Jour de dépassement global | Earth Overshoot Day : le 1er août, l’Humanité aura épuisé toutes les ressources annuelles de la planète

Publié par

 

Terre - Horloge

 

 

Le 1er août, l’Humanité aura épuisé toutes les ressources annuelles de la Terre. Et selon l’ONG Global Footprint Network, le « Jour de dépassement » de la Terre (Earth Overshoot Day) a reculé depuis l’année dernière.

 

212 jours : c’est le temps qu’il nous a fallu pour consommer un an de ressources terrestres. Un chiffre record pour le Jour de dépassement de la Terre, qui était le 2 août en 2017. Pour avoir les ressources que nous demandons, nous aurions besoin de 1,7 Terres, précise l’ONG. Son étude, menée chaque année, tient compte des besoins de l’homme en terres et pâturages, en zones de pêche et en déforestation. Elle ajoute également les terres remplacées par des usines ainsi que les émissions de CO2 qui ont des conséquences sur les océans et les arbres. En France, le seuil de dépassement a eu lieu le 5 mai dernier, soit trois mois avant la date planétaire. Un très mauvais exemple pour ses pays voisins. Si l’empreinte humaine était la même dans le monde entier que dans notre pays, il faudrait 2,9 Terres pour subvenir aux besoins de la population.

 

 

Ressources consommées annuellment

Crédits : ONG Global Footprint Network

 

 

La France n’est pas la seule mauvaise élève

Depuis les années 1970, le monde a commencé à consommer plus que la Terre ne peut produire. Il y a 30 ans, le Jour de dépassement était le 15 octobre. Il y a vingt ans, il avait lieu le 15 août. Depuis, la date n’a cessé de reculer. L’année prochaine, on risque de vivre à crédit à partir du mois de juillet. « Nous sommes en train d’emprunter les ressources terrestres du futur pour faire des économies sur notre présent. (…) Cela marchera pour un temps. Mais comme les nations, les entreprises et les foyers s’enfoncent de plus en plus dans la dette, cela finira par s’épuiser. », s’inquiète Mathis Wackernagel, co-fondateur de l’ONG Global Footprint Network.

 

L’érosion des sols, le changement climatique, la disparition des abeilles, la fonte des glaces… le rapport est plus que jamais alarmiste. Toutefois, il y a eu un léger ralentissement ces six dernières années. En 2017, le directeur général de WWF France, Pascal Canfin, s’en félicitait. Il y voyait « le signe que la transition est à l’œuvre dans le monde ». L’ONG aussi se veut positive, en proposant des solutions. Par exemple, les industries sont aujourd’hui capables de faire des efforts sur la pollution de l’air. Nous pourrions également remplacer 50% de notre consommation de viande par un régime végétarien : ce seul effort ferait reculer de 5 jours le dépassement des ressources de la Terre. 5 précieux jours, qui nous permettraient de rembourser (un peu) notre crédit.

 

Aurore Esclauze / Neonmag.fr

 

Earth Overshoot Day

 


 

Source :

https://www.overshootday.org/

https://www.footprintnetwork.org/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_du_dépassement

https://www.neonmag.fr/des-le-1er-aout-nous-vivrons-a-credit-sur-terre-512530.html

23 comments

  1. Une ONG décide de manière autonome des actions qu’elle engage. Ses membres sont des volontaires bénévoles, organisés le plus souvent en association. Le mot magique pour petites gens  »ONG »

    Aimé par 1 personne

  2. Je comprends bien qu’il y a pollution, destruction de l’environnement etc…
    Mais je n’arrive pas à comprendre comment ils calculent leur truc, franchement!!!!
    Je ne comprends pas non plus comment vous pouvez approuver quelque chose que vous n’analysez même pas
    Quelles sont les bases de leurs calculs???
    Car si on prends par exemple une famille avec X revenus, si elle dépense tous ses revenus inclus ceux qu’elle n’a pas encore (après le mois d’aout) comment peut-elle vivre à partir de ce mois????? en prenant sur l’année suivante??? mais alors l’année suivante, ils auront tout dépensé fin février.
    Bref, je ne sais pas si je m’explique bien, mais si chaque milieu d’année on dépense plus que ce qu’il y a, d’où vient le reste???
    Pas de l’année suivante puisque alors l’année suivante il n’y aurait rien du tout.
    Pour moi c’est du même style complètement faux que les calculs sur l’eau, c’est juste pour faire peur et culpabiliser les pauv’ sans dents…..

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour,

      Ai-je dis que j’approuvais ou que je n’approuvais pas. Je fais que relayer.

      Quant au commentaire, ils sortent souvent du contexte et portent sur plusieurs choses.

      Cordialement.

      J'aime

      1. relayer pour ne pas approuver??? quel sens ça a????
        mais ça c’est chacun son point de vue, ce n’est pas mon propos et ce n’est pas une critique du relais de l’info.
        Ce que je vois c’est que personne ne s’interroge sur le comment de la chose, tout le monde avale ça comme une vérité vraie
        C’est comme l’histoire de l’eau qu’il faut pour 1 kg de boeuf, de blé ou de riz, c’est pareil, ils sont énormément à croire qu’il faut vraiment 10.000 ou 15.000 litres d’eau pour faire 1 kg de boeuf, alors que ce n’est qu’un calcul totalement virtuel qui n’a rien à voir avec la consommation proprement dite de l’eau. Dans le cas de figure rapporté dans l’article c’est pareil, on nous dit qu’on a dépensé en 7 mois tout ce que la terre peut nous donner pendant 1 an, mais sur quelle base ???? doit-on croire sur parole toute personne qui raconte des énormités, sans se poser la question, parce que ça parle à certains ???
        On nous bassine souvent avec des théories qui, par la suite, s’avèrent totalement erronées, alors pourquoi celle-là serait-elle meilleure ou mieux que les autres, elle vient quand même du même endroit.
        Donc je me pose la question et je la pose à toute personne pouvant me répondre, quelles sont les bases de calcul pour affirmer qu’on vit à crédit à partir du mois prochain?????

        Aimé par 1 personne

  3. Aphadolie dit : Ai-je dis que j’approuvais ou que je n’approuvais pas. Je fais que relayer. Cela n’a aucune importance, plus il y d’avis, plus l’on se rapproche de la vérité. Tout comme les petits ruisseaux font de grandes rivières. Bonne analyse sophiaparamount.

    Aimé par 1 personne

  4. Dire que c’est déplorable serait de l’euphémisme. Passer au minimalisme ou sombrer ? La balle a toujours été dans notre camp. Serions-nous pour une fois sensible aux cris de la nature piétinée qui nous invite à être en équilibre avec elle?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.