En 40 ans, la concentration de spermatozoïdes chez les hommes des pays occidentaux aurait diminué de près de 52,4%

Publié par

Time : 37 s

 

Time : 1 mn 25

 


 

En 40 ans, le nombre de spermatozoïdes a chuté de façon dramatique chez les hommes occidentaux

 

Spermatozoïdes - 1

 

 

Selon une nouvelle étude, le nombre de spermatozoïdes chez l’homme aurait considérablement diminué, de plus de la moitié, au cours des quarante dernières années dans les pays occidentaux. Une diminution dont l’origine reste floue.

 

La qualité du sperme masculin connait une baisse préoccupante. C’est la conclusion que révèle une récente étude publiée dans la revue Human Reproduction Update par une équipe internationale de chercheurs. Plus précisément, ces travaux font état d’une baisse considérable du taux de spermatozoïdes chez l’homme dans les pays occidentaux.

 

Pour en arriver à ce constat, les auteurs du rapport se sont intéressés aux données de 185 études différentes conduites à ce propos entre 1973 et 2011. Au total, quelque 43 000 hommes vivant notamment en Amérique du Nord, en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Europe ont ainsi pu être étudiés et triés en fonction de divers critères dont leur pays d’origine et leur âge.

 

 

Une baisse de 52,4%

Résultat : en près de 40 ans, la concentration de spermatozoïdes chez les hommes des pays occidentaux aurait diminué de 1,4% chaque année, soit près de 52,4% au total. Ainsi entre 1973 et 2011, elle serait passée d’environ 99 millions de spermatozoïdes par millilitre de sperme à 47,1 millions chez les sujets ignorant leur fertilité.

 

Un déclin similaire, bien que moins net, a également été observé depuis les années 1970 chez les hommes occidentaux répertorié comme ayant déjà conçu avec une partenaire. Le plus préoccupant est que l’étude indique que le rythme de déclin parmi les hommes occidentaux ne semble pas diminuer.

 

D’après les résultats, la courbe de baisse est apparue continue et significative même lorsque les analyses ont été limitées à des collections d’échantillon datant d’entre 1996 et 2011. « Les résultats sont assez choquants. », a commenté Hagai Levine, épidémiologiste à l’Université hébraïque de Jérusalem et principal auteur de l’étude.

 

 

Dans la moyenne de l’OMS

Ce déclin n’est apparu significatif que dans les pays occidentaux. Aucune tendance similaire n’a été identifiée pour les sujets venus d’Amérique du Sud, d’Asie ou encore d’Afrique. Cependant, les chercheurs ont souligné que beaucoup moins de recherches et d’études ont été effectués sur ces populations.

 

Si les résultats sont jugés « choquants », certains ne les qualifient pas d’alarmants. Ces chiffres restent en effet pour le moins « normaux » si l’on se réfère aux normes fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui préconise un taux de spermatozoïdes compris entre 15 et 200 millions par millilitre. Pourtant, ce n’est pas la première fois que le problème est mis en lumière.

 

De précédentes études ont déjà été menées mais elles avaient fait l’objet de critiques en raison des critères de sélection des sujets. C’est pourquoi l’équipe du Dr Levine a pris soin d’évincer les études dont les volontaires avaient été choisis en fonction de leurs problèmes de fertilité. En outre, seules les études utilisant la technique de l’hémocytomètre, une méthode de comptage cellulaire plus précise, ont été retenues.

 

 

Des causes à déterminer

« La baisse du taux de spermatozoïdes est un sujet de grande inquiétude depuis qu’elle a été mise en évidence pour la première fois il y a 25 ans. », a expliqué dans un communiqué, le Dr. Shanna H Swan professeur de la Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York et co-auteur des recherches. « Cette étude définitive montre, pour la première fois, que le déclin est fort et continu ».

 

Pour l’heure, les causes précises de ce déclin n’ont pas été déterminées. Mais le tabac, le stress, le surpoids, ou encore l’exposition à divers produits chimiques comme des pesticides pourraient constituer des éléments perturbateurs. « Le fait que le déclin est observé dans les pays occidentaux suggère fortement que les substances chimiques jouent un rôle important dans cette tendance. », a estimé le Dr Swan.

