Suppression du RSA : Avec le plan pauvreté, pour obtenir une aide, l’obligation sera de ne pas refuser plus de deux offres d’emploi !

Publié par

 

Le jeudi 13 septembre, le gouvernement présentait son plan pauvreté, censé représenter le « tournant social » de Macron. Et en guise de tournant, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une attaque supplémentaire contre les plus précaires, saupoudrée de miettes.

 

Macron - Plan Pauvreté

 

Initialement prévu durant l’été, le « plan pauvreté » d’Emmanuel Macron, qui verra l’État investir 8 milliards d’euros sur quatre ans, a été présenté, ce jeudi 13 septembre. Devant marquer un « tournant social » du quinquennat, et démontrer que Jupiter n’était pas un « président de droite », c’est pourtant une nouvelle attaque contre les plus précaires qui est à l’ordre du jour.

 

C’est autour du revenu universel d’activité, mesure surprise de la réforme, que la polémique s’articule. Rappelant le leitmotiv de Benoît Hamon lors de la présidentielle – l’ex-candidat a d’ailleurs accusé Macron de le « singer » – l’emballage du nom est pourtant trompeur, et c’est fait pour. En effet, ce revenu universel d’activité n’a rien… d’universel justement.

 

Concrètement, il faudra, pour en être bénéficiaire, signer un contrat d’engagement, avec obligation de s’engager dans un parcours d’insertion, se situer en dessous d’un certain seuil de revenu et, surtout, toutes celles et ceux qui auront refusé deux emplois « raisonnables » en seront privés !

 

Dans les faits, cette soi-disant réforme anti-pauvreté n’est rien d’autre qu’une façade, le but étant de contraindre les bénéficiaires de ce « revenu universel d’activité » à choisir entre deux options : Accepter un boulot, même précaire, ou crever !

 

Car ce n’est pas tout ! Le revenu universel d’activité se présente comme étant la fusion du plus grand nombre de prestations possible. Exit, par exemple, le revenu de solidarité active (RSA), qui fournit déjà un minimum bien maigre pour survivre. D’autres aides vitale sont comprise dans le package, comme les APL et la prime d’activité.

 

Pire, ce système de fusion des aides sociales, déjà mis en pratique en Grande Bretagne, a débouché outre-Manche sur une réduction des revenus des plus précaires. Si Macron a affirmé que ce ne serait pas le cas avec ce plan pauvreté, nous sommes en droit d’émettre de sérieuses réserves.

 

Si quelques mesures, telle que la cantine à 1€ ou la création de crèches dans des quartiers jugés « prioritaires », sont également dans le texte, le fameux plan pauvreté n’est rien d’autre qu’une attaque supplémentaire contre les plus précaires.

 

Une réforme, déjà largement épinglée dans la presse comme sur les réseaux sociaux, qui peine à arracher l’étiquette qui colle, et va tellement bien, à Macron : Celle du « président des riches ».

 

Macron - Retraités- Pauvreté

 


 

« Sans ressource »

 

 

Pour Camille Lambert, l’une des responsables du Mouvement pour un revenu de base (MRB),

.

 « Le revenu universel d’activité n’est pas un vrai revenu universel.

.

Cela pourrait être pire que ce qui existe aujourd’hui, car quelqu’un qui refuserait deux offres d’emploi se retrouverait carrément sans la moindre ressource. »

 


 

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

 


 

Source :

https://www.inegalites.fr/Le-nombre-d-allocataires-de-minima-sociaux-ne-baisse-plus

https://www.liberation.fr/france/2018/09/13/plan-pauvrete-un-revenu-universel-qui-n-en-a-que-le-nom_1678584

https://www.lavraiedemocratie.org/suppression-du-rsa-avec-le-plan-pauvrete-pour-obtenir-une-aide-il-faudra-travailler/

http://www.revolutionpermanente.fr/Suppression-du-RSA-Avec-le-plan-pauvrete-pour-obtenir-une-aide-il-faudra-travailler

30 comments

      1. Il y a certes des profiteurs mais ils restent minoritaires.

        Si l’on cherche les plus gros profiteurs, il faut que l’on se tourne du côté des gouvernements, des gros industriels et de la finance.

        Aimé par 3 personnes

      2. Ben, je ne crois pas que ceux qui doivent se débrouiller avec à peine 500€ par mois. Mais les électeurs de Macron le pensent, eux. Ils te diront qu’ils payent pour ça. Donc c’est très populaire de supprimer le RSA.
        J’en connais qui vont hurler de joie. Pas moi hein…..

        Aimé par 1 personne

  1. Je voudrais rafraîchir la mémoire de certains : ce sont les gouvernements dits « de droite » qui ont été les plus aidants.
    J’ai listé depuis Chirac….les droits des femmes avec Simone Weil, le congé parental de Baladur, l’auto-entrepreneur sous Sarkozy….
    Les gouvernements successifs dits « de gauche » ont supprimé ces mesures. Au mieux, ça reste mais sous conditions bien merdiques.
    Le Général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe !!!!!! Et mon grand père avec lui.
    Droite / Gauche….des phénomènes de mode.
    Macron, c’est le Président que la France a voulu.. il avait pourtant fait beaucoup parler de lui sous Hollande. N’est ce pas ?
    J’ai eu honte de mon vote aux élections car j’ai voté contre Macron. La déduction est facile et à l’encontre de ma moralité mais…..
    Aujourd’hui, nous avons un Président que nous payons cher pour accueillir des migrants qui ont des ouvertures de droits sociaux alors qu’ils n’ont jamais cotisé.
    Ben du coup, plus de sous pour le RSA.
    Pour rouspéter sur les réseaux sociaux et dans l’anonymat, il y a du monde mais au delà ?
    Les Français sont des lâches et ils récoltent ce qu’ils sèment. Ce n’est que le début.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    Aimé par 2 personnes

      1. La lâcheté…..renforce et aide ce système. Les résistants sont rares et se retrouvent dans de très mauvaises situations.
        Demain les grandes gueules anonymes des réseaux sociaux ne seront pas avec moi.
        Parce qu’ils sont lâches. Et comme seule je n’ai pas de poids, je risque encore des emmerdes.
        Parce-que pour blablater il y du monde, mais jamais de témoins : ils ont peur.

        Aimé par 1 personne

    1. Pour les retraites, elles ne font que se dégrader et pas depuis Macron mais autant que je me souviennes depuis la fin des années 70.

      Pour les futures générations, je crains qu’il y ait peu d’espoir dans ce système.

      J'aime

      1. Exact, les retraités sont continuellement ponctionnés depuis des décennies et je me rends compte que certains Présidents ont été plus sévères que d’autres. MACRON et l’un des Présidents qui a frappé le plus fort. Les retraités ont travaillé toute leur vie et aujourd’hui ??? Ils doivent faire encore et encore des d’efforts ???

        Aimé par 1 personne

      2. Droite ou gauche, Macron ou un autre : ils suivent le programme qui leur est fixé. Cela peu prendre un peu plus de temps pour certaines réformes. Mais dans l’affaire, c’est nous les perdants.

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.