Impôts : Comment le site du gouvernement vous trahit

Publié par

Impôts

 

 

Vous pensiez simplement déclarer vos revenus ? Grossière erreur. Vous livrez vos données sur un plateau.

 

Ce n’est pas, à proprement parler, une faille de sécurité. Dans les faits, Bercy souhaitait seulement informer les internautes… Mais en pratique, le site du gouvernement a fait un très joli cadeau à Google, comme l’explique Le Point, puisque le moteur de recherche peut désormais aspirer les données de millions de Français.

 

Avant de pouvoir déclarer quoique ce soit, chaque Français est obligé de visionner une vidéo informative concernant le prélèvement à la source. Compte-tenu de toutes les interrogations et de tous les doutes qui subsistent potentiellement autour de cette mesure, l’idée n’est pas mauvaise. Pour Guerric Poncet, journaliste pour l’hebdomadaire depuis 2003, « La vidéo est plutôt bien faite. ». Pédagogique, elle explique comment fonctionne le prélèvement à la source dans chaque situation, de l’employé au retraité.

 

 

Quel est le problème, alors ?

La plateforme d’hébergement. Pour faire passer ce message, la direction générale des finances publiques (DGFIP) a choisi de passer par YouTube. Or, YouTube appartient à Google, qui peut donc collecter les informations personnelles de tous les internautes venus remplir leur déclaration en ligne, aidé par différents mouchards publicitaires. Le géant américain dispose donc de l’aval d’un site gouvernemental pour aspirer des données particulièrement précieuses, pendant la déclaration de revenu. A titre informatif, depuis l’ouverture du service cette vidéo a été vue plus de 4,3 millions de fois. De quoi faire réfléchir, particulièrement dans un contexte où les scandales relatifs à la protection des données se multiplient.

 

 

Quelles données Google récupère-t-il ?

A en croire les informations du Point, Google est en mesure de retracer une partie conséquente de votre parcours avant et après la déclaration de revenus. Il est donc capable d’identifier les sites visités, les requêtes effectuées, les achats réalisés. Et si vous possédez un compte Google (Gmail, YouTube par exemple), toutes ces informations seront associées et recoupées avec les données pré-existantes (mails, agenda, entre autres).

 

Pourquoi privilégier YouTube, si la plateforme présente tous ces désagréments ? « Il existe une chaîne DGFIP depuis longtemps sur YouTube, qui héberge du contenu accessible gratuitement. », précise la direction générale des finances publiques. « Il s’agit de la plateforme la plus répandue, et elle est capable de supporter un très grand nombre de connexions simultanées. », poursuit-elle. « C’est une réforme importante qui mérite bien quelques minutes d’attention. », s’est défendu la DGFIP sur twitter comme le révèle le site d’information NextInpact qui souligne aussi que la direction générale des finances publiques aurait pu activer le mode confidentialité avancée de YouTube.

 

Le prélèvement à la source - YouTube

 

1.2 Million de télédéclarations pour plus de 4.4 millions de vues

Autre problème qui remonte : la vidéo a été visionné en double à plusieurs reprises comme en témoignent les chiffres de télédéclaration et de visionnage. Et pour cause : un utilisateur appliquant les recommandations de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) est contraint de revoir la vidéo systématiquement, sans pouvoir la passer. L’internaute qui refuse les cookies, se cache derrière un proxy ou nettoie régulièrement son cache se retrouve donc pris dans une boucle, sans alternative réelle.

 

Homme – Croiser les doigts

 


 

Source :

https://www.impots.gouv.fr/portail/

https://www.nextinpact.com/news/106478-collecte-donnees-via-sites-etat-avant-impots-precedent-lelysee.htm

http://www.planet.fr/impots-impots-comment-le-site-du-gouvernement-vous-trahit.1544224.1556.html

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/le-site-des-impots-offre-a-google-des-donnees-de-millions-de-francais-17-04-2018-2211210_47.php

17 comments

    1. C’est moi qui vous remercie pour votre visite et commentaire.

      Je vous cite :  » …ils finiront par connaitre tout nos faits et gestes ! »,

      …Je crois bien que c’est déjà le cas et ce depuis de nombreuses années mais avec les nouvelles technologies, c’est pain bénit !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.