États-Unis : Création des premiers humains génétiquement modifiés

Publié par

 

Il a été révélé la création pour la première fois au monde des premiers humains génétiquement modifiés. La divulgation de la naissance aux États-Unis de 30 bébés en bonne santé après une série d’expériences a provoqué une nouvelle furieuse querelle d’éthique.

 

Jusqu’à présent, deux des bébés ont subi des tests et on a découvert qu’ils portaient les gènes de trois « parents ». Quinze enfants sont nés ces trois dernières années à la suite d’un programme expérimental de l’Institut de médecine et des sciences de procréation de St Barnabas dans le New Jersey.

 

Bébé – OGM - 1

 

Les bébés sont nés de femmes qui avaient des problèmes de fécondité. Des gènes extérieurs d’une femme donneuse ont été insérés dans leurs ovules avant d’être fécondés, en attendant qu’elles puissent concevoir d’elles-mêmes. Des tests d’empreinte génétique sur des enfants entre un et deux ans confirment qu’ils ont hérité de l’ADN de trois adultes deux femmes et un homme. Le fait pour les enfants d’avoir hérité et incorporé des gènes supplémentaires dans leur « lignée germinale » signifie qu’ils pourront à leur tour les transmettre à leur propre descendance.

 

Changer la lignée germinale humaine – un bricolage effectif de ce qui constitue notre espèce – est une technique bannie par une vaste majorité de scientifiques mondiaux. Les généticiens craignent qu’un jour cette méthode puisse servir à créer de nouvelles races d’humains avec une recherche de caractères supplémentaires comme la force physique ou une intelligence supérieure.

 

Bébé – OGM - 2

 

Bébés à la carte ?

Les généticiens craignent avec raison qu’un jour nous en arrivions à créer de nouvelles races d’humains avec une recherche de caractères supplémentaires comme la force physique ou une intelligence supérieure, avec en prime la possibilité de choisir le sexe (ce qui d’ailleurs se fait déjà), la couleur des yeux, de la peau, les traits physiques, la sensibilité aux maladies, etc. / Därta 

 

Les chercheurs, dirigés par le Pr Jacques Cohen, pionnier pour les problèmes de fertilité, ont écrit dans le journal Reproduction Humaine que : « C’est le premier cas d’une modification génétique de la lignée germinale chez les humains avec des enfants normaux en bonne santé. »

 

Homme - ADN

 

Certains experts ont sévèrement critiqué ces expériences. Lord Winston, de l’hôpital Hammersmith de West London, a dit hier à la BBC : « Concernant le traitement de la stérilité, il n’y a aucune preuve que cette technique en vaille la peine… Je suis très surpris qu’on en soit même rendu à cette étape. Cela ne serait certainement pas autorisé en Grande-Bretagne. »

 

John Smeaton, directeur national de la Société pour la Protection des Enfants à Naître, a dit :  « On éprouve une grande sympathie pour les couples qui souffrent de problèmes de stérilité. Mais cela semble être une nouvelle illustration que le processus de fécondation in vitro est un moyen de concevoir des bébés qui amène à les considérer comme les objets d’une chaîne de production. […] C’est une nouvelle et très inquiétante étape vers une marche décadente de l’humanité. »

 

Bébé – OGM - 3

 

Le Pr Cohen et ses confrères ont diagnostiqué que les femmes étaient stériles parce qu’elles possédaient des anomalies dans les petits éléments composant les ovules, qu’on nomme mitochondries. Ils ont prélevé des ovules de donneuses et, à l’aide de fines aiguilles, ont aspiré une partie du matériel interne – contenant des mitochondries  « saines » – et l’ont injecté dans les ovules des femmes voulant concevoir. Comme ce sont les mitochondries qui contiennent les gènes, les bébés résultant du traitement ont hérité de l’ADN de deux femmes. Ces gènes peuvent maintenant se transmettre dans la lignée germinale du côté maternel.

 

Le porte-parole de l’Autorité de Fécondation Humaine et d’Embryologie, qui régule la « reproduction assistée » en Grande-Bretagne, a dit qu’il n’y aurait pas d’autorisation pour cette technique ici parce qu’elle impliquait une altération de la lignée germinale.

 

Jacques Cohen est considéré comme le scientifique brillant mais controversé qui a repoussé les limites des technologies de reproduction assistée. Il a développé une technique qui permet aux hommes stériles d’avoir leurs propres enfants, en injectant en laboratoire de l’ADN de leur sperme dans les ovules.

 

Avant, seules les femmes stériles pouvaient concevoir par fécondation in vitro. L’année dernière, le Pr Cohen a dit que sa compétence lui permettrait de cloner des enfants – perspective envisagée avec horreur par la communauté scientifique. « Il ne faudrait qu’un après-midi pour l’un de mes étudiants », a-t-il dit, ajoutant qu’il avait été approché par « au moins trois » individus souhaitant créer un enfant cloné, mais qu’ils avaient changé d’avis.

 

Bébé – OGM - 4

 


 

Source :

https://abcnews.go.com/Health/story?id=117472&page=1

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2014/03/09/29393724.html

http://www.dailymail.co.uk/news/article-43767/Worlds-GM-babies-born.html

https://www.nytimes.com/2001/05/05/us/babies-in-fertility-method-have-genes-from-3-people.html

http://www.alterinfo.net/Creation-des-premiers-humains-genetiquement-modifies_a100472.html

https://www.terresacree.org/actualites/1643/actualite-science-ou-inconscience-naissance-de-bebes-genetiquement-modifies-aux-etats-unis-124276?filtre=date

 

Note :

L’information date de mai 2001.

23 comments

      1. Est ce qu’ils étaient des « visionnaires  » où c’est l’inverse des hommes qui se sont inspirés de ce genre de lecture ?? Là je viens de lire un article comme quoi les personnes qui ont un rhesus négatif ne serait pas d’origine terreste. arfff maintenant me voici alien LOL Bonne soirée.

        Aimé par 2 personnes

      2. Pour Aldous Huxley (Le Meilleur des mondes), il était d’une famille très intégrée dans les think tank , Nouvel Ordre Mondial (et oui ! Déjà à cette époque, les choses se mettaient en places). Son frère et son grand-père… Il suffit de lire leur biographie pour comprendre : Eugénistes, etc…

        Pour Orwell (de son vrai nom Eric Arthur Blair), il avait beaucoup voyagé et rencontré de nombreuses personnes dont certaines assez influentes dirons-nous.

        Ils n’étaient pas visionnaire mais leurs romans furent considérés comme de la SF jusqu’au jour où certains intellectuels se sont aperçus qu’il s’agissait de véritable programme politique.

        Désolé, j’ai fait court car on pourrait en discuter des heures tellement le sujet est vaste et passionnant.

        Aimé par 2 personnes

  1. Ce genre d’avancées fait peur ! Ça date de 2001 et les recherches ont certainement progressé depuis. Qui sait ce qu’il se fait sans que le grand public ne soit au courant ? Je ne comprends pas que l’on puisse financer ces recherches contre nature alors qu’il y a tant d’autres choses utiles à faire qui ont aussi besoin d’argent ! Notamment la préservation de l’environnement. Mais ça ne rapporte pas…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.