Gilets Jaunes – RIC : Peut-on faire confiance au peuple ? Olivier Berruyer du site Les Crises [Vidéos]

Publié par

Time : 25 mn 05 / [1]

 


 

olivier berruyer - 3

Capture d’écran : Olivier Berruyer / Grand Angle

 

 

Synopsis :

Le Référendum d’Initiative Citoyenne, RIC, est fortement critiqué dans les médias en ce moment. Avec Olivier Berruyer nous revenons sur les raisons qui rendent le RIC nécessaire en France pour renforcer notre démocratie mal en point.

 


 

 

ric - référendum d'initiative citoyenne - 2

 

 


 

olivier berruyer - 1

Olivier Berruyer (pour illustration)

 

 

Biographie succincte :

Olivier Berruyer est diplômé de l’Institut de science financière et d’assurances, et de l’EM Lyon Business School.

 

Actuaire de profession (spécialiste de l’application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d’assurance, de finance et de prévoyance sociale), Olivier Berruyer siège au conseil d’administration de l’Institut des actuaires.

 

Il a par ailleurs été l’invité régulier de nombreux médias. Parmi eux, BFM Business, France 3, Radio Ici & Maintenant, ou encore France 24.

 

Il administre le blog Les-Crises.fr, depuis 2011.Selon le site de classement de la fréquentation des blogs, Teads Labs, Les-Crises.fr est actuellement le blog d’économie le plus consulté en France.

 


 

Bonus : Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC)

 

Time : 42 mn 12 [2]

 


 

ric - référendum d'initiative citoyenne - 1

 

 


 

Source :

https://www.les-crises.fr/ric-peut-on-faire-confiance-au-peuple-avec-olivier-berruyer/

 

Vidéo :

[1] RIC : Peut-on faire confiance au peuple ? Avec Olivier Berruyer – Grand Angle

[2] Prenons le pouvoir : Un RIC pour renforcer notre démocratie ! – Grand Angle

 

Olivier Berruyer :

Facebook : https://www.facebook.com/les.crises/

Site / Blog : https://www.les-crises.fr/

Twitter : https://twitter.com/oberruyer

 

57 comments

      1. Je me suis très mal exprimé Ecrirature. En effet, ils ont une très longue avance sur l’ensemble des peuples et nations. Ce que j’aurais dû dire, c’est que leur modus operanti est glauque et machiavélique. Cons dans ce sens où leurs stratégies mondiales ne sera pas éternellement pérenne et que bon nombre de leurs dociles serviteurs (politiques, etc…) en subiront les premiers les conséquences. Mais avant ces derniers, c’est la masse qui en souffrira le plus. L’histoire nous le démontre : des empires se sont créés, ils ont connus leurs expansions et gloire, leurs apogées et telle la courbe de Gausse… Ont fini par disparaître. Cela ils ne peuvent pas le contrôler. D’où leur ‘connerie’ car tout dure qu’un temps. J’espère mettre mieux fait comprendre car parfois j’ai beaucoup de difficulté à transcrire mes pensées et idées (effet cocktail médicamenteux). D’où mon manque de commentaire sur 99% des publications de mes abonnés.

        Aimé par 2 personnes

  1. Désolé Éric mon message est parti tout seul. Je recommence.
    De toute manière parmi le peuple il y a des personnes qui connaissent très bien l’affaire. Il ne sera pas fait n’importe quoi. Si les médias s’acharnent sur le RIC c’est qu’ils en ont peur (Réforme en premier lieux du système médiatique par exemple) et ils volent au secours de Macron et cie comme ils ont l’habitude de le faire.

    Aimé par 3 personnes

    1. En effet, cela les dérange mais étant n’ébranle pas le système. J’entends par ‘système’, le pouvoir réel. Pas celui de L’Elysée, de Matignon, de la place Beauvau ou du parlement européen. Non celui qui est géré dans les grands think tank, certains groupuscules et les grosses banques d’affaires qui sert une petite élite (quelques dynasties familiales).

      Aimé par 2 personnes

      1. Sincèrement, j’en doute Jean-Claude. Mon doute porte sur les plus grosses et ils sont en train de se préparer à une transition monétaire. Pour les autres, ma réponse est : oui.

        Désolé de répondre quotidiennement en retard.

        Aimé par 1 personne

      2. Demain matin à 8h00 direction le distributeur automatique de billets pour retirer des sous. Ne serais ce que 5 millions de français retirent des sous tous à cette heure là ou à peu près ça risque de les toucher fortement. En tout cas c’est ce que je vais faire. Il s’agit d’une action sans violence mais efficace si elle est suivie.

        Aimé par 1 personne

      3. Un des points névralgiques, c’est la consommation… Et la substitution des échanges économiques entre individus (ne plus utiliser leurs billets de Monopoly) et se passez de leurs ‘services’. Ce n’est pas gagné d’avance.

        J'aime

      4. Je vais aller aux nouvelles via le Web car je ne me suis pas connecté aujourd’hui. Quant à la Tv… Écran noir sauf pour mes films.

        J'aime

  2. Hier, en consultation auprès d’un Pr. du service de rhumatologie du CHU de Pellegrin à Bordeaux, ce Pr. Tournesol, entre nous soit dit, ne savait même pas ce que c’était qu’une AAH, et encore moins une MDPH, m’a lâchée, tout à trac ;
    Sont bien gentils les GJ, mais veulent même pas payer d’impôts !

