Pédopathes et cellules capitonnées (Vidéo)

Publié par

Time : 15 mn 13

 


 

Pédopathes et cellules capitonnées

 

chut

 

 

La pédophilie, qu’on se le dise, est tout sauf une orientation sexuelle bénigne. Au contraire, c’est une fausse empathie d’ordre psychopathique — mais aussi un avilissement volontaire de l’enfance, le plus souvent prépubère ; encouragé par une société rendue malade par des « élites » détraquées, aussi sadiques que répugnantes. Sans compter que ce qui se profile déjà au seuil des immoralités assassines, tolérées ou admises, n’est pas très joli joli.

 

Quant à la société de demain ? Brrr !

 

 

Question : Sommes-nous prêt à cautionner ces abominations à coups de bulletins de vote illusoires ?

 

– À leur donner du pouvoir (politique, médiatique, religieux ou culturel) ?

 

– À continuer à l’instar des sempiternelles boules de cristal creuses, que les médias mainstream nous proposent tous les cinq ans, de cocher les cases vides de nos désespérances ?

 

– À légitimer une apostasie partitocratique permanente ?

 

 À macronaniser une à une toutes nos aspirations ?

 

– À promouvoir une primitivisation civilisationnelle déjà « En Marche », du moins partiellement ; sans voir que le but inavoué de cette destruction sociétale programmée conduit, de coups bas en coups bas, à l’infantilisation uniforme des nations et des peuples ?

 

 

Or, face à ce constat, sauf à vouloir adhérer à la bêtologie télévisuelle ambiante, organisée par d’éminents pubards de la communication politique, comment ne pas détecter, entre autre, les arrière-pensées qui se profilent derrière les propos d’un E. Macron qui, il y a peu, déclarait droit dans ses bottes et plus hâbleur que jamais : « Je suis élu pour être au service de mon Pays ». — En réalité, pour mieux enfoncer le dernier clou de son cercueil !

 

Bon, d’accord, cette dernière phrase n’est pas la sienne. Et alors ? On peut toujours rétorquer à sa décharge que rien n’empêche de penser que la cause en est probablement due à quelque amnésie fortuite ou inopinée…

 

À moins que, soyons magnanimes, cet habitué du prêche mensonger, taraudé par la peur de se casser les dents face à une vérité trop grande pour lui, n’ait vraisemblablement pas osé affronter les foudres de ses commanditaires financiers. D’une certaine façon, on le comprend. Même si c’est de plus en plus mal.

 

Comme, d’ailleurs, une majorité de citoyens français qui, en dépit des tentatives actuelles d’infantilisation nationale, n’apprécient guère qu’on les prenne pour une bille ou pire encore, un cerveau sur les rotules. En attendant, une certitude s’impose, ce n’est pas demain la veille que les citoyens français se montreront gentiment disposés, eux et leurs enfants, à se faire gomorrhiser de quelque manière que ce soit.

 

Comme quoi, on le voit, les temps changent. Du coup, et c’est prévisible, nul doute que les acteurs responsables de l’arbitraire judiciaire et pénal, réservé à l’encontre des seuls victimes de la prédation clanique des surprotégés du système, auront, quelque jour, du mouron à se faire.

 

Remarque : n’en déplaise aux pédopathes mondialistes, aux pédophiles de tous bords et à leurs protecteurs, les cellules capitonnées, ça existe. Pour de vrai.

 

Thierry Theller

 


 

Source :

https://finalscape.com/pedopathes-et-cellules-capitonnees/

7 comments

  1. Pour que les élites soient solidaires les uns les autres, ça prend des rituels et des initiations. En même temps, lors de ces rituels/initiations, les futures élites démontrent leurs faiblesses morales, psychiques, etc. C’est bien pratique lorsque vient le temps, des années plus tard, de faire du chantage. Et quand les déviances sont connues (des autres élites), c’est la méthode de la carotte et du bâton. « tu fais ce qu’on te dis, en échange tu auras ce que tu veux ».
    C’est entre-autre pour ça, je crois que les drogues sont devenues illégales dans le passé. C’était un moyen facile de faire du chantage. Sauf que les « moeurs » ont évolués. Maintenant, ils tentent de faire évoluer les « moeurs » pour que l’inacceptable devienne acceptable. Peut-être que l’interdiction des drogues était une « expérience sociale »? Parce que on s’entend pour dire que « la guerre contre la drogue » a fait le contraire de ce qu’elle promettait. Je crois que c’est toute la société qui doit être repensée. Elle devra être recréée par et pour le peuple. Les « élites » n’auront rien à voir là-dedans. La loi n’est pas un substitut à la morale. Ce n’est pas un jeu où il suffit de respecter les règles. Quand la loi permet ce qu’elle est censé interdire, quand la loi permet à un petit groupe de commettre des crimes contre la majorité, alors là on sait que quelque chose va éventuellement se passer…
    Je voudrais écrire plus, mais je ne suis pas inspiré. Je vais peut-être écrire un texte sur ça plus tard.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s