Des chercheurs seraient sur le point de créer un sang universel ! (Vidéo)

Publié par

Time : 19 mn 35 [Vostvfr]

 


 

Des chercheurs seraient sur le point de créer un sang universel !

 

Sang - Blood - 2

 

 

Dans le cadre de la 256e réunion nationale de l’American Chemical Society (ACS), une conférence de presse a eu lieu au Boston Convention & Exhibition Centre le mardi 21 août 2018. Celle-ci présentait de nombreux travaux traitant de divers thèmes scientifiques. Parmi ceux-ci, un sujet a attiré l’attention du grand public : la possibilité de créer un sang universel O à partir de sang de type A, B et AB.

 

Lors de catastrophes naturelles ou autres, identifier le groupe sanguin de la personne blessée peut s’avérer trop long en fonction de la blessure. Ou alors, il se peut que le sang compatible avec celui l’individu ne soit plus disponible par manque de stock. Le groupe sanguin de type O peut être transfusé à n’importe quelle personne. Ainsi, la solution pour avoir beaucoup de sang universel serait de convertir les groupes sanguins A, B et AB en O.

 

Grâce à une enzyme de nos bactéries intestinales, des chercheurs ont trouvé le moyen de remédier à ce problème de compatibilité entre les différents groupes sanguins, en les convertissant tous en O.

 

 

Comment fonctionnent les différents groupes sanguins ?

Notre appartenance à un groupe sanguin particulier est causée par la présence ou non de différents antigènes situés sur nos globules rouges. Un antigène est comparable à un indicateur, et il permet de signaler à notre système immunitaire que la cellule sur laquelle il se trouve n’est pas étrangère au corps de l’individu. Ainsi, notre système immunitaire possède aussi des anticorps afin de se défendre. Ceux-ci reconnaissent les antigènes présents sur des cellules étrangères et indiquent qu’il faut les détruire.

 

Dans le cas des groupes sanguins, ceux qui sont du type A possèdent des antigènes A sur leurs globules rouges, et leur sang contient des anticorps qui luttent contre les antigènes B. De la même manière, une personne du groupe B possède des antigènes B sur ses globules rouges, et son sang présente des anticorps dirigés contre les antigènes A. Lorsqu’un individu présente un groupe AB, il détient à la fois des antigènes A et B et ne possède aucun anticorps. Si quelqu’un est du groupe sanguin O, il n’a aucun antigène, mais bénéficie des anticorps engagés contre les antigènes A et B. Concernant le Rhésus d’un individu (si celui-ci est positif ou négatif), c’est le même système d’antigènes qui entre en jeu.

 Groupes sanguins - 1

 

 Ainsi, le groupe O est le donneur universel, tandis le type AB est le receveur universel.

 

 

Comment agit l’enzyme découverte par les chercheurs ?

Une enzyme est une protéine qui accélère une réaction chimique au sein d’un organisme.

 

Depuis les années 1980, les scientifiques recherchaient des enzymes capables d’obtenir un groupe sanguin O à partir des différents types de sang. Mais cette fois-ci, ils semblent toucher au but, car cette enzyme serait 30 fois plus efficace que toutes celles étudiées précédemment. C’est en effet ce que confie le chercheur Stephen Withers, professeur à l’Université de la Colombie-Britannique au Canada : « Je suis optimiste, car nous avons un candidat [en parlant de l’enzyme] intéressant pour adapter les dons de sang en un type commun (le groupe O) ».

 

L’enzyme qu’il a découvert avec son équipe de recherche permet de supprimer les antigènes de types A, B et AB, sans endommager les globules rouges.

 

Avant de parvenir à ce résultat, son équipe a étudié dans un premier temps l’échantillonnage d’ADN de moustiques, de sangsues, et de tous les types d’organismes qui dégradent le sang. Mais au final, c’est notre flore intestinale qui a permis d’arriver à des résultats concluants. En effet, ils se sont aperçus que certains sucres que l’on trouvait dans l’intestin avaient une structure équivalente à celle des antigènes A et B. Ainsi, les chercheurs n’avaient plus qu’à identifier l’enzyme qui dégradait ce type de sucre. En découvrant cette dernière, ils ont aussi découvert la bactérie qui l’a produite. Ainsi, ils ont pu transformer un échantillon de sang du groupe A et B en un groupe O !

 

Toutefois, ils restent très prudents, car il reste encore de nombreux tests importants à effectuer : « Bien sûr, il faudra passer par de nombreux essais cliniques pour s’assurer qu’il n’y a pas de conséquences néfastes, mais cela semble très prometteur. », indique Stephen Whithers.

 

Sang - Blood - 1

 


 

Source :

https://www.bbc.com/news/health-45244770

https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_sanguin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Conversion_des_groupes_sanguins

https://sciencepost.fr/2018/08/des-chercheurs-seraient-sur-le-point-de-creer-un-sang-universel/

https://www.acs.org/content/acs/en/pressroom/newsreleases/2018/august/gut-bacteria-provide-key-to-making-universal-blood-video.html

 

Voir notamment :

L’eau de Quinton

Le business du sang (Vidéo)

10 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.