Un nuage invisible nous entoure constamment

Publié par

 

Homme

 

 

Un mystérieux nuage appelé exposome entoure chaque être humain, constamment, 24 h/24. Un genre d’aura, en plus dégueu. Constitués de produits chimiques, d’insectes ou encore de particules de pollution.

 

Ces exposomes viennent d’être analysés à la loupe par des scientifiques de l’université Stanford, en Californie. « Personne ne sait vraiment à quel point l’exposome humain est vaste et quel genre de choses s’y trouvent. », expliquait le généticien Michael Snyder à Wired. Pour en savoir plus sur cette étrange aura, le scientifique et son équipe ont donc retravaillé un appareil de mesure de la qualité de l’air déjà existant, avant de le placer sur le bras de quinze volontaires, pendant deux ans. La machine, de la taille d’un jeu de cartes, pouvait alors aspirer de petites bouffés de ce nuage gravitant autour de chaque individu.

 

Les particules récoltées par l’appareil – bactéries, virus, produits chimiques et autres champignons – ont ensuite été extraites et séquencées en ADN et ARN, afin d’être cataloguées dans une base de données qui contient aujourd’hui environ 70 milliards d’éléments. Les résultats ont montré que même lorsqu’ils évoluaient dans des environnements similaires, les volontaires avaient tous leur propre exposome, bien différent de celui des autres participants. « Nous avons des profils d’exposition, ou des signatures très personnels. La conclusion, c’est que nous avons tous notre propre nuage de microbiome, que nous trimbalons et que nous recrachons. », image Michael Snyder. Notre aura dépend donc en partie de notre propre nuage microbien, mais aussi de la nature des particules qui nous entourent, de celles de nos animaux à nos plantes en passant par les produits que nous utilisons.

 

 

Michael Snyder

Michael Snyder montre le dispositif utilisé pour surveiller les microbes, les produits chimiques et les particules auxquels les participants aux essais cliniques ont été exposés dans leur vie quotidienne

 

 

Les scientifiques de Stanford ne comptent pas s’arrêter à cette étude. Ils imaginent en effet créer une montre intelligente capable de détecter les exposomes de chacun (un feature pour l’Apple Watch 5 ?). Le but est d’en savoir plus sur le corps humain pour faire de nouveaux progrès en matière de santé. « Pendant des années, nous avons séquencé les génomes des gens, testé leur sang et leur urine, analysé les microbes présents dans leurs intestins, afin de comprendre quel impact ont ces choses sur la santé. Mais tout cela est lié à ce qui se trouve dans notre corps. La grosse question qui nous échappe, c’est : à quoi est-on exposé ? », souligne Michael Snyder. Le généticien compte bien répondre à cette interrogation en « mesurant plus d’individus, dans des environnements encore plus divers ».

 

Femme - Nuage particule

Photo : Illustration

 


 

Source :

https://www.wired.com/story/exposome-maps/

http://med.stanford.edu/news/all-news/2018/09/we-are-bombarded-by-thousands-of-diverse-species-and-chemicals.html

https://www.ulyces.co/news/un-nuage-invisible-nous-entoure-constamment-et-la-science-vient-den-percer-les-secrets/

https://nuage1962.wordpress.com/2018/09/25/un-nuage-invisible-nous-entoure-constamment-et-la-science-vient-den-percer-les-secrets/

11 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.