 

« Au vu de l’importance du taux de spermatozoïdes pour la fertilité masculine et la santé humaine, cette étude est une piqûre de rappel urgente pour inciter les chercheurs et les autorités sanitaires à travers le monde à enquêter sur les causes de cette forte baisse […] dans un objectif de prévention. », a conclu le Dr Hagai Levine.

 

 

5 facteurs pointés du doigt dans la baisse de spermatozoïdes :

 

  • Les perturbateurs endocriniens.

 

  • Certaines sources de chaleur, comme les ordinateurs posés sur les genoux.

 

  • L’exposition aux pesticides.

 

  • La sédentarité.

 

  • Le tabagisme pendant la grossesse.

 

 

Spermatozoïdes - 2

 


 

Source :

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-qualite-sperme-baisse-pollution-air-cause-43215/

https://francais.rt.com/international/41383-chute-dramatique-nombre-spermatozoides-chez-occidentaux-etude

https://www.science-et-vie.com/le-magazine/fertilite-masculine-elle-a-baisse-jusqu-a-un-seuil-critique-10038

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/grossesse/declin-rapide-et-continu-des-spermatozoides-chez-hommes-occidentaux_115084

http://www.maxisciences.com/spermatozoide/en-40-ans-la-qualite-du-sperme-a-chute-de-facon-dramatique-dans-les-pays-occidentaux_art39739.html

23 comments

    1. Le problème est le suivant : les pays émergeant (en voie de développement) empruntent le même modèle que l’Occident. L’on peut donc supputer que si aucune solution n’est trouvée d’ici 1 siècle, la procréation ne sera plus naturelle mais artificielle; si chère aux eugénistes et transhumanistes avec une réduction massive de la population mondiale.

      J'aime

      1. Nous ne sommes qu’un milliard à consommer comme des capitalistes ‘sauvages’.
        Il en manque plus de 6 milliards 😦

        Et, beaucoup moins que 40 ans probablement, parce que le capitalisme a tout intérêt à alimenter rapidement c’est nouveaux clients.

        Aimé par 1 personne

      2. Je vous cite :  » le capitalisme a tout intérêt à alimenter rapidement c’est nouveaux clients. »,

        …Nous pouvons déjà le constater avec les pays émergents.

        Triste humanité guidée comme des veaux à l’abattoir.

        Aimé par 1 personne

  1. Il y a un 6e facteurs … les gens doivent savoir …

    Propos troublant de Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d’état des USA et un des instigateurs avec la Fondation Rockefeller, la Banque Mondiale et l’Unicef du PEV (Programme élargi de Vaccination universelle des enfants).

    Les propos en question, qui devraient mener à des accusations de crimes contre l’humanité, ont été relevés dans le N°2 de « J’ai tout compris » datant de février 1987, Ed. Machiavel : « Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens
    naturels : la famine et la maladie »

    Aimé par 1 personne

      1. Bonjour Aphadolie …

        La grande nombre d’infos qui circulent, oblige parfois à n’en retenir que certaines.
        Personnellement, je priorise celles que des gens dans des postes importants ont fait, et qui ne s’en cache même pas.

        Le ‘casse-tête’ du N.O.M. est beaucoup plus facile à identifier de cette manière !!!

        Aimé par 2 personnes

  2. phytooestrogène, xénooestrognène partout (soya, maquillages, sent-bons etc) affectent la testostérone (il faut du cholestérol pour faire de la testo et de la testo pour faire de l’oestro), donc si tas trop d’oestro, t’as pas assez de testo. (hormones steroidiennes)

    En plus avec le stress, la pollution, la manuvaise qualité de nourriture, l’impossibilité grandissante d’être épanoui dans sa vie quotidienne, la sédentarisation, le sucre et le manque de musculation, ça chie tout dnas notre tête, notre corps et nos hormones.
    Mais vous inquiétez pas; y’a des médocs pour ça!


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour …

      Il y a la méditation aussi, ou tout autre relaxation(regarder un lever/coucher de soleil, bruit du vent dans les feuilles d’arbres, etc.)

      Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.