Syrie : Une guerre implacable et destructrice menace de dégénérer en un conflit mondial – Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France

Publié par

 

« Une guerre implacable, sauvage, meurtrière et destructrice, fait rage en Syrie depuis mars 2011. Devenue universelle grâce au renfort venu de 120 pays que l’Empire Atlantique a pu attirer dans sa galère, elle menace ces jours-ci de dégénérer en un conflit mondial au sens plein et entier du terme. »

Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France

 

 

Bachar Al Assad

Bachar Al Assad

 

 

Il n’y a rien de plus triste et de plus pathétique qu’un menteur notoire (D. Trump) qui crie, qui crache sa salive, qui insulte les gens normaux à gauche et à droite, tout en terrorisant ceux qui disent la vérité.

 

Il ne cache même plus ses intentions. Elles sont claires : détruire tous ses opposants, qu’ils se trouvent en Russie, en Chine, en Iran ou dans tout autre pays patriote et indépendant d’esprit. Faire taire tous les médias qui disent la vérité ; pas la vérité telle qu’elle est définie à Londres, Washington, Paris ou Berlin, mais la vérité telle qu’elle est perçue à Moscou, Beijing, Caracas ou Téhéran ; la vérité qui sert simplement le peuple, pas la fausse, la pseudo vérité fabriquée pour maintenir la suprématie de l’Empire de l’OTAN.

 

La Syrie est déjà prête à exploser dans une guerre plus large impliquant la Russie et l’Iran d’un côté, et les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, Israël et l’Arabie Saoudite de l’autre. Les frappes aériennes, répétées et meurtrières menées par Israël en Syrie — encore cette semaine — sont rarement condamnées, …

 

Après que le Président Trump a menacé de lancer une attaque sur la Syrie, un ancien chef d’état-major de la Bundeswehr, Harald Kujat, avait mis en garde contre les conséquences que l’escalade du conflit aura pour l’Europe. Le général a notamment évoqué le « manque d’expérience » du Président Macron.

 

« Nous avons un Président français inexpérimenté impliqué dans l’escalade, une Première ministre britannique sous forte pression intérieure et un Président américain erratique qui menace la superpuissance stratégique nucléaire qu’est la Russie, mais aussi annonce une attaque », a indiqué Harald Kujat, ancien chef d’état-major de la Bundeswehr.

 

Selon le général, l’état actuel des relations internationales n’a rien à avoir avec la période de la Guerre froide. Il rappelle plutôt la situation avant la Première guerre mondiale « où les forces ont aussi glissé dans la guerre comme des somnambules ».

 

« Même aujourd’hui, nos hommes politiques sont clairement incapables d’évaluer correctement les conséquences sécuritaires et stratégiques d’un conflit potentiel et les répercussions qu’il aura pour notre sécurité », a noté M.Kujat.

 


 

Time : 5 mn 24 [Vostvfr]

 


 

Un journaliste de la chaîne de télévision allemande Phoenix pose des questions à Harald Kujat :

 

Le journaliste : « Mr Harald Kujat on entend tous les jours qu’il s’agit d’une nouvelle guerre froide.Vous étiez un Soldat pendant la guerre froide, occupant une poste de haut gradé, comment évaluez-vous la situation actuelle ? »

 

 

Réponse de l’ancien chef d’état-major de la Bundeswehr, Harald Kujat :

« Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle guerre froide mais nous sommes au seuil d’une guerre chaude ! C’est ça la situation actuelle. On se dirige vers une confrontation entre les deux puissances stratégiques nucléaires, les Etats-Unis et la Russie et cette situation peut avoir un impact significatif sur notre propre sécurité. »

 

 

Le journaliste :

« Vous êtes connu pour vos appels à la raison dans les dialogues politiques durant ces temps chauds, comment cela pourrait-il se traduire ? »

 

 

Harald Kujat :

« Il faut dans un premier temps éclaircir les faits. Nous savons que quelque chose est arrivé en Syrie, cela est critiqué par les Etats occidentaux, nous ne savons pas encore exactement s’il s’agit d’une attaque chimique et il n’est pas prouvé que ce soit le régime d’Assad qui serait derrière cette attaque chimique, s’il s’agit vraiment d’une attaque chimique.

