Un des dangers du yoga

Publié par

 

Yoga - 1

 

 

L’importance de l’exercice pour la santé squelettique est de plus en plus reconnue par les patients et les professionnels de santé. Mais la sécurité des exercices prescrits ou récréatifs pour les personnes présentant certains risques demeure insuffisamment considérée, soulignent les auteurs d’une étude publiée dans l’European Journal of Physical and Rehabilitation Medicine.

 

« Le yoga a gagné en popularité en raison de ses bienfaits physiques et psychologiques. Mais lorsqu’il est pratiqué par des personnes à risque accru de fracture, certaines postures peuvent augmenter le risque de fracture, en particulier au niveau de la colonne vertébrale », mettent-ils en garde.

 

Jad G Sfeir de la Mayo Clinic de Rorchester et ses collègues (1) rapportent les cas de 8 femmes et 1 homme, ayant un âge médian de 6 ans (53 à 87 ans) qui ont développé une fracture de compression vertébrale entre un mois et six ans après le début d’exercices de flexion spinale associés au yoga.

 

Les fractures étaient accompagnées de douleurs dorsales et s’étaient produites dans les régions thoraciques (6), lombaire (4) et cervicale (1). Quatre de ces patients souffraient d‘ostéoporose avant la survenue de la fracture et deux d’ostéopénie (réduction de la densité minérale).

 

Trois patients avaient des antécédents de fracture de fragilité. Un patient souffrait d’hyperparathyroïdie primaire et un autre était traité avec une dose élevée de prednisone.

 

« Malgré le besoin de sélectivité dans les postures de yoga chez les personnes à risque accru de fracture, les rapports scientifiques et médiatiques continuent de faire la promotion du yoga comme activité de protection des os », soulignent les chercheurs. « Par conséquent, le yoga est considéré à tort comme une prescription “adéquate pour tous”. Alors que la sélection appropriée des patients susceptibles de bénéficier du yoga doit être une pierre angulaire de la prévention des fractures. »

 

Des cas de fracture de la colonne vertébrale liés à certains exercices de yoga avaient déjà été rapportés dans la littérature médicale.

 


 

Colonne vertébrale - Homme

 


 

Source :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22448849

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29687967

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-06-27/yoga-blessures

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2018-05-19/yoga-risque-fracture

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-07-01/yoga-initiation-10-postures-en-video

21 comments

  1. Quand on parle de yoga, il faudrait parler de plusieurs yoga et ainsi choisir celui qu’il convient suivant ses pathologies. A l’heure actuelle, La YOGA thérapie est pratiquée et conseillée en hôpitaux en France et les patients retrouvent une marche aisée et autres suivants leurs problèmes.
    Belle journée

    Aimé par 1 personne

      1. As tu pris conseille auprès d’un médecin et yogatherapeute travaillant en hopital ? Je te suggère de voir cela auprès de l’hôpital Simone Veil d’Ermont-Eaubonne avec Dt Jocelyne Borel-Kuhner.
        Cela peut-être apaisant pour toi. Bonne soirée

        Aimé par 1 personne

      2. Je ne saurais te dire car j’ai uniquement fait part du Yoga, je n’ai pas mentionné le YOGA thérapie. J’avais également fait allusion au Tai-chi : Idem.

        J’avais du également arrêté la rééducation en bassin.

        Les balnéothérapies me sont également interdites car j’ai plusieurs pathologies.

        Bref, le tiercé dans l’ordre.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.