Ce petit garçon qui se cramponne à son père mort ne deviendra jamais le « visage de la guerre au Yémen »

Publié par

Âmes sensibles et mineurs s’abstenir

Time : 41 s

 

Time : 1 mn 37

 

Time : 2 mn 26 [Vostvfr]

 


 

Ce petit garçon qui se cramponne à son père mort ne deviendra jamais le « visage de la guerre au Yémen »

 

Petit garçon – Yémen - 2

 

 

Une photo d’une horreur indicible prise après des frappes saoudiennes sur un mariage au Yémen dimanche dernier montre un petit garçon se cramponnant au cadavre de son père. Mais il y a fort à parier que cet enfant ne sera jamais présenté comme le « visage de la guerre » dans les médias mainstream. 

 

Sur des photos et des séquences vidéos de l’après-bombardement, qui a eu lieu dans un village isolé de la province de Hajjah, dans le nord-ouest du Yémen, le jeune garçon, probablement âgé de 7 ou 8 ans, se cramponne au corps d’un homme, agrippant sa chemise et répétant « non, non, non » tandis que des secouristes tentent de l’éloigner. Des personnes sur le terrain ont déclaré à Ruptly que l’enfant affirmait avec insistance que son père était simplement endormi et qu’il ne tarderait pas à se réveiller pour le ramener dans leur village, non loin du village bombardé. 

 

Il est probablement resté là pendant des heures, à en juger par certaines photos prises durant la nuit, ainsi qu’au matin. Un caméraman de Ruptly a déclaré que le corps de l’homme avait été évacué en dernier, et que l’enfant était resté à ses côtés jusqu’au bout.

 

Voici une petite prédiction. Ce garçon ne figurera jamais en prime time dans les médias mainstream, même si sa frêle silhouette et sa pathétique témérité enfantine sont à fendre le cœur. Aucune présentatrice bien payée et impeccablement maquillée ne dira sur un ton larmoyant que ces images sont insupportables. Aucun correspondant ne confrontera le ministre des Affaires étrangères saoudien, en lui montrant les photos et en lui disant droit dans les yeux : « Ceci est un crime de guerre, Monsieur. » Au Conseil de sécurité des Nations Unies, la tragédie de ce petit garçon ne servira pas à dénoncer un régime criminel qui massacre des civils en toute impunité.

 

Twitte Yémen

 

Pour retenir l’attention de l’Occident, les enfants victimes de bombardements doivent venir d’un autre pays. D’un pays où les bombes qui tuent des civils ne sont pas fournies par les USA ou par l’Angleterre. Où les signes flagrants de malnutrition ne constituent pas une accusation silencieuse contre l’Arabie saoudite, qui bloque l’approvisionnement en nourriture, en médicaments et en carburant pour les gens qui s’opposent à l’invasion. Les « bonnes » victimes se trouvent en Syrie, pas au Yémen.

 

Les médias mainstream semblent avoir adopté une approche très sélective, pour ce qui est des enfants victimes de la violence terroriste. À leurs yeux, nombre d’entre eux ne méritent tout simplement pas la compassion ou la moindre couverture médiatique. Une zone d’ombre recouvre la Bande de Gaza, où des enfants ont été blessés et tués la semaine dernière par des soldats israéliens gardant la barrière de séparation. Une zone d’ombre recouvre également l’Est de l’Ukraine en rébellion, où des dizaines d’enfants furent tués par des tirs d’obus en 2014, lorsque les autorités installées à la suite du coup d’État à Kiev déployèrent l’armée pour faire plier les rebelles. Idem pour tout autre endroit du monde où la violence est commise par le « bon camp ».

 

La cinquantaine de personnes tuées au mariage yéménite viendront s’ajouter aux statistiques de guerre, et figureront dans le dernier rapport de l’ONU ou d’Amnesty International. Il est peu probable qu’elles affectent la capacité de l’Arabie saoudite d’acquérir des armes occidentales, de recevoir des renseignements de la part des Occidentaux concernant les bombardements, ou d’être ravitaillée en carburant. 

 


 

On peut se demander ce que deviendra ce petit garçon plus tard.

 

Petit garçon – Yémen - 1

 


 

Emmanuel Macron & le prince saoudien Mohammed ben Salmane

 

 

Emmanuel Macron & le prince saoudien Mohammed ben Salmane

 

No comment !

 


 

Source :

https://www.rt.com/news/424847-saudis-blamed-yemen-strike/

https://twitter.com/HussainBukhaiti/status/988330600078639104

https://www.nytimes.com/2018/04/23/world/middleeast/yemen-wedding-bombing.html

https://fr.sott.net/article/32298-Ce-petit-garcon-qui-se-cramponne-a-son-pere-mort-ne-deviendra-jamais-le-visage-de-la-guerre-au-Yemen-IMAGES-CHOQUANTES

https://www.theguardian.com/world/2018/apr/23/at-least-20-killed-as-airstrike-hits-yemen-wedding-officials-say

20 comments

  1. C’est le lot de toute guerre. Nous mêmes, l’avons accepté puisque nous ne nous sommes pas élevés pour l’empêcher. Fait aggravant, nous avons tranquillement regardé les informations télévisées où notre président fait ami-ami avec tout le monde. Que ce soit cette guerre comme celle par exemple celle de Lybie (qui est à l’origine de ces centaines d’africains qui meurent en méditérranée), nous l’avons accepté (à l’époque aucun député de droite ou de gauche ne s’est opposé à l’attaque menée en lybie ni même à la mise à mort de Kadhafi -alors que nous disons être opposé à la peine de mort). Dans le monde et pour nous, il y a l’occident et sa désinformation, et puis le reste du monde. Peut-être que chaque partie joue de sa mauvaise foi.

    Aimé par 3 personnes

      1. C’est vrai. Cela veut dire aussi que ceux qui n’ont rien fait pour éviter la guerre, ne sont pas justes. Et il ne faut pas qu’ils se plaignent ensuite, de l’injustice de la guerre.

        Aimé par 1 personne

  2. Sans connaître la coulisse de ce monde, hélas! Nos commentaires ne peuvent être qu’à coté de la plaque. Nous sommes déjà dans la troisième. C’est triste ce manque de lucidité, en même temps, l’histoire est faite par les plus malins et plus fort.

    Aimé par 1 personne

  3. Les dégâts collatéraux m’ont toujours offusqués au plus haut point, je ne supportes pas les guerres ou conflits faits disent-ils toujours autour d’arguments fallacieux qui ne sont jamais les vrais raisons… Les vrais raisons sont multiples mais toujours autour d’enjeux financiers, d’influences et d’occupations de territoires géographiques
    C’est pour l’enrichissent d’une poignées de par le monde que de nombreux civils meurent sous diverses les munitions.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.