Santé : « Mon truc, c’est l’hygiène. », assure le docteur Frédéric Saldmann [Vidéos]

Publié par

 

dr. frédéric saldmann - 3

Ce mercredi, le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann publie un nouvel ouvrage intitulé « Vital ! » dans lequel il donne des conseils d’hygiène très utiles pour sa santé. LP/Jean-Baptiste Quentin

 

 

Le médecin star délivre des conseils inattendus dans un nouveau livre intitulé «Vital !» qui paraît ce mercredi. Etudes inédites à l’appui, il nous explique pourquoi il faut traquer les microbes dans son corps ou sa maison ! Sa devise, mieux vaut prévenir que guérir.

 

La feuille est rangée méticuleusement dans une pochette plastique. Dessus, le Dr Frédéric Saldmann y a dessiné un camembert et y a griffonné des mots à la hâte : chat, ventre plat, aubergine, paillasson, spermidine… Ils constituent la nouvelle ordonnance santé du médecin de 65 ans

 

Ce mercredi, le cardiologue et nutritionniste publie « Vital ! » son quatorzième ouvrage, sous-titré – rien que ça – « votre bible santé ». Véritable star des librairies (trois millions de livres vendus !), traduit dans la plupart des pays, le médecin continue de surfer sur sa marque de fabrique : délivrer des conseils préventifs, drôles, pragmatiques. « Chacun doit pouvoir le refermer en changeant concrètement des choses dans sa vie. », nous explique-t-il. Un opus sans tabou, abordant sans gêne les flatulences, la toilette de l’(ultra) intime, la transpiration.

 

 

Bouclier contre la gastro et la grippe

« Si un médecin n’ose pas parler de cela, qui le fera ? » relève-t-il. « 41 % des Français développent chaque année une pathologie anale – marisque, hémorroïde, fissure – alors oui, il est important de savoir comment prendre soin de chaque partie de son corps ». On pourrait penser le Docteur maboul si toutes ses fantaisies ne s’appuyaient pas sur des chiffres, solides, et sur des études scientifiques. Ainsi, il vient d’en mener deux avec l’Institut Pasteur de Lille, qu’il nous livre en exclusivité, sur le paillasson, aéroport à microbes et les chasses d’eau des toilettes.

 


 

Time : 2 mn 57 / Bouton pipi, paillasson, ongles de la main : les 3 conseils d’hygiène du Dr Saldmann – Le Parisien

 


 

« Mon truc, c’est l’hygiène. », lance-t-il devant un grand thé vert, lui qui assure mettre ses conseils en pratique dans sa vie personnelle. « Elle est le meilleur bouclier pour passer à travers de la gastro, très d’actualité, de la grippe, des rhumes ». De nombreuses questions lui ont été inspirées par ses propres patients de l’hôpital parisien Georges Pompidou (HEGP) où il exerce. « On prend trop d’antibiotiques en France. Mon message, c’est la prévention ». Ou comment nous amener à être nôtre (très) propre carte Vitale.

 

 

hygiène - domicile

 

 

LES MICROBES SE NICHENT LÀ OÙ ON NE LES ATTEND PAS

Véritable star des librairies, le médecin continue de donner des conseils préventifs, drôles et pragmatiques pour en finir avec les gestes qui, sans le savoir, nous rendent malades. En voici quelques-uns :

 

 

Du balai les paillassons

Quel est le comble pour un paillasson ? D’être trop sale pour daigner s’y essuyer les pieds. « C’est un aéroport à microbes, le paradis des bactéries. », accuse Frédéric Saldmann qui, pour vérifier sa théorie, a mené une étude scientifique (la première au monde, forcément) avec Michèle Vialette, cheffe du service de microbiologie de l’Institut Pasteur de Lille. 36 paillassons d’immeubles ont été étudiés à la loupe. Résultat des prélèvements : « Une concentration en bactéries 75 % plus importante sur le tapis que sur les côtés. En clair, il contamine les semelles qui pénètrent ensuite dans la maison, la salle de bains, la chambre. C’est d’autant plus crado que ça entre en contact du corps. », note le médecin. Alors du balai les paillassons ? « Nettoyez le une fois par mois, changez le régulièrement. », donne-t-il comme ordonnance. Même si le mieux, et le plus simple, est encore de se déchausser avant d’entrer chez soi.