    (Je t’en parlerais, plus longuement, en mp, car encore une fois, dans mon cas, c’est un foutage de gueule permanent ; En gros c’est vous ne travaillez pas ! Sans doute par choix personnel ? Bon ben, démerdez-vous…)

    Il y avait une action des GJ au Tripode avec distribution de tract pour le RIC et opération Parking gratuit (sans doute pour cela que le Pr. Dieu l’avait mauvaise) mon mari a tapé la discute avec eux, en m’attendant.
    J’ai récupéré leur tract, que j’ai mis au format PDF pour en faire une analyse ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/01/tract-pour-le-ric-distribue-par-les-gilets-jaunes-au-tripode-de-bordeaux-le-10-janvier-2019.pdf

    Car, pour beaucoup, dont je suis, le RIC sans sortir de l’État et de ses institutions, de ce gouvernement représentatif, du système = c’est comme pisser dans un violon !

    Je vais en proposer une analyse avec en face le manifeste politique de R71 = Manifestes pour la société des sociétés, car si le principe du RIC est bon, il faudrait l’appliquer à des assemblées populaires hors état. On n’a pas besoin de « législatif », quand Chouard parle de « problème législatif » il reste dans le cadre de l’État. La société des sociétés est au delà de l’engoncement ‘étatique’, elle offre la seule démocratie possible celle de la base non centralisée qui décide et se confédère.
    Le RIC est un réformisme de plus et c’est un piège politique car il nous enferme toujours dans l’ineptie de la contrainte institutionnelle et croire que les gouvernants laisseront des réformes significatives se produire c’est encore croire au père noël ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/12/22/ric-ou-revolution-telle-est-la-question/

    Sur le tract (c’est le texte original) il est précisé : Les citoyens sont contre une loi, une directive ou une réforme ?
    (exemple : code du travail, départ à la retraite, taxes, code de la route etc). RÉFÉRENDUM ABROGATOIRE !

    Elle est là, à mon sens, la perte de temps et d’énergie = Mutualisons-nous, coordonnons-nous tout de suite hors État et ses institutions, pour la Commune des communes libres, volontaires et autogérées !
    Jo

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton complément d’information Jo.

      Le début de ton commentaire (AAH, Etc…) me rappelle l’anecdote suivante : milieu des années 80, j’avais rencontré (pas que moi) un big boss (grosses fortunes de France, plusieurs entreprises, etc… ) dans le cadre d’une ‘réunion’, qui ne savait pas ce qu’était le BAC à lauréat.

      J'aime

      1. Tu m’étonnes !
        Big LOL même…

        Ce type qui m’a engueulée pendant tout le temps de la consulte, m’a vivement conseillée de faire de l’Aquagym, de la Balnéo… J’ai failli lui demander qu’il me prête sa CB car je suis pas du tout contre !
        J’aurais dû mettre mon GJ, y serait devenu tout vert !

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai eu le droit à ma part d’énergumènes du genre et il n’y a pas si longtemps encore.

        Un m’a dit, il faut faire si, cela, etc… Résultat des courses : cela s’est empiré !

        Bravo : BAC+8 !

        J'aime

  3. Nous avons les chiffres des professionnels de la politique. 11% chômage, 16 millions de pauvres, 2300 milliards de dette sur votre dos, vente à la découpe des entreprises publics, désertification du secteur industriel. Je pense que vous pouvez en ajouter.

    Aimé par 2 personnes

  4. Je me disais, politiques et médias devraient se méfier, les français ont compris. Très bien compris, la situation pourri dans laquelle, ils ont été mis. Désormais ils vont suivre l’argent, et ils ne vont pas être déçu.

    Aimé par 2 personnes

    1. ça ne fait que commencer Joetclo Assgong. ça va être très long. Ce n’est pas demain que tu n’entendras plus parler de GJ. D’autant plus que certains pays européens ont leur GJ comme en Angleterre par exemple. Nous sommes en train d’écrire une nouvelle page de l’histoire pour les générations futures. On ne peut pas aller contre le peuple. Il faudra être patients. Nous ne sommes pas pressés. Jusqu’à maintenant nous en chi.. Alors pourquoi se presser pour établir nos règles par le RIC ? (Remise en cause complet de ce système qui est basé sur la corruption et sur l’argent et j’en passe). ? Ils seront épuisés bien avant nous.

      Aimé par 1 personne

    1. ça va se jouer à l’usure. Le grand débat n’est qu’un enfumage de plus comme ils ont l’habitude. C’est là que tu comprends pourquoi jusqu’à présent on ne voulait pas de responsables pour éviter d’autres enfumages directs de certains GJ qui seraient les portes paroles. Chaque GJ doit être un porte paroles. Après suivant l’évolution de la situation on aura peut être des portes paroles officiels mais pour l’instant il n’y en aura pas. Le chemin sera encore très long.

      Aimé par 2 personnes

      1. Il peut être long et le stopper par une répression sans nom… L’avenir nous le dira mais ils (les réels décideurs) ne semblent pas prêts à revenir sur leur agenda.

        Mais comme on dit dans la langue de Shakespeare : Wait and see.

        Aimé par 2 personnes

      1. Je ne connais pas l’avenir Jean-Claude mais il y a que deux scénarios :

        1 : Le peuple courbe l’échine et tout se passe ‘bien’ comme dans le ‘Meilleur des mondes’.

        2 : Le peuple se soulève et ils sortent l’artillerie (cela ne sera pas la première fois) et l’on glