Parcoursup, c’est comme le jeu des osselets – Nicole Ferroni [Vidéo]

Publié par

 

En quoi Parcoursup risque-t-il de bouleverser les fondements de l’apprentissage et de l’enseignement ? Réponse avec cette chronique bien sentie.

 

Parcoursup

 

 

Humoriste et ex-prof de SVT en lycée, Nicole Ferroni est idéalement placée pour nous expliquer Parcoursup tout en nous faisant rire. Démonstration avec sa dernière chronique sur France Inter.

 

Plus qu’une méthode de sélection, Parcoursup aurait, selon l’humoriste, une fâcheuse tendance à bouleverser ce qui fait le fondement de l’apprentissage au lycée. Pourquoi ? Parce qu’il pousserait les élèves non plus à comprendre ce qu’on leur enseigne mais à engranger des points pour satisfaire un algorithme. Explication toute en humour et en ironie avec Nicole Ferroni.

 


 

Time : 3 mn 25 / [1/1]

 


 

« Je ne vois pas le rapport. On ne te demande pas de comprendre, on te demande, à la fin, d’avoir une bonne note, un bon critère à mettre dans l’ordi de Parcoursup. »

 

« Est-ce qu’on a déjà vu un algorithme avec des bras pour tenir une lettre de motivation ? »

 

« Tu ne seras pas homme mon fils, tu seras plutôt le fruit d’un com… promis. »

 


 

Une nouvelle fois, par le rire et l’absurde, Nicole Ferroni pose les bonnes questions et encourage la réflexion.

 


 

Nicole Ferroni - Clown

Nicole Ferroni

 


 

Source :

https://www.parcoursup.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parcoursup

https://positivr.fr/parcoursup-nicole-ferroni-france-inter/

https://www.20minutes.fr/societe/2285107-20180606-parcoursup-grandes-disparites-entre-etablissements-regrettent-profs-lyon

 

Vidéo :

[1] Parcoursup, c’est comme le jeu des osselets – Le billet de Nicole Ferroni – France Inter / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

13 commentaires

      1. c’est dans le but de simplifier le recrutement… dans les fillières paramédicales et d’avoir une meilleure visibilité tout ceci pour rentrer dans un processus d »universitarisation..( ils veulent créer un département de sciences infirmières) ..mais ça va être la fin des IFSI….

      2. Pourtant l’IFSI a toujours eu un bon système de fonctionnement si je ne dit pas de bêtise…

  1. Le but reste le même; avoir une bonne note. Le modèle scolaire a toujours été basé sur ta mémoire, pas ton intelligence. Et donc créé pour ce seul type de personne. Donc entre tout retenir par coeur et juste être un algorithme, ça change juste le mal de place