Le Canada accusé d’avoir mené des expériences sur les populations autochtones (Vidéo)

Publié par

 

Entre les années 1930 et 1970, les Autochtones placés dans des réserves ou des pensionnats auraient été utilisés pour tester de nouveaux vaccins ou traitements. L’affaire est aujourd’hui portée devant la justice.

 

Depuis la reconnaissance en 2015 par la Commission de vérité et réconciliation du Canada d’un génocide culturel mené par le gouvernement à l’encontre des populations autochtones à travers sa politique d’assimilation forcée, la situation des Autochtones ne s’est guère améliorée, et leurs luttes pour la reconnaissance et l’égalité continuent.

 

Une action collective devant une cour de la province de la Saskatchewan met en cause le gouvernement canadien pour des expériences médicales qui auraient été conduites sur des indigènes dans les réserves, les pensionnats, les hôpitaux indiens et les sanatoriums, sans leur consentement, entre les années 1930 et 1970.

 

Selon le recours, déposé par le Merchant Law Group (MLG) qui réclame une compensation financière pour les personnes affectées, le gouvernement aurait maintenu une politique de soin discriminatoire envers les Autochtones, soumis à des traitements et des procédures inadéquates et de qualité inférieure, dans le cadre d’un système de santé ségrégé mis en place entre 1945 et le début des années 1980.

 

 

Des expériences sur les enfants des pensionnats

Le MLG avance que certains pensionnats autochtones, financés et supervisés par le gouvernement fédéral –le dernier, implanté à Saskatchewan, a fermé en 1996, étaient utilisés pour mener des expériences nutritionnelles sur les enfants, afin que des chercheurs puissent tester leurs théories sur les vitamines, certains aliments et des nouveaux vaccins.

 

Souvent en situation de carence alimentaire, les enfants autochtones étaient utilisés comme sujets d’expériences témoins vis-à-vis de recherches menées ailleurs, ce qui consistait souvent à les priver de nutriments supposés être bénéfiques.

 

« Les documents judiciaires décrivent jusqu’où des chercheurs ont pu aller pour protéger leurs résultats : après qu’un directeur à Kenora, en Ontario, a demandé à ce que tous les enfants des pensionnats reçoivent des comprimés et fer et de vitamines, un chercheur lui a demandé de renoncer à le faire, car cela interférerait avec son expérience. Dans d’autres cas, des chercheurs ont refusé d’administrer des traitements dentaires à des enfants, craignant que des dents et gencives en bonne santé ne faussent leurs résultats. », énumère le Guardian.

 

Quand il ne s’agissait pas de privations, les expériences ont pu impliquer des tests de médicaments expérimentaux, et les résistances des Autochtones, des violences physiques. Utilisées pour tester des vaccins contre la tuberculose, la dysenterie amibienne, des traitements auditifs ou oculaires, les victimes pourraient se chiffrer par milliers.

 

 

Reconnaître les crimes commis contre les peuples autochtones

« Certaines personnes ne savent même pas qu’elles ont fait l’objet d’expériences. Dans certains cas, nous pouvons prouver que les directeurs des écoles ont dit: « Eh bien, nous avons besoin du consentement », ou qu’ils ont dit : « Nous n’allons pas demander le consentement » », rapporte l’avocat Tony Merchant, le fondateur du MLG qui porte l’affaire.

 

Le gouvernement fédéral n’a pas encore examiné les déclarations du MLG, qui présente comme plaignant John Pambrun, un Autochtone de 77 ans ayant passé six ans de son enfance dans les hôpitaux et les sanatoriums indiens, où il s’est vu retirer une partie de son poumon droit comme « traitement contre la tuberculose », tuberculose dont il semble n’avoir jamais été atteint selon les dossiers médicaux. « Nous sommes justes mystifiés. », dénonce Merchant, qui poursuit : « Nous sommes dans une période où nous racommodons notre relation avec les peuples indigènes. Donc revenir en arrière et reconnaître que du mal a été fait et payer des compensations est à mon avis important. »

 

Canada – Enfants autochtones - 1

Des enfants au pensionnat indien de Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada, en 1922 | Wikimedia CommonsLicense by

 



 

Génocide culturel des Amérindiens

 

Canada – Enfants autochtones - 2

 

Le Canada face à son devoir de mémoire

 

 

 

La cour d’appel de l’Ontario vient d’autoriser la destruction de milliers de témoignages des survivants des pensionnats autochtones. Une décision controversée.

 

C’est, selon les mots de Justin Trudeau, le Premier ministre du Canada, un « des chapitres les plus sombres de l’Histoire » du pays. Entre 1874 et 1996, 150 000 enfants d’Indiens ont été placés dans des « pensionnats autochtones » pour assimiler la culture occidentale. Un véritable « génocide culturel », a tranché après des années de travaux en juin 2015 la commission de vérité et réconciliation (CVR). Sept générations d’enfants privés de leur famille et de leur identité. Interdits de parler leur langue, corvéables à merci, victimes de violences et d’abus sexuels en tout genre.