 

C’est la situation actuelle, nous nous dirigeons vers une escalade du conflit, sur la base des soupçons.

 

Dans cette situation il faut maintenir un dialogue politique et essayer d’éviter une escalade et c’est là où la chancelière (Andrea Merkel) pourrait jouer un rôle certain.

 

Les Etats-Unis sont notre allié principal et il n’est pas concevable que les Etats-Unis nous entraînent dans une confrontation militaire avec la Russie et que nous devions espérer que cette dernière réagisse avec modestie et retenue, que la Russie ne riposte pas aux attaques des missiles et ne participe pas à la désescalade.

 

Aujourd’hui la situation est tout autre (que pendant la guerre froide). Nous avons différents acteurs dans cette situation compliquée, un président français inexpérimenté participant à cette escalade, une Première ministre britannique sous forte pression intérieure et un Président américain erratique qui non seulement menace …. »

 

 

Ne sont-ils pas en train de nous rejouer du Colin Powell qui avait accusé Saddam Hussein de posséder un stock important d’armes chimiques ?

 

 

Emmanuel Macron - Fiole

Emmanuel Macron 

 

 

Rappel : L’incroyable histoire du mensonge qui a permis la guerre en Irak

Robert S. Ford, l’ex-ambassadeur US de la Syrie confirme que des milliards ont été dépensés pour provoquer un changement de régime en Syrie.

 

Les États-Unis ont déboursé au moins 12 milliards de $ en dépenses militaires et civiles pour intervenir en Syrie, sur les quatre ans qui vont de 2014 à 2017, selon l’ancien ambassadeur US dans ce pays.

 

Ford a reconnu, dans son témoignage, que l’aide humanitaire US à la Syrie avait été lourdement politisée, expliquant :

 

« Les USA ont aussi déployé une petite équipe civile en Syrie, chargée de la reconstruction initiale et de construire une nouvelle gouvernance locale ou d’améliorer la gouvernance existante. Si ceci ressemble à de l’édification d’une nation, ce n’est qu’à une plus petite échelle. L’USAID et d’autres agences civiles ont fourni 875 millions $ d’aide non létale et de stabilisation aux régions de Syrie contrôlées par l’opposition depuis l’année fiscale 2012. Rien que l’année dernière, les USA ont fourni environ 200 millions de $. »

 

 

Vladimir Poutine avait demandé à Emmanuel Macron de lui communiquer les informations dont il disposait sur l’attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma, mais il a reçu une fin de non-recevoir de sa part, a fait savoir le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

 

Des fonds énormes sont alloués aujourd’hui à l’attaque propagandiste mortelle, qui provient principalement de Londres et de Washington. Des millions de livres et de dollars sont affectés et dépensés, officiellement et ouvertement, dans le but de « contrer » les voix des Russes, des Chinois, des Arabes, des Iraniens et des Latino-Américains ; des voix qui atteignent enfin « les Autres » – les habitants désolés du « Sud global », des colonies et des néo colonies ; les esclaves modernes vivant dans les États « clients ».

 

Les habitants du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine commencent à réaliser qu’ils ont été dupés, trompés, qu’on leur a menti ; que les prétendues « éducation » et « information » venant d’Occident n’étaient rien d’autre que des campagnes éhontées d’endoctrinement.

 

Des millions de gens peuvent maintenant voir, pour la première fois, que des médias comme la BBC, DW, CNN, Voice of America, Radio Free Europe/Radio Liberty les ont impitoyablement et totalement programmés, pendant des années et des décennies. Reuters, AP, AFP et plusieurs autres agences de presse occidentales ont réussi à produire un récit uniforme pour la planète entière, les journaux locaux, partout dans le monde, publiant des fabrications identiques qui proviennent de Washington, Londres, Paris et d’autres capitales occidentales. Des images totalement fausses sur des sujets aussi importants que l’Union soviétique, le communisme, la Chine, mais également la liberté et la démocratie ont été gravées dans des milliards de cerveaux humains.

