Euthanasie : En Belgique, depuis 16 ans, on élimine à la pelle !

Publié par

 

Euthanasie - 2

 

 

La société belge se dirige vers une optique utilitariste d’éradication des mal portants.

 

La loi du 28 mai 2002 a permis aux médecins belges « mettant intentionnellement fin à la vie d’une personne à sa demande » de se voir exonérer de toute poursuite pénale. À l’époque, il ne s’agissait pas vraiment de reconnaître un droit du patient à se voir euthanasier, juste de protéger les médecins. En 2002, 259 personnes avaient vu leur fin de vie abrégée à leur demande. Seize ans après, c’est plus de 2.000 cas officiels d’euthanasie légale (six Belges sont euthanasiés tous les jours).

 

Ces chiffres sont encore en deçà de la réalité car en Belgique, les euthanasies clandestines demeurent nombreuses (27 % en Flandre et 42 % en Wallonie). Plus grave : selon un rapport de l’Observatoire français de la fin de vie, il arrive que des patients soient euthanasiés à leur insu (jusqu’à 1,8 % des décès).

 

Au point que la présidente de la commission fédérale chargée de contrôler a posteriori le bien-fondé des euthanasies, le docteur Herremans, a récemment déclaré : « S’il fallait, en Belgique, juger tous les docteurs Bonnemaison (en référence à ce médecin jugé en France pour avoir illégalement abrégé la fin de vie de ses patients), les cours d’assises seraient pleines. » L’efficacité de cette institution de contrôle est douteuse ; il aura fallu attendre 2015, soit quatorze ans après le vote de la loi, pour qu’un dossier « litigieux » soit transmis au parquet (sur 8.000 dossiers examinés).

 

De quoi nourrir les inquiétudes de ceux qui pensent à raison que la société belge se dirige vers une optique utilitariste d’éradication des mal portants, en occultant les souffrances des familles, des médecins, et le rôle de soignants.

 

L’évolution constante du nombre de décès par euthanasie dans le pays est le fruit de l’évolution de sa législation et de ses pratiques. Même la « souffrance psychique constante, insupportable et inapaisable » est un des critères suffisants pour que les médecins abrègent la vie des patients.

 

On a vu un détenu malade, condamné à une lourde peine de prison, être euthanasié à sa demande. Ann G., victime d’abus sexuels et souffrant d’anorexie, a été « autorisée à mourir » à 44 ans. Tout comme Nathan Verhest, qui ne supportait plus l’échec de son opération de changement de sexe. Idem pour Tine Nys, 38 ans, euthanasiée après une rupture amoureuse.

 

S’ajoute à cela que, depuis 2014, l’autorisation d’euthanasie a été étendue aux mineurs qui en font la demande sans limite d’âge à condition qu’ils aient « la capacité de discernement ». Des pédiatres ont eu beau protester, deux enfants ont eu leur vie abrégée « à leur demande ».

 

Les tenants du droit à mourir ne veulent pas en rester là ; plus d’une vingtaine de propositions de loi ont été déposées depuis 2002 pour simplifier les processus. Il est question de supprimer l’objection de conscience du personnel soignant pour les obliger à pratiquer l’euthanasie malgré eux.

 

Le concept de l’« euthanasie altruiste » fait également son chemin en Belgique ; depuis 2005, les organes d’une quarantaine de personnes euthanasiées ont été prélevés. Certains y voient une aubaine pour faciliter les prélèvements d’organes sur ces candidats à la mort programmée et souhaiteraient encourager la pratique.

 

La Belgique est un des trois pays d’Europe à avoir admis l’euthanasie aussi largement. Selon le Pr Didier Sicard, elle se sent bien seule et multiplie les opérations de lobbying pour que la France se mette au diapason. Le Portugal résiste encore : une proposition de légalisation de l’euthanasie vient d’être rejetée à une très courte majorité.

 

Euthanasie - 1

 


 

Source :

http://www.bvoltaire.com/euthanasie-belgique-16-ans-on-elimine-a-pelle/

30 comments

  1. Je ne sais que penser de ton article qui me dérange beaucoup. Pouvoir choisir d’arrêter de souffrir quand on sait qu’il n’y aura pas d’issue c’est une chose importante mais les dérives font froid dans le dos.

    Aimé par 2 personnes

      1. E que je voulais dire c’est que le malade et sa famille qui sont dans une détresse incroyable, qui traversent de terribles épreuves n’ont pas besoin de ça en plus. Bon je vais boire un café!

