Sébastien, 32 ans, BAC +6, raconte avec force sa vie de chômeur

Publié par

Chômage - 1

 

 

En 2018, on estime qu’un Français sur 7 vit sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 1 015 euros par mois. C’est le cas de Sébastien.

 

Sébastien, 32 ans, bac + 6 et deux masters en poche, est au chômage, tout comme un jeune sur quatre en France. Ayant grandi dans une famille modeste, il a financé lui-même ses études, convaincu qu’elles lui permettraient de décrocher facilement du travail à l’avenir. Une promesse qui se confronte à une sacrée désillusion.

 

Le 11 avril, France 5 diffusait le documentaire Pauvres de nous réalisé par Claire Lajeunie. En France, la pauvreté contemporaine revêt de nombreux visages. Une précarité qui influe très concrètement sur le quotidien de ces êtres humains victimes du système, de l’enfance à la retraite.

 

Comme Sébastien, surdiplômé, qui survit avec moins de 7 euros par jour et vit dans un logement social à Strasbourg, après avoir dormi 6 mois dans sa voiture.

 


 

Time : 3 mn 07

 


 

« Je m’appelle Sébastien. J’ai 32 ans, 33 cette année. J’ai bac + 6. J’ai deux masters. Le premier en développement social, intervention et conflit. Et le deuxième, que j’ai fait à Sciences Po, en politiques européennes et affaires publiques.

 

 

Il y a trois ans, concrètement, j’étais chef de service, un service médico-social. Du jour au lendemain, je suis débarqué, voilà. Je sais pas pourquoi. Donc je perds mon emploi, et là les ennuis commencent.

 

 

Ce serait faux de dire qu’on sort de là indemne. C’est sûr que c’est pas la grosse joie. Être précaire, c’est être dans une espèce d’antichambre de la vie, c’est à dire que t’es pas vraiment dedans, mais t’es pas vraiment en dehors. Quand tu dois attendre la journée, parce que t’as pas de boulot, parce que tu peux rien faire, c’est un peu comme si t’avais le bracelet électronique quoi, en gros. T’es chez toi mais tu peux rien faire, t’as pas de liberté. Pas de boulot, pas d’argent, pas de vie sociale. Et à côté, la vie s’arrête en fait.

 

 

Y’a un moment, quand vous sortez avec des potes, ils disent bon bah on va se boire un coup ? Bah ouais mais non les gars, on va pas aller se boire un coup parce que je suis un peu ric-rac. On est dans une société de paraître, aujourd’hui on n’existe qu’à travers sa bagnole, à travers ses fringues, à travers son statut. Comment exister quand on n’est rien ?

(…)

Se coucher avec le ventre vide, ça m’est arrivé un bon paquet de fois quand même. Et ça m’arrive de temps en temps. Et puis des amis je pense. Quand ils me disent, t’as besoin de quelque chose, tu me le dis, je leur dis ‘ouais ouais t’inquiète, je te dirai’, je le dirai pas. Mais du coup, ils vont faire des courses ils vont dire, écoute j’ai fait ça. C’est un peu dur d’accepter, t’en parles pas, tu le dis pas.

(…)

Franchement, à choisir entre un copain qui te file 10 balles et un copain qui te file un paquet de pâtes, je préfère un pote qui te file un paquet de pâtes. »

 


 

Pour (re)voir le documentaire Pauvres de nous dans son intégralité, rendez-vous sur le replayde France TV.

 


 

« La pauvreté n’est pas un accident. Comme l’esclavage et l’apartheid, elle a été faite par l’Homme et peut être supprimée par des actions communes de l’humanité. »

 

Nelson Mandela

 


 

SDF

 


 

Source :

https://positivr.fr/temoignage-pauvrete-precarite-chomage-documentaire-pauvres-de-nous/

29 comments

    1. J’ai récemment parcouru un article sur le taux de pauvreté au Canada. Je ne me souviens plus des chiffres mais j’étais loin d’imaginer l’ampleur.