 

 

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine

 

 

Demandant la réunion d’urgence du Conseil de sécurité, Vladimir Poutine a fustigé les frappes portées dans la nuit de vendredi par Washington, Paris et Londres. Ce « geste d’agression » a été fait sans attendre les résultats de l’enquête et sans recueillir de preuves tangibles, a dénoncé le Président russe.

 

 

Déclaration du Président russe Vladimir Poutine suite aux frappes occidentales en Syrie :

« Le 14 avril, les États-Unis soutenus par leurs alliés ont frappé des sites militaires ainsi que ceux de l’infrastructure civile de la République arabe syrienne. Sans l’aval du Conseil de sécurité de l’Onu, en violation de la Charte de l’Onu, des normes et des principes du droit international, un acte d’agression a été commis à l’encontre d’un État souverain qui se tient à l’avant-garde de la lutte antiterroriste.

 

À nouveau, tout comme il y a un an, lorsque les États-Unis ont attaqué la base aérienne de Shayrat, en tant que prétexte a été utilisée une mise en scène d’usage de substances toxiques contre les civils, cette fois à Douma, banlieue de Damas. Après avoir visité le lieu de l’incident fictif, les experts militaires russes n’ont pas découvert de trace d’utilisation de chlore ou de toute autre substance toxique. Pas un seul habitant n’a confirmé le fait de l’attaque chimique.

 

L’Organisation sur l’interdiction des armes chimiques a dépêché ses spécialistes en Syrie afin d’élucider la situation. Or, un groupe de pays occidentaux l’a méprisé de façon cynique en entreprenant une action militaire sans attendre les résultats de l’enquête.

 

La Russie condamne avec une extrême fermeté l’attaque contre la Syrie où des militaires russes aident le gouvernement légitime à combattre le terrorisme.

 

Par leurs actions, les États-Unis aggravent davantage la catastrophe humanitaire en Syrie, apportent des souffrances aux civils, laissent faire les terroristes qui déchirent depuis sept ans le peuple syrien, provoquent une nouvelle vague de réfugiés en provenance de ce pays et de la région en général.

 

L’escalade en cours autour de la Syrie produit des effets destructeurs sur l’ensemble du système des relations internationales. L’histoire remettra tout à sa place et elle a déjà attribué à Washington une lourde responsabilité pour avoir mis en œuvre sa justice sanglante en Yougoslavie, en Irak et en Libye.

 

La Russie convoque une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’Onu afin de discuter des actions agressives des États-Unis et de leurs alliés. »

 

 

Donald Trump

Donald Trump

 


 

Source :

https://www.investigaction.net/fr/allons-enfantshalte-a-la-guerre-infame/

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/risque-d-escalade-du-conflit-203424

https://fr.sputniknews.com/international/201804141035945175-poutine-declaration-frappes-occidentales-syrie/

https://www.investigaction.net/fr/degenerescence-et-fondamentalisme-du-controle-des-medias-occidentaux/

http://stopmensonges.com/macron-refuse-de-fournir-a-poutine-les-details-de-lattaque-chimique-presumee-a-douma/

https://www.investigaction.net/fr/les-etats-unis-et-leurs-allies-tiennent-le-monde-en-etat-de-terreur-avec-leurs-menaces-de-guerre/

https://arretsurinfo.ch/un-ambassadeur-us-confirme-que-des-milliards-ont-ete-depenses-pour-provoquer-un-changement-de-regime-en-syrie/

https://www.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130308.OBS1260/l-incroyable-histoire-du-mensonge-qui-a-permis-la-guerre-en-irak.html

11 comments

      1. Il y a des jours avec et des jours sans et ces derniers temps, c’est plutôt ‘sans’ mais il y a bien pire et il faut faire avec. Merci d’avoir posé la question.

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.