        Aimé par 1 personne

  2. C’est effrayant ! être euthanasié parce qu’on l’a demandé SOIS MÊME passe encore ( même dans ce cas , il faut être certain que l’être qui demande à mourir le fait en toute connaissance de cause , consciemment ) ,par exemple , si je demande à mourir en sortant d’une forte crise d’épilepsie , ce ne doit pas être pris en compte .Idem pour les mineurs : S’ils le demandent ce doit être refusé ( sauf à l’extrême limite si les parents donnent leur accord )….Sinon , c’est la porte ouverte à tous les excès , comme tuer une personne malade /hospitalisée parce qu’on y voit l’opportunité de prélever ses organes ……Si ce  » procédé  » s’étend à d’autres pays d’Europe , qu’il n’y a pas de loi , on en viendra à exterminer le handicapés mentaux ou autres ( proche du nazisme )!

    F.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je te cite :  » Sinon , c’est la porte ouverte à tous les excès… »,

      ….Il semblerait que cela soit le cas.

      Pour  » on en viendra à exterminer le handicapés mentaux ou autres ( proche du nazisme )! »,

      …Hitler et les américains avaient rêver l’Europe…

      Aimé par 1 personne

    2. Oui, absolument ! D’ailleurs, je crois l’avoir déjà dit ici, mais, depuis l’autorisation par le Danemark je crois, du suicide assisté, là encore c’était FOUPOUDAV (Foutu, Pourri D’AVance) et on est entré de plein pieds dans le film « L’âge de Cristal » avec Peter Ustinov et pour l’avoir revu il y a peu, il a mal vieilli ce film, mais ce n’est que mon avis…

      Le but est dans la tête des psychopathes aux manettes et elles ne sont pas toutes zuniennes, la preuve, la réduction de la population mondiale à 500 millions d’individus rappelez-vous, donc tous les moyens sont bons !

      Maintenant, avant Hitler et la mise en œuvre de la fabrique de la mort à grande échelle, il y avait le modèle « réussi » de l’extermination de masse des Natifs « amérindiens » et des africains par les Boers/Afrikaners. Les Pensionnats et Hôpitaux pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada sont décrits dans le détail dans le Contre-rapport Meurtre Par Décret que R71 a traduit partiellement et que j’ai réunifié dans ce PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/meurtrepardecretversionpdfdu30052017.pdf
      Et ce profile sur le même « modèle » la dénonciation des Pensionnats/Hôpitaux pour Indiens de 1820 à 1980 aux USA ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/18/meurtre-par-decret-dans-les-pensionnats-pour-indiens-usa-de-1820-a-1980/

      Le diable se cache dans les détails… Vous voyez que cette machine à tuer (et à nous tuer) est bien huilée, mais surtout qu’elle est à l’œuvre depuis longtemps et aujourd’hui elle se sert de notre asservissement, de notre consentement, enfoncés dans nos cortex pour nous faire croire que mourir c’est pour notre bien ! Sont forts quand même, hein ?
      Montrons nous créatifs et agissons comme des petits détonateurs supplémentaires pour faire péter la vérité à la tronche des zélites malfaisantes régnantes ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/12/24/maj-le-01-06-18-de-la-servitude-moderne-avec-nouvelle-version-pdf-du-discours-de-la-sertitude-volontaire/

      Rien n’est inéluctable… Sauf la mort peut-être !
      Jo


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      Aimé par 3 personnes

      1. Bien vu pour ‘L’ âge de cristal ‘. La présence de Peter Ustinov était loin d’être anodine dans ce film. Regarde ses accointances avec certains Think tank. Ça en dit long sur le film, la série (Logan’s run) et l’acteur lui-même.

        J'aime

  3. Comment en sont ils arrivé là ? D’une bonne chose, qu’un bon nombre de français, souhaite pouvoir faire, à un àge très avancé. Les Belges en ont fait du n’importe quoi. Mais qui fout cette merde partout, politique encensée, du désordre, du gaspillage, de empoisonnement de la bouffe, des diplômes ne valant plus rien, la liste est tellement longue.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 1 personne

    1. Cela ne me semble pas du tout anodin et ramène à certains concept de think tank ‘bien pensant’. C’est avant tout une idéologie pour ces derniers. Mais cela, je ne te l’apprends pas.

      J'aime

  4. Autoriser l’euthanasie pour des personnes qui souffrent et n’ont aucun espoir de guérison d’une maladie grave me semble être une bonne chose. Mais là…. Des mineurs, des gens déprimés… Quant à forcer le personnel soignant à faire ce genre de choses en leur enlevant leur droit de refus, là je n’ai pas de mots !

    Encore une fois l’argent passe au dessus de tout. J’avais entendu parler de la Chine qui prélevait les organes d’une communauté prisonnière, mais là c’est à nos portes, et même pas nié. On ferait bien mieux d’apprendre le respect de la vie aux gens plutôt que le pouvoir de l’argent.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 3 personnes

  5. très difficile de juger ..pour ma part j’ai fait mon testament et oui! et j’ai écris que je ne voulais pas d’acharnement thérapeutique.Il est possible (si on l’écrit) de refuser les prélèvements sur une personne décédée.
    Mon frère est mort comme il l’a voulu et je suis son chemin****

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.