« Quel travail méritent nos vies ? », une vidéo inspirante à méditer…

Publié par

 

Pauline a tout quitté pour découvrir d’autres façons de vivre, d’autres façons de travailler. Exemple avec Gregor qui, lui aussi, a quitté son job et son ancienne vie.

 

Les petites goutees

 

Quand le travail occupe chaque espace de notre vie, qu’il nous oblige à courir sans cesse vers un objectif devenu flou et qu’il nous fait sentir tel un hamster prisonnier de sa roue, condamné à toujours avancer pour toujours rester sur place, c’est qu’il est temps de faire une pause, de prendre du recul et de s’intéresser à d’autres façons de vivre et de travailler… C’est ce qu’a fait Pauline, et le fruit de ses rencontres est des plus inspirants.

 

Pauline, 30 ans, a quitté son « travail à douleur indéterminée » et a fui Paris à bord d’un van aménagé pour « vagabonder toute seule sur les routes de France. » Son objectif ? Partir à la rencontre de ceux qui ont fait le même choix qu’elle, s’enrichir de nouvelles expériences puis partager le tout grâce à de superbes portraits filmés. Exemple avec Gregor, ex-monteur vidéo pour la télévision à Paris qui est devenu permaculteur dans un écovillage alternatif du Lot-et-Garonne.

 

Écovillage - 1

 


 

Une rencontre au goût de liberté et d’ambitions nouvelles. 

 

Time : 6 mn 32

 


 

Gregor : « Je préfère être et ne rien faire que faire et ne rien être. Après, si je peux être en faisant, c’est génial. »

 

Pauline : « Moi aussi je me suis essoufflé derrière un écran. J’ai couru après un métro, un apéro, un rendez-vous pro. Et j’ai dû d’abord m’extraire de ce quotidien, sortir du cadre pour reprendre mon temps, faire une pause pour envisager des nouvelles façons de vivre. »

 

À qui le tour ?

 

Job

 


 

Source :

https://www.facebook.com/LPGdoc/?fref=mentions

https://positivr.fr/les-petites-gouttes-permaculture-gregor/

https://www.facebook.com/M.Mondialisation/videos/1265463546922467/

 

Toutes les rencontres de Pauline sont à retrouver sur Les Petites Gouttes.

lespetitesgouttes@diopside.fr

19 comments

  1. Je venais te mettre cette remarque et comme je l’ai mis chez Les Moutons Enragés qui relayent cette vidéo, à savoir qu’aucun travail (mort) ne mérite nos vies, dans cette société là s’entend !

    C’est parfaitement expliqué dans le Manifeste Contre le Travail et ses lois, par le Groupe Krisis en 1999 que j’ai mis en format PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/03/manifeste-contre-le-travail2.pdf Et démonstration y est faite à la page 7 de ce Manifeste : À la fin du XXe siècle, alors que presque toutes les oppositions idéologiques se sont évanouies, il ne reste plus que l’impitoyable dogme commun qui veut que le travail soit la vocation naturelle de l’Homme.

    Et cela est encore plus évident, lorsqu’on lit l’analyse sociétale de 2013 de David Graeber : Emplois inutiles dans une société inutile, que j’ai préambulé avec le magnifique documentaire de Jean-François Brient « De la servitude moderne » dans ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/05/emplois-de-mrde-dans-une-societe-de-mede/

    Et que j’ai rappelé, à la page 32 de mon tout dernier PDF : Fragments anthropologiques pour changer l’histoire de l’Humanité avec David Graeber – Version PDF gratuite ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/04/fragments-anthropologiques-pour-changer-lhistoire-de-lhumanitc3a9-avec-david-graeber.pdf Qui clôture le chapitre : État, société et les premières 5000 années de dette, avec l’anthropologue David Graeber et comme quoi tout est lié, voire inter-relié comme le signifie l’expression Lakota/Sioux : Mitakuyé Oyasin.
    Jo

    Aimé par 1 personne

      1. Tu devrais t’y mettre mon ami !
        Que c’est intéressant, et pis surtout ça fait péter les verrous en 2/2 !

        Je prépare un billet sur la Kanakie, le peuple Kanak et Macron qui veut le conserver dans son empire colonial si t’as des tuyaux ; vidéos à me recommander, je suis preneuse !
        A+ Jo

        Aimé par 1 personne

      2. Je suis déjà sur plusieurs bouquins en ce moment. Au-delà de 3/4, cela devient difficile pour moi car je prends beaucoup de note.

        J'aime

      3. J’en ai vraiment beaucoup en réserve dont certains que l’on m’a photocopié car introuvables en France et sur la plupart des sites.

        Cela me demande beaucoup de travail car je lis un minimum deux fois le même livre. Il y a les notes que je prends sur papier et que je retranscrits après sur mon PC via mon Smartphone (Evernote) et je n’ai plus la même ‘pêche’ qu’avant…

        J'aime

  2. C’est exactement ce que je vis actuellement et je me retrouve complètement dans cet article.
    Je ne regrette absolument pas d’avoir claqué la porte, bien au contraire je sais maintenant que j’ai tout a gagné.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.