Forte toxicité des co-formulants utilisés dans les herbicides à base de glyphosate et la présence de métaux lourds comme l’arsenic dans ces herbicides – Pr Gilles-Eric Séralini

Publié par

Time : 10 mn 13

 


 

Forte toxicité des co-formulants utilisés dans les herbicides à base de glyphosate et la présence de métaux lourds comme l’arsenic dans ces herbicides  

 

Pr Gilles-Eric Séralini - 2

Pr Gilles-Eric Séralini

 

 

Une nouvelle étude de l’équipe du Pr. Gilles Eric Séralini montre une forte toxicité des co-formulants utilisés dans les herbicides à base de glyphosate et la présence de métaux lourds comme l’arsenic dans ces herbicides.

 

La toxicité du glyphosate est fortement débattue au niveau international par les organismes de réglementation et de santé, mais d’autres produits présents dans les formulations à base de cette molécule sont rarement pris en compte.

 

Les produits de formulation utilisés avec le glyphosate dans les herbicides sont déclarés inertes et confidentiels et les effets à long terme de ce mélange ne sont pas évalués.

 

Le professeur Gilles-Eric Séralini de l’Université de Caen Normandie, et ses collègues, le Dr Nicolas Defarge et le Dr Joël Spiroux, viennent de publier une nouvelle étude (1) qui apporte un éclairage nouveau sur ce sujet. Ils ont ainsi pu montrer dans cette publication que :

 

  • Les herbicides à base de glyphosate contiennent des métaux lourds tels que l’arsenic. Ceux-ci ne sont pas déclarés publiquement.

 

 

  • Testés sur des plantes, les co-formulants contenus dans ces herbicides tels que POEA sont toxiques isolément, tandis que le glyphosate seul n’est pas aussi toxique pour les plantes aux niveaux agricoles normaux, mais apparemment seulement à des niveaux plus élevés.

 

 

  • Testés sur des cellules humaines, les formulants composés de résidus pétroliers ont un effet perturbateur plus endocrinien et sont même très plus toxiques que le glyphosate.

 

 

Le professeur Gilles-Eric Séralini a déclaré : « Ces résultats montrent que les déclarations du glyphosate comme principe actif sont scientifiquement erronées et que l’évaluation de la toxicité est également erronée : cette molécule est testée seule pour des effets à long terme sur la santé mais les produits de formulation – composés de résidus de pétrole toxiques et d’arsenic – ne sont pas testés à long terme. Nous appelons à la publication immédiate et transparente des formulations et surtout de tous les tests de santé effectués sur eux. Les niveaux acceptables de résidus de glyphosate dans les aliments et les boissons devraient être immédiatement divisés par un facteur d’au moins 1 000 en raison de ces poisons cachés. Les herbicides à base de glyphosate devraient être interdits. »

 

Générations Futures partage ce point de vue et demande que l’évaluation des effets chroniques des pesticides soit rapidement réformée et prenne en compte l’ensemble des composants présents dans les formulations et la toxicité du mélange final. Ces découvertes renforcent la nécessité de retirer du marché les herbicides à base de glyphosate dans les meilleurs délais, car leur toxicité est largement sous-estimée, comme le montre cette étude.

 

Arsenic

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arsenic

https://fr.wikipedia.org/wiki/Glyphosate

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles-Éric_Séralini

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S221475001730149X

https://www.generations-futures.fr/actualites/toxicite-co-formulants-glyphosate/

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/nouvelle-etude-alerte-dangerosite-glyphosate-2018-06-02-1200943941

12 comments

  1. Quand je vois les commentaires sur les moutons enragés, je vois qu’on aura droit à encore beaucoup d’arsenic dans la bouffe avant que les moutons bêlants se réveillent.
    Je comprends maintenant pourquoi personne ne s’inquiétait quand je donnais les liens sur les blogs, les gens préfèrent se voiler la face.
    Sale monde…..

    Aimé par 2 personnes

    1. J’ai également vu les commentaires. Décevant !

      Ces produits sont utilisés dans l’agriculture, on les retrouve par conséquent dans nos aliments mais ils alimentent également les nappes phréatiques … Bref, c’est tout l’écosystème qui est impacté.

      Si vous pouviez laisser un commentaire sur Les Moutons Enragés, ce dernier serait le bienvenu.

      Merci pour votre compréhension ainsi que pour votre commentaire.

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne commente plus rien sur les moutons, je me suis fritée avec certains végans extrémistes qui insultaient les omnivores
        Depuis je lis mais je ne dis plus rien, même quand ils disent des conneries grosses comme des maisons, comme dans ce cas par exemple.
        Merci d’avoir publié cette info, un jour peut-être « ils » se réveilleront

        Aimé par 2 personnes

      2. Le temps qu’ils se réveillent, il sera peut-être trop tard.

        Le sujet n’est pas s’ils sont pro ceci ou cela (Pr Gilles-Eric Séralini & le site en question) mais les études dont celle-ci que j’avais mis en source (que tu m’avais transmis) : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S221475001730149X

        Arsenic et métaux lourds mais surtout l’Arsenic. Produits utilisés en agriculture intensive, on les retrouve forcément partout dans l’écosystème et de facto dans notre alimentation et notre eau ; et cela peu importe que Pr Gilles-Eric Séralini et le site « Generations-futures » soient du lobby bio.

        Si 2+2 = 4 peu importe qui me le transmet : Si c’est Monsanto ou le plus acharné et le plus crédible qui me dit que : 2+2 = 4 ; je serais bien obligé de l’admettre à moins de passer à côté pour ‘X’ raisons. Raisons qui m’éloigneront inévitablement du sujet principal. Ils perdent de vue l’essentiel : l’ARSENIC !

        Par ailleurs, si c’est le Figaro qui le rapporte : « C’est l’histoire d’une belle réussite économique que rapporte hier le Figaro… », http://alerte-environnement.fr/2015/10/15/lea-nature-le-lobbying-bio-en-action/

        Bref, perte de temps et de neurones, Figaro, Pr Gilles-Eric Séralini ou « Generations-futures», l’important est cette étude : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S221475001730149X

        …qu’ils ont complètement zappé.

        Peut-être trop dérangeant…

        Aimé par 1 personne

      3. Je pense que c’est parce qu’ils ont « combattu » le glyphosate que certains avaient dit que c’était dangereux, et maintenant qu’on leur dit que ce n’est pas ça le pire, ils ne veulent plus croire ou ils ne savent plus qui croire, du coup ils se rebiffent

        Mais oui ce sont des produits dangereux car ils restent « sur le terrain » et dans nos corps par la même occasion, l’arsenic ce n’est pas anodin, et en plus c’est interdit, ce n’est pas pour rien
        C’est triste tout ça

        Aimé par 2 personnes

      4. Par ailleurs, le Pr Gilles-Eric Séralini ne remet nullement la dangerosité du glyphosate. J’en viens à me demander s’ils ont regardé la vidéo jusqu’au bout et s’ils ont fait des recherches sur l’arsenic.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.