OTAN | NATO : les dépenses militaires des pays membre de l’Alliance devraient atteindre 1.600 milliards d’euros en 2019

Publié par

 

OTAN - NATO - Sculpture - Flag

OTAN – NATO

 

 

À une réunion du Conseil de l’Atlantique Nord tenue ce mardi (18 décembre 2018), les pays de l’Alliance ont approuvé les budgets civil et militaire 2019 à hauteur de 205,5 millions d’euros et de 1,395 milliards d’euros respectivement. Tous les pays membres de l’OTAN contribuent à ces budgets selon une formule de partage des coûts agréée, basée sur le revenu national brut. Confrontée à un environnement de sécurité devenu plus exigeant, l’OTAN poursuit son adaptation, notamment par la modernisation de sa structure de commandement et par la revue des fonctions au siège de l’Organisation, à Bruxelles.

 

Otan / Nato

19 Dec. 2018 – | Mis à jour le: 20 Dec. 2018

 


 

L’OTAN expansible et toujours plus coûteuse s’élargit sur l’Europe

 

OTAN - NATO - 1

Photo : OTAN – NATO / pour illustration

 

 

Les 11 et 12 juillet à Bruxelles se tenait le Sommet de l’Otan au niveau des chefs d’état et des gouvernements des 29 pays membres, au premier rang desquels le président étasunien Donald Trump qui avait demandé aux alliés d’augmenter la défense atlantique sinon « Il perd patience ». Le sommet confirme au plus haut niveau la montée en puissance de la structure de commandement principalement en fonction anti-Russie. Vont être constitués un nouveau Commandement conjoint pour l’Atlantique, à Norfolk aux USA, contre « Les sous-marins russes qui menacent les lignes de communication maritime entre États-Unis et Europe », et un nouveau Commandement logistique, à Ulm en Allemagne, comme “dissuasion” contre la Russie, avec la mission de « déplacer plus rapidement les troupes à travers l’Europe dans n’importe quel conflit ».

 

D’ici 2020, l’Otan disposera en Europe de 30 bataillons mécanisés, 30 escadrilles aériennes et 30 navires de combat, déployables en 30 jours ou moins contre la Russie. Le président Trump aura ainsi en main des cartes plus fortes au Sommet bilatéral qu’il tiendra, le 16 juillet à Helsinki, avec le président russe Poutine. De ce que le président étasunien établira à la table des négociations dépendra fondamentalement la situation de l’Europe.

 

L’Otan -qui s’est constituée en 1949, six ans avant le Pacte de Varsovie, formellement sur la base du principe établi à l’Article 5– a été transformée en alliance qui, sur la base du « nouveau concept stratégique », engage les pays membres à « mener des opérations de riposte aux crises non prévues à l’Art. 5, en-dehors du territoire de l’Alliance ». Sur la base du nouveau concept géostratégique, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord s’est étendue jusque sur les montagnes afghanes, où l’Otan est en guerre depuis 15 ans.

 

Ce qui n’a pas changé, dans la mutation de l’Otan, est la hiérarchie à l’intérieur de l’Alliance. C’est toujours le Président des États-Unis qui nomme le Commandant Suprême Allié en Europe, qui est toujours un général étasunien, tandis que les alliés se limitent à ratifier le choix. Même chose pour les autres commandements clé. La suprématie USA s’est renforcée avec l’élargissement de l’Otan, car les pays de l’Est sont plus liés à Washington qu’à Bruxelles.

 

Le Traité de Maastricht même, en 1992, établit la subordination de l’Union européenne à l’Otan, dont font partie 22 des 28 pays de l’UE (avec la Grande-Bretagne en sortie de l’Union). Il stipule, à l’article 42, que « l’Union respecte les obligations de certains États membres, lesquels retiennent que leur défense commune se réalise à travers l’Otan, dans le cadre du Traité de l’Atlantique Nord ». Et le protocole n° 10 sur la coopération instituée par l’art. 42 souligne que l’Otan « reste le fondement de la défense » de l’Union européenne.

 

La Déclaration conjointe sur la coopération Otan-UE, signée hier à Bruxelles à la veille du Sommet, confirme cette subordination : « L’Otan continuera à jouer son rôle unique et essentiel de pierre angulaire de la défense collective pour tous les alliés, et les efforts de l’UE renforceront aussi l’Otan ». La Pesco et le Fonds européen pour la Défense, a souligné le secrétaire général Stoltenberg, « sont complémentaires, non pas alternatifs à l’Otan ». La « mobilité militaire » est au centre de la coopération Otan-UE, garantie par la Déclaration conjointe. Importante aussi la « coopération maritime Otan-UE en Méditerranée pour combattre le trafic de migrants et alléger ainsi les souffrances humaines ».

