Le langage et la pensée – Hegel

Publié par

 

Hegel

Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770 -1831), philosophe allemand

 

 

Nous n’avons conscience de nos pensées, nous n’avons des pensées déterminées et réelles que lorsque nous leur donnons la forme objective, que nous les différencions de notre intériorité, et par suite nous les marquons de la forme externe, mais d’une forme qui contient aussi le caractère de l’activité interne la plus haute.

 

C’est le son articulé, le mot, qui seul nous offre une existence où l’externe et l’interne sont si intimement unis. Par conséquent, vouloir penser sans les mots, c’est une tentative insensée. (…) Et il est également absurde de considérer comme un désavantage et comme un défaut de la pensée cette nécessité qui lie celle-ci au mot.

 

On croit ordinairement, il est vrai, que ce qu’il y a de plus haut c’est l’ineffable… Mais c’est là une opinion superficielle et sans fondement; car en réalité l’ineffable c’est la pensée obscure, la pensée à l’état de fermentation, et qui ne devient claire que lorsqu’elle trouve le mot.

 

Ainsi, le mot donne à la pensée son existence la plus haute et la plus vraie.

 

Sans doute on peut se perdre dans un flux de mots sans saisir la chose. Mais la faute en est à la pensée imparfaite, indéterminée et vide, elle n’en est pas au mot. (…)

 

Par conséquent, l’intelligence, en se remplissant de mots, se remplit aussi de la nature des choses.

 

 

Georg Wilhelm Friedrich Hegel : L’Encyclopédie des sciences philosophiques, 1817.

 


 

Livre - Surréalisme

 

Paysage abstrait

 


 

17 comments

  1. Merci pour l’évocation de Monsieur Hegel. Ça nous change des apôtres, du divin enfant et des sapins de noël! Bonne fin d’année et bonne entrée dans la suivante. Je me réjouis déjà de te lire!

    Aimé par 1 personne

  2. en lisant vouloir penser sans les mots, c’est une tentative insensée ce que je ne conteste nullement, je me demande ce qu’un sourd, muet et aveugle avant d’avoir des techniques d’apprentissages pour eux .. comment cela se passait dans leur tête

    Aimé par 1 personne

    1. Pour un sourd de naissance, il y a pensée mais pas aussi construite qu’une personne possédant un vocabulaire riche et varié car l’on sait aujourd’hui (neuroscience, etc…) que c’est bien le vocabulaire (langage) qui structure la pensée.

      J'aime

    2. Nb : Mais une personne malentendante pourra toujours s’enrichir. Il y a notamment la langue des signes, etc… Par contre pour une personne née sourde, aveugle et muette… Là, je ne puis me prononcer car je n’ai pas les connaissances requises et les informations pour te répondre. Désolé.

      J'aime

      1. ils peuvent apprendre Helen Keller, née le 27 juin 1880 et morte le 1er juin 1968, est une auteure, conférencière et militante politique américaine. est un exemple .. mais avant qu’elle apprennent a comuniquer c’est son état d’esprit qui me questionne .. et je sais bien que ne peux pas me répondre .. c’était juste une pensée suite a ton texte

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.