      Aux États-Unis, bon nombre de famille doit exercer 2 emplois pour sortir la tête de l’eau.

      C’est catastrophique et pendant ce temps-là, les riches s’enrichissent !

      Aimé par 1 personne

      1. Tout les pays occidentaux sont d’épouillés, en même temps, c’est là que se trouvent les milliers de milliards. Suivez l’argent???

        Aimé par 1 personne

  1. Quelle tristesse. Même les études ne permettent pas d’être sur de s’en sortir décemment
    J’avais vu les chiffres de la surpopulation des logements en ile de france. C’est complètement hallucinant. Des familles qui vivent a 4 ou 5 dans un 20m2. C’est aussi une forme de précarité
    Et je n’ai pas l’impression que ce soit dans les priorités du gouvernement, loin de là 😕

    Aimé par 1 personne

  2. On est dans une société de paraître, aujourd’hui on n’existe qu’à travers sa bagnole, à travers ses fringues, à travers son statut. Comment exister quand on n’est rien ?
    =*=
    On n’existe pas dans cette société du paraître quand on est rien, on devient « invisible », ce jeune homme, par accident de la viedemerde.com, fait partie, pour un temps de ces invisibles, et peut donc nous voir…
    Ce qu’il peut faire, c’est prendre conscience, qu’au lieu de vouloir revenir dans cette société du paraître, de l’avoir, du travail-mort, il peut lâcher-prise et au lieu de vouloir n’exister qu’à travers sa bagnole, ses fringues ou son statut, on peut se changer soi-même pour espérer changer l’humanité…
    La majorité n’est pas à convaincre, et heureusement, reste que nous, la minorité, ceux d’en bas, au lieu de vouloir monter, nous pouvons nous organiser et créer une chaine de diffusion par nos échanges, nos relayages (nos reblogs, n’en déplaise aux grincheux) car c’est en se donnant à lire et par nos lectures combinées que nous affutons notre propre réflexion, dans l’espoir et notre capacité, nous la minorité, ceux d’en bas à gauche, de faire de 2018 ► L’Année Zéro d’une prise de conscience politique collective et de créer cette SOCIÉTÉ des SOCIÉTÉS, HORS ÉTAT et ses institutions, CONTRE LE TRAVAIL & SES LOIS ; et dans UN MONDE SANS ARGENT !

    Comme nous la démontré Pierre Kropotkine avec son œuvre phare : L’ENTRAIDE, un facteur de l’évolution, dans une nouvelle version PDF que j’ai réalisée il y a peu et gratos, puisque je fais partie, moizaussi, des invisibles ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/26/lentraide-un-facteur-de-levolution-de-pierre-kropotkine-nouvelle-version-pdf-gratuite/

    Lien direct vers le PDF à lire, télécharger, imprimer, partager, diffuser, tant qu’on peut et comme on veut ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/03/lentraide-un-facteur-de-lc3a9volution-de-pierre-kropotkine-nouvelle-version-pdf.pdf

    Je ne suis rien dans cette société là, et ce n’est absolument pas grave, puisque je « travaille » à un nouveau paradigme, en lien avec les peuples autochtones de tous les continents, nous, les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales et pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre, soyons des petits détonateurs supplémentaires ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/04/21/soyons-des-petits-detonateurs-supplementaires/
    Jo


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 2 personnes

  3. 2.2 millions de chômeurs en 1975. Aucune mesure depuis. Juste augmenter la consommation par de nouveau consommateurs. Nous sommes au bout du chemin, ils ont tué notre modèle sociale, avec l’aide de religieux idiots utiles de bien pensants. Pessimiste heureux, je ne vois rien de bon, surtout pour la france.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

  4. Eh oui voilà notre nouvelle réalité ! Et ce n’est pas prêt de changer ! La soif des riches de s’enrichir encore plus crée une nouvelle classe sociale encore pire que la pauvreté ! Où va le monde ??

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.