 

Le rayon d’expansion de l’Otan va bien au-delà de l’Europe. Celle-ci a une série de partenaires, reliés à l’Alliance par divers programmes de coopération militaire. Parmi les vingt qui entrent dans le Partenariat euro-atlantique, figurent l’Autriche, la Finlande et la Suède. Le partenariat méditerranéen comprend Israël et la Jordanie, qui ont des missions officielles permanentes au quartier général Otan à Bruxelles, l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc et la Mauritanie. Celui du Golfe comprend le Koweit, le Qatar et les Émirats, avec des missions permanentes à Bruxelles, plus le Bahreïn. L’Otan a en outre neuf “Partenaires mondiaux” en Asie, Océanie et Amérique Latine -Irak, Afghanistan, Pakistan, Mongolie, Corée du Sud, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande et Colombie– dont certains « contribuent activement aux opérations militaires de l’Otan ».

 

Sous la pression des USA, les alliés européens et le Canada ont augmenté leur dépense militaire de 87 milliards de dollars depuis 2014. Malgré cela, le président Trump frappera du poing sur la table du Sommet, en accusant les alliés parce que, tous ensembles, ils dépensent moins que les États-Unis. « Tous les alliés sont en train d’augmenter leur dépense militaire », assure le secrétaire général de l’Otan Stoltenberg.

 

Les pays qui consacrent à la dépense militaire au moins 2% de leur PIB passent de 3 en 2014 à 8 en 2018. On prévoit ainsi que d’aujourd’hui à 2024 les alliés européens et le Canada vont accroître leur dépense militaire de 266 milliards de dollars, en portant la dépense militaire totale de l’Otan à plus des 1000 milliards de dollars annuels. L’Allemagne la portera en 2019 à une moyenne de 114 millions d’euros par jour et planifie de l’augmenter de 80% d’ici 2024. L’Italie s’est déjà engagée à la porter des actuels 70 millions d’euros par jour à environ 100 millions d’euros par jour. Comme le requiert celui qui, dans le programme de gouvernement du “contrat” entre M5Stelle et Lega, est défini comme « l’allié privilégié de l’Italie ».

 

Manlio Dinucci

 


 

Tanks - Otan

 


 

À la réunion du Conseil de l’Atlantique Nord tenue ce mardi 18 décembre 2018, les pays de l’Alliance ont approuvé les budgets civil et militaire 2019 à hauteur de 205,5 millions d’euros et de 1,395 milliards d’euros respectivement.

 

 

Tous les pays membres de l’OTAN contribuent à ces budgets selon une formule de partage des coûts agréée, basée sur le revenu national brut.

 

 

Ce qui porte les dépenses militaires 2019 des pays membre de l’Alliance à 1.600 milliards d’euros. 

 


 

Siège de l'OTAN - Bruxelles

Siège de l’OTAN – Bruxelles / pour illustration

 


 

Eurofighter

Eurofighter : pour illustration

 


 

Source :

https://www.nato.int/cps/en/natohq/index.htm

https://otan.delegfrance.org/Sommet-de-Bruxelles-des-11-et-12-juillet-2018

Fr : https://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_161633.htm?selectedLocale=fr

En : https://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_161633.htm?selectedLocale=en

https://www.mondialisation.ca/lotan-expansible-et-toujours-plus-couteuse-selargit-sur-leurope/5626520

 

 

Article original en italien :

La Nato espandibile e sempre piùcostosa si allarga sull’Europa

Edition de mercredi 11 juillet 2018 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/la-nato-espandibile-e-sempre-piu-costosa-si-allarga-sulleuropa/

 

Traduit de l’italien par Maire-Ange Patrizio.

 

 

27 comments

  1. N’est-ce pas ce monsieur Stoltenberg qui trouvait, en 2017 ,que la hausse constatée pour les dépenses de la défense, à l’époque, n’était pas suffisante et qu’il fallait faire  » davantage  » … un  » davantage « qui se chiffrera donc à 1600 milliards en 2019 : c’est complètement fou, exorbitant et excessif ….

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ta visite et ton commentaire sk8sandhu.

      Tout cet argent, toutes ces mobilisations militaires dans le monde, n’annoncent rien de bon à mon avis. Mais j’espère me tromper.

      Lorsque l’on voit la somme allouée à l’OTAN/NATO et qu’il y a autant de détresse dans le monde… Cela me dépasse.

      Aimé par 2 personnes

      1. chef, L’Australie frappée par une tempête de grêle « catastrophique »
        Les habitants de certaines régions de l’Australie ramassent les pièces après que la tempête de grêle de l’été a ravagé la Nouvelle-Galles du Sud. merci Sks

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.