dans un tribunal commun « Toute preuve recueillie sous la pression ou sans l’avis d’un avocat est inadmissible. », dans ces cas, le contraire se produit fréquemment.

 

« Tout cela combiné, il y a un taux de condamnation de 99,7%, ce qui suggère que les tribunaux ne respectent pas les normes du procès équitable. », a-t-il noté.

 

Dans le cas des enfants de moins de 16 ans, avant 2009 ils étaient jugés par les mêmes institutions que les adultes. Un ordre militaire émis « en théorie pour améliorer les conditions » des procès des enfants et des adolescents a établi certaines mesures, telles que l’assistance d’un avocat (dans les tribunaux pour les adultes cette option n’est pas « assurée à 100%») et une certaine expérience dans le travail avec les enfants. », parmi les juges.

 

« Au-delà de cela, les tribunaux pour mineurs n’apportent aucun niveau de protection supplémentaire. », a déclaré le membre d’Addameer.

 

Lors d’une enquête  sur le processus d’interrogatoire, l’organisation a révélé des cas de torture, de menaces de violence, de coups, de port de chaînes et d’obligation de rester dans des positions inconfortables.

 

Une fois en prison, les enfants sont soumis à « une politique de négligence » : ils reçoivent « le minimum vital » concernant la nourriture. Ils ne peuvent suivre que des cours d’arabe et de mathématiques, mais aucun organisme officiel ne leur fournit un enseignant qualifié pour le faire.

 

 

Pourquoi Ahed Tamimi est « le sommet de l’iceberg » ?

Le clan Tamimi est une « famille remarquable, activement impliquée dans la résistance pacifique et la sensibilisation » à la situation actuelle. M.Yusef a indiqué que toute personne liée à la situation palestinienne connaît les membres de cette famille.

 

Chaque vendredi, les Tamimi dirigent les manifestations à Nabi Saleh, ce qui aggrave les tensions dans ce village de Cisjordanie. À proximité se trouve Halamish, une colonie juive, pour laquelle les Israéliens ont confisqué un point d’eau, traditionnellement utilisé par les Palestiniens pour la consommation domestique et l’agriculture.

 

Aujourd’hui, les villageois ont un accès limité à cette ressource, tandis que les colons peuvent ouvrir leurs robinets 24 heures par jour. La résistance du clan Tamimi a généré une prise de conscience internationale non seulement de cette situation particulière, mais aussi de celle vécue par toutes les localités des territoires occupés.

 

Ahed, selon M.Yusef, « est héroïque et courageuse », présente sur « la première ligne des manifestations » et sur les forums au-delà de la Palestine.

 

« Elle est photogénique, son apparence est proche de l’Occident, où il y a un préjugé envers les Palestiniens. Ce n’est pas juste une fille qui jette des pierres et s’associe à des questions telles que le terrorisme. Ahed frappe la perception occidentale d’un Palestinien par ses yeux bleus et ses cheveux blonds. », a déclaré M.Yusef.

 

En raison de son apparence extraordinaire, les autorités israéliennes ont mené une enquête secrète pendant deux ans sur les soupçons que les Tamimi « n’étaient pas une famille réelle mais créée à des fins de la propagande. », a déclaré Michael Oren, ancien ambassadeur israélien, cité par le journal Haaretz.

 

Tout en reconnaissant que cette hypothèse pourrait être « une théorie du complot », le diplomate a noté que l’enquête « n’a pas apporté de résultats ». Cependant, selon lui, la diffusion d’informations sur les manifestations d’Ahed est une stratégie « armée », qu’il a appelée « Pallywood ».

 

Twitte - Enfant - 9 ans

 

Initialement prévu pour le 31 janvier, pour l’anniversaire d’Ahed, le procès a été reporté deux fois. Ce mardi matin, Ahed Tamimi est apparue devant le tribunal de la prison militaire d’Ofer, près de Ramallah, pour une audience préliminaire. Son avocat, Gaby Lasky, a déploré que la presse n’ait pas été autorisée à rester dans la salle pour suivre les débats, sous prétexte que l’accusée est mineure.

 

L’audience a été suspendue jusqu’au mois de mars et Ahed Tamimi reste en détention préventive.

 

A ce jour, nous savons ce qu’il en est…

 


 

Mohammed Tamimi

Mohammed Tamimi, cousin d’Ahed Tamimi, après avoir été touché par une balle en caoutchouc à Nabi Saleh, le 2 janvier 2018. Meged Gozani / Haaretz

 

 

Ahed Tamimi avait frappé un soldat israélien suite à l’incident dont fut victime son cousin.

