Corée-Perse : Un nouveau regard sur un ancien poème épique persan pourrait réécrire l’histoire

Publié par

 

Perse – Corée – Histoire - 1

© Hanyang University Museum – Cette peinture persane du XIVe siècle représente une scène du Kushnameh dans ce que les érudits croient être les fiançailles du prince Abtin (à genoux) et de la princesse Silla Frarang (assise)

 

 

 

Plus de mille ans avant que le premier explorateur européen n’atteigne les côtes coréennes, l’Empire perse écrivait des histoires d’amour sur les princesses de ce pays. 

 

C’est une histoire peu connue qui pourrait changer notre façon de voir notre histoire. Récemment, les historiens ont jeté un second regard sur une vieille épopée persane écrite vers 500 après J.-C. et ont réalisé que, au centre du conte, se trouvait l’histoire inhabituelle d’un prince persan épousant une princesse coréenne. 

 

C’est une découverte incroyable. Jusqu’à récemment, nous n’étions même pas sûrs que les Perses de l’époque connaissaient l’existence de la Corée. Cette nouvelle révélation montre que la Perse n’a pas seulement pris contact avec la Corée – mais que ces pays étaient intimement liés. Et cela pourrait exiger une réécriture totale de l’histoire.

 

 

Le Kushnameh : Une épopée perse de 1 500 ans à propos de la Corée

L’histoire s’appelle le Kushnameh, et, en soi, ce n’est guère une nouvelle découverte. C’est l’une des histoires les plus populaires de l’Empire persan, une histoire qui a été racontée et racontée un nombre incalculable de fois au cours des 1500 ans qui se sont écoulés depuis sa rédaction.

 

Le Kushmaneh est un poème épique, massif sur une créature maléfique aux défenses d’éléphant nommé Kus qui terrorise une famille persane à travers les générations. Toute l’histoire s’étend sur des centaines d’années et des milliers de lignes de poésie – mais la partie vraiment intéressante se situe quelque part vers le milieu. Là, l’auteur s’est assis et a consacré un incroyable millier de vers poétiques à la description de la vie en Corée sous la dynastie Silla. 

 

 

Perse – Corée – Histoire - 2

© South Korea, Seoul National Folk Museum – Le Roi et la Reine de Silla – Costumes traditionnels coréens du Royaume de Silla (57 av. J.-C. – 935 ap. J.-C.)

 

 

Lettre d’amour à la Corée

La Corée entre en jeu lorsque l’histoire commence à se concentrer sur un jeune et noble prince de Perse nommé Abtin. Pendant toute sa vie, Abtin a été contraint de vivre dans les bois, se cachant du maléfique Kus le Tusked. Il n’a qu’une seule chose pour le protéger : un livre de magie qui lui dit son avenir.

 

C’est presque comme briser le quatrième mur – Abtin a une copie du livre que nous sommes en train de lire, et il n’est pas au-dessus en train de feuilleter quelques pages pour voir comment tout cela se termine. En fait, c’est exactement ce qu’il fait. Il lit le chapitre suivant et découvre qu’il est censé aller au royaume de Silla en Corée, et – après s’être brièvement embrouillé et être allé en Chine – il finit par être accueilli à bras ouverts par le roi de Silla.

 

A partir d’ici, l’histoire n’est que page après page de descriptions somptueuses de la beauté de la Corée. Il est vrai qu’une partie semble un peu exagérée. Il est dit, par exemple, que la Corée est tellement débordante d’or que même les chiens sont tenus en laisse dorée. Mais dans l’ensemble, la description est si précise que les historiens modernes sont sûrs que l’auteur a dû la visiter lui-même… 

 

Abtin est hypnotisé par la beauté du pays et, peu après, par la beauté de sa princesse Frarang. Il tombe fou amoureux de la princesse coréenne, supplie le roi de lui donner sa main en mariage, et elle devient bientôt sa femme et la mère de son premier-né.

 

 

Perse – Corée – Histoire - 3

Mariage de Abtin et Frarang (Image: Daum)

 

 

L’histoire d’un héros coréen

Il est peu probable que cela se soit vraiment produit, bien sûr. D’une part, il y a peu de preuves que la Perse ait passé 1 500 ans à être terrorisée par un monstre immortel aux défenses d’éléphant, et encore moins que les premiers princes perses avaient des livres de magie qui pouvaient leur dire l’avenir.

 

Mais le symbolisme d’avoir un prince persan qui se réfugie en Corée et tombe amoureux d’une princesse coréenne est indéniable. C’est la preuve que les Perses ne connaissaient pas seulement la Corée il y a 1500 ans ; ils avaient une profonde et profonde admiration pour cette nation.

 

Mais ce qui se passe ensuite, c’est ce qui en fait toute une affaire. Le fils de Frarang n’est pas qu’un personnage mineur. Sa naissance est un tournant dans toute l’histoire.

 

Le prince persan passe toute sa vie à se cacher et, lorsqu’il rentre enfin dans son pays, il finit par se faire tuer par les hommes de Kus. Mais c’est son fils à moitié coréen qui fait changer les choses.

 

Frarang et le fils d’Abtin finissent par lever une armée et mener la révolte contre Kus. Pendant des siècles, dans cette histoire, la Perse est tourmentée par un monstre maléfique à défenses. Ce n’est que sous le commandement d’un garçon à moitié coréen et de sa mère que la Perse gagne enfin sa liberté.

 

 

Un secret caché à la vue de tous

Depuis 1500 ans, les gens lisent cette histoire sans savoir ce qu’ils regardent. Pendant longtemps, nous avons supposé que l’histoire ne concernait que la Chine.

 

Dans l’histoire, le royaume coréen de Silla est appelé « Chin », un nom qui pourrait se référer à la Chine ou à la Corée. C’est même un point d’intrigue dans l’histoire, en fait. Au début, Abtin, comme la plupart des historiens, lit mal le « Chin » dans son livre de magie de l’avenir et pense qu’il est censé aller en Chine. Et, tout comme les historiens modernes, il lui faut des années avant qu’il ne se rende compte que c’est de la Chine qu’il s’agit.

 

Récemment, cependant, les historiens ont réexaminé ces descriptions et réalisé à quel point elles correspondent parfaitement à la Corée… Les descriptions dans ce livre ne ressemblent en rien à la Chine, mais c’est une description parfaite et vivante de la Corée du 6 e siècle – un endroit où, croyez-le ou non, ils gardaient vraiment leurs chiens en laisse d’or pur.

 

 

Une réécriture totale de l’histoire

Cela pourrait vraiment changer complètement la façon dont nous voyons l’histoire. Pendant longtemps, la Corée a semblé être un endroit isolé et éloigné du monde occidental ; mais cette histoire suggère que l’Est et l’Ouest n’ont peut-être pas été aussi déconnectés après tout. 

 

Il fallut attendre 1653 avant que le premier explorateur européen n’atteigne la Corée. C’est plus de 1 100 ans après l’écriture de Kushnama. 

 

Nous avons toujours su que la Perse avait des contacts avec la Corée. Ils faisaient tous les deux partie de la Route de la Soie, et nous savons depuis un certain temps que les marchandises perses se sont retrouvées en Corée. En général, cependant, on a supposé qu’ils ne faisaient partie que d’un réseau commercial plus vaste.

 

Dans cette histoire, cependant, la Corée n’est pas un partenaire commercial. Ils sont un allié de confiance, et ils sont si importants pour les Perses qu’ils ne peuvent pas vaincre le mal tant qu’ils n’ont pas confiance dans le leadership d’un prince mi-coréen, mi-persan. C’est un mariage incroyablement symbolique des cultures.

 

Il met aussi d’autres reliques sous un nouveau jour. Dans une ancienne tombe à GyeongJu, par exemple, il y a un vieux monument à un héros de la guerre de Corée qui ressemble beaucoup plus à un soldat persan qu’à un soldat coréen. Maintenant, certaines personnes commencent à se demander si cela pourrait vraiment être le monument d’un héros persan oublié qui s’est battu pour la Corée.

 

On ne sait pas jusqu’où ça peut aller. Cela pourrait tout changer sur la façon dont nous voyons l’histoire de ces pays. Après tout, c’est bien plus qu’une histoire d’amour entre deux personnes. C’est une histoire d’amour entre deux nations. 

 

Perse – Corée – Histoire - 4

 


 

Source :

https://fr.sott.net/article/32491-Un-nouveau-regard-sur-un-ancien-poeme-epique-persan-pourrait-reecrire-l-histoire

https://mark-oliver.com/2018/05/08/the-1500-year-old-love-story-between-a-persian-prince-and-a-korean-princess-that-could-rewrite-history/

http://www.ancient-origins.net/myths-legends-asia/1500-year-old-love-story-between-persian-prince-and-korean-princess-could-rewrite-021896

 

 

Référence :

Akbarzadeh, Daryoosh. « Alexander’s Tale or a Collection of Symbols According to the Kush-Nameh ». Research Institute of Ichto . October, 2015. Disponible à : https://scielo.conicyt.cl/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0718-84712015000100012

 

Hee Soo Lee. « 1,500 Years of Contact Between Korea and the Middle East ». Middle East Institute. 7 June, 2014. Disponible à : http://www.mei.edu/content/1500-years-contact-between-korea-and-middle-east

 

Iglauer, Philip. « Scholars Reveal Ancient Korean-Iranian Diplomatic Ties ». The Korea Herald. 3 February, 2013. Disponible à : http://www.koreaherald.com/view.php?ud=20130203000203

 

Kim Young Deok. « Silla, Oasis of the East. » Korea.net. 25 September, 2017, Disponible à : http://www.korea.net/NewsFocus/People/view?articleId=150241

 

Encyclopedia Iranica . « Kus-Nama ». 15 December, 2008. Disponible à : http://www.iranicaonline.org/articles/kus-nama-part-of-a-mythical-history-of-iran

 

« Recent Acquisitions of the British Museum. » The Athenæum , 31 May 1884, Disponible à : https://books.google.com.ec/books?id=m-VCAQAAMAAJ&pg=PA695&lpg=PA695&dq=kushnameh+when+written&source=bl&ots=pTTbPrq_md&sig=395Zv-PqCUgG3mIwvPRR69K9qTI&hl=en&sa=X&redir_esc=y#v=onepage&q=kushnameh%20when%20written&f=false.

 

Zegeling, Mark. « Dutch Marco Polo ‘Discovered’ Korea. » Kingdom by the Sea. 2018, Disponible à : http://kingdombythesea.nl/site/en/blogs/dutch-marco-polo-discovered-korea/

7 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.