 

 

Choisissez le petit bouton de la chasse

Frédéric Saldmann adore le Japon, où ses livres s’arrachent. Il y a remarqué que, contrairement à la France, où elle est d’ailleurs particulièrement active en ce moment, il y a peu de cas de gastro-entérite au pays du Soleil Levant. « Les gens là-bas ne se serrent pas la main et les toilettes se déclenchent automatiquement. » Fort de cela, le médecin s’est penché sur… les chasses d’eau, encore une fois avec l’Institut Pasteur de Lille et a analysé 31 boutons, petit ou grand débit d’eau, de toilettes de gare, café, restaurant… Analyses peu ragoûtantes et surprenantes. « La concentration moyenne de bactéries des grands boutons est cinq fois supérieure à celle des petits, 11 % contre 52 %. », écrit Saldmann. Notre réflexe est d’appuyer systématiquement sur le gros, d’accumuler les bactéries sur nos doigts que nous portons au visage et à la bouche… deux fois par heure. « Appuyez sur le petit, c’est bon pour vous, c’est bon pour la planète, s’exclame le docteur. Et lavez-vous les mains ».

 

 

Le ménage… sous les ongles

Le médecin dit donc de se laver les mains… mais pas seulement. Les ongles, aussi, insiste-t-il, parlant de « véritable ménagerie ». Car l’ongle offre un « environnement constamment humide » dans lequel les microbes vont grandir et se multiplier en toute liberté. Un nid douillet duquel ils ne ressortiront que pour aller coloniser d’autres parties du corps, nez, oreilles, parties intimes (lors d’un changement de tampon par exemple). Ou encore la bouche pour ceux qui ne peuvent s’empêcher de les ronger. Pour ceux-ci « Des tests ont montré que leur salive est positive aux entérobactéries, ces bactéries qui siègent dans le tube digestif. », écrit-il. Le risque : gastro, herpès, mauvaise haleine… Que faire ? Le médecin pose ses mains sur la table, mime et s’amuse : « Vous prenez une brosse à dents dure, pas la même couleur que l’autre pour ne pas confondre, et chaque soir vous brossez sous les ongles. Ça prend trente secondes et c’est nickel ! »

 

 

Le riz, presto au frigo

Le riz, remède miracle lorsqu’on est malade… Certes, mais à condition qu’il soit propre… car, si, on peut tomber malade à cause des grains blancs ou bruns. « Ils peuvent contenir après cuisson des spores de Bacillus Cereus qui se transforment à température ambiante en bactéries à l’origine de toxi-infections alimentaires sévères. », lit-on dans « Vital ! ». Ses préconisations : le mettre vite au réfrigérateur, où il ne peut être conservé que 24 heures et consommé qu’une seule fois. La salade avec les restes semble être de rigueur !

 

Le Parisien

 


 

Bonus vidéo

 

Time : 14 mn 49 / Toute mort avant 120 ans est une mort prématurée | Frederic Saldmann | TEDxMarseille – TEDx Talks

 


 

dr. frédéric saldmann - 2

Dr. Frédéric Saldmann (pour illustration)

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Frédéric_Saldmann

http://www.leparisien.fr/societe/sante/sante-mon-truc-c-est-l-hygiene-assure-le-docteur-frederic-saldmann-08-01-2019-7983753.php

8 comments

  1. Il reste évident qu’une bonne hygiène du corps et de la maison permet de nous garder en bonne santé. Se laver les mains chaque fois que cela est nécessaire, se laver les dents après chaque repas,les cheveux, ou prendre des douches régulièrement c’est la moindre des choses. Après, il est nécessaire également d’entretenir sa maison : aérer même en hiver c’est très important, nettoyer le sol, les sanitaires, les appareils ménagers aussi. Ce n’est pas en faire un endroit stérile, mais sain pour la santé, la vôtre et celle de celles et ceux qui vous entourent. Le problème c’est que une fois hors de sa maison bien propre, bonjour les microbes ailleurs ! à commencer par exemple ( un parmi tant d’autres ) les caddies des supermarchés !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Rambo dans ton Froc Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.