 



 

Time : 1 h 33 mn

 


 

Canada – Enfants autochtones - 3

 


 

Source :

http://www.slate.fr/story/161560/canada-accuse-experiences-populations-autochtones

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/774004/pensionnats-autochtones-survivants-archives-conserver-detruites

https://www.theguardian.com/world/2018/may/11/canada-indigenous-people-medical-experiments-lawsuit

http://www.lepoint.fr/justice/genocide-culturel-des-amerindiens-le-canada-face-a-son-devoir-de-memoire-05-04-2016-2030133_2386.php#xtor=CS1-32

14 comments

  1. Si tu me le permets, je viendrais rajouter le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » Le crime du génocide (dans les pensionnats et hôpitaux pour Indiens) au Canada en français, car Résistance 71 en a fait une traduction partielle mais substantielle, l’original en anglais (que je te collerais aussi) fait 400 pages. Et comme tu le sais, c’est moi qui réalise, bénévolement, la mise en PDF et ce sujet est le sujet phare de mon blog, puisque je suis en relation aussi bien avec la responsable de la Nation Mohawk, qu’avec Kevin Annett, co-auteur du CR de la CV&R.

    J’ai un dossier MEURTRE PAR DÉCRET que je tiens régulièrement à jour dans mon blog, et ce PDF, qui porte le N° 1 dans ma page spécialement dédiée à tous les PDF politiques, géopolitiques et d’anthropologie politique aura été le plus difficile à traduire pour R71 mais également à paginer, pour moi, tant les témoignages sont difficiles à lire, j’ai énormément pleuré, et je l’ai mis à jour le 30 mai 2017 avec les derniers billets ad hoc sur le sujet.

    Je vais chercher cela, et je mettrai ta vidéo en section commentaire de mon dernier billet qui traite du sujet.

    A+ Jo

    Aimé par 1 personne

  2. Voici le tout dernier billet, majeur pour mon tout petit blog, qui intègre le CR de la CV&R « Meurtre Par Décret » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/05/07/les-indesirables-rentrent-au-bercail-par-mohawk-nation-news/

    Le lien direct vers le CR en français, dans sa dernière version ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/meurtrepardecretversionpdfdu30052017.pdf

    Le lien vers le PDF du CR original en anglais est actuellement indisponible (censure ?)

    Voici le dernier appel du Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État sur le sujet, en complément du CR ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/09/07/memorandum-sur-la-continuite-du-genocide-au-canada/


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne parle pas de censure par hasard, car justement, lorsque le CR en anglais est sorti, il a fait l’objet d’une campagne de censure, notamment en Colombie Britannique, que j’ai rapporté dans nombre de mes billets, et dans l’indifférence générale, en France, tu penses bien !

    https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/08/tempete-sur-vancouver/ Incluant « Autodafé de Meurtre Par Décret » et qui traite de la China Connexion dans les disparitions, continuent, des enfants, voire famille autochtones au Canada.
    Il faut savoir que 15 000 enfants disparaissent chaque année au Canada…

    Voici mon dossier spécial MEURTRE PAR DÉCRET qui contient de très nombreux billet tous sur le sujet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/25/meurtre-par-decret/ en section commentaires, le message de Thahoketoteh, de Mohawk Nation News qu’il m’a transmis.

    Aimé par 1 personne

  4. Et pour finir, juste en dessous de cet article qui traite de la collusion des Églises et des États (y compris Français) au Canada, en Irlande, en Australie, Nouvelle-Zélande, pour génocider les indigènes/autochtones… dans les Pensionnats, orphelinats, hôpitaux et jusqu’à tout récemment ;
    Le film complet en VOSTFR de Kevin Annett, qui contient les témoignages des survivants des Pensionnats pour Indiens, ainsi que le Deutéronome 7: qui appelle clairement au meurtre des indigènes, païens en tout temps et tous lieux et mis en application par les premiers colonisateurs pour ne plus jamais s’arrêter ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/18/hier-comme-aujourdhui-leglise-catholique-romaine-et-les-etats-sont-associes-pour-nous-tuer/

    Si nous ne sommes pas responsables, ni coupables des génocides passés, nous le deviendrions, si à l’aune de ce que nous savons grâce à ce type de CR, vidéos, articles… Nous ne faisions rien et décidions de continuer à vivre sans rien faire…
    Jo

    Aimé par 1 personne

  5. Il y a eu beaucoup d’autres drames, on les traitait de sauvages, des enfants que les parents n’ont jamais revu mort dans des conditions suspectes
    Les enfants dans les pensionnats tenu par l’Église ont été battus, violés encore aujourd’hui, ils sont dans des réserves pour la plupart, beaucoup d’alcoolismes et de disparitions et meurtres de femmes, de filles sans que la police s’en change vraiment C’est une honte


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.