 


 

Time : 2 mn 09

 


 

CITATION

 

 

« Laissons les Juifs, qui proclament être le peuple élu, prouver leur titre en choisissant le chemin de la non-violence pour revendiquer leur position sur terre. »

 

Mahatma Gandhi (1869-1948), 26 novembre 1938

 

 

 

« Israël est le seul État au monde dont les snipers abattent des fillettes à la sortie des écoles. »

 

« Les geôles israéliennes, où grâce à la loi religieuse, on s’interrompt de torturer pendant Shabbat. »

 

Bruno Guigue – énarque, normalien et sous-préfet de Saintes (Charente-Maritime), 13 mars 2008

 


 

Ahed Tamimi - 3

 

Ahed Tamimi - 4

 


 

Source :

https://www.legrandsoir.info/la-violer-ou-pas.html

http://www.cclj.be/actu/politique-societe/vive-histoire

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_de_défense_juive

https://www.20minutes.fr/france/221020-20080323-bruno-guigue-limoge

https://resistance71.wordpress.com/tag/ahed-tamimi-resistance-sionisme-palestine/

https://fr.sputniknews.com/international/201802141035142237-ahed-tamimi-palestine-israel-resistance/

https://www.haaretz.com/israel-news/idf-detains-10-palestinians-including-teen-cousin-of-ahed-tamimi-1.5848973

https://www.change.org/p/l-organisation-des-nations-unis-free-ahed-tamimi-and-all-the-palestinian-children-from-israel-s-prisons

 

Note :

(1) Elor Azrya est un soldat franco-israélien qui a tiré une balle dans la tête d’un palestinien blessé, gisant immobile à terre. On le voit ici, hilare et béat, à son procès et (à 0.39) commettant son assassinat.. Il a été condamné à 18 mois de prison. Sa peine (essentiellement passée « aux arrêts ») et non en prison, a été réduite d’un tiers. Il a été libéré. On ignore s’il est en France à présent.

14 comments

  1. J’ai mis un like pour ton billet , mais j’ai envie de vomir en lisant ces méfaits d’un peuple qui semble avoir oublier ce que ses anciens ont subi en Europe sous le nazisme .

    J’avoue ma honte : Je ne savais rien de tout cela ; ma vision des choses va changer grâce à toi …Arrivé à mon âge , j’en étais resté à Israël peuple des juifs reconstruit après le nazisme.
    Merci
    .
    Francis


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

    1. Et encore, comme décrit dans l’article ce n’est que la partie immergée de l’iceberg. Merci pour ton commentaire et d’avoir eu le courage et l’honnêteté intellectuelle de le lire et de te poser certaines questions.

      J'aime

    1. En toute sincérité, moi non plus. C’est pour cette raison que je les ai mis par écrit. Quasiment toutes les nations ne se gênent pas pour en faire autant mais je ne supporte pas que l’on s’en prenne aux enfants, femmes, vieillards, handicapés,… Bref, les plus faibles. Tout comme l’Arabie saoudite qui bombarde des civils dont des enfants au Yémen. Et je ne parle même pas de nos pays !

      J'aime

  2. Je suis l’affaire Ahed sur les réseaux sociaux et autres depuis son arrestation. On reproche à l’Occident de ne pas bouger le petit doigt pour les milliers de mineurs qui tombent sous les rafales de la haine israélien. Mais qu’on est – il du monde arabe ? Le peuple fait ce qu’il peut pour dénoncer ces infamies mais les dirigeants sont tellement occupés à nouer des relations et faire des affaires avec les USA et ses acolytes assoiffés de pouvoir et de sang qu’ils oublient leurs humanité, et leurs devoirs envers un peuple qui lutte pour sa terre et son avenir .
    Merci pour ton partage qui portera quelques lumières sur ce qui se passe vraiment . Les palestiniens ne sont pas des terroristes . Mais un Homme, mourra pour sa terre et ses enfants quelqu’il soit son appartenance ethnique et qu’importe le sacrifice.
    Mya


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne veux offenser personne mais à ma connaissance, tous les dirigeants arabes sont corrompus et le soucis de leurs peuples respectifs ne les préoccupes guère. Ils pensent surtout aux fastes de ce monde. J’ai récemment lu qu’il y en avait un qui avait dépensé 77 millions de dollars US pour un gâteau d’anniversaire pour sa fille… Et j’en passe. En Occident, ce n’est guère mieux. Certes, l’on ne peut pas comparer avec l’incomparable mais ce vers quoi on se dirige n’est guère réjouissant. Merci pour ton commentaire et ton intérêt. Bonne journée.

      Aimé par 1 personne

  3. Bon d’accord, les israeliens sont des salauds et des nazis qui s’ignorent.

    Cependant, l’article est vraiment très orienté de manière subjective sur cette jeune femme.
    Ce qu’il ne dit pas est que cette jeune femme s’est acharnée sur les soldats israeliens qui ne lui voulaient aucun mal et évitaient même de réagir à ces provocations.
    Cette femme fait de la « com » et elle est douée effectivement. Elle ira loin manifestement.
    De plus, son type « européen » joue en sa faveur dans la mesure où les européens s’identifient à elle comme une des leurs même inconsciemment.

    Pour ce qui est de l’incitation au viol des femmes de l’ennemi en l’occurence palestiniennes, la Bible tout comme le Coran préconise le viol et la capture des femmes de l’ennemi, on apprend rien ici.

    Maintenant, cet israelien minable ainsi que tous ses semblables ne sont pas représentatifs de l’ Armée israelienne. Le problème vient de la sentence qui est une tâche pour Israël en effet. Mais on ne parle plus de ce sous-homme et il finira seul et méprisé des siens car qu’elle femme voudrait d’un lâche comme compagnon.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,

      Vous semblez omettre l’affaire de son cousin qui l’a poussé à agir de telle manière.

      La Bible et le Coran ne préconisent pas le viol (sauf l’Ancien Testament qui fut retouché). Pour une compréhension de leurs écritures respectives, il faut se plonger dans exégète de leurs écrits (signification, datation, etc…). Personnellement, je suis contre toutes formes impérialismes alors oui, mon article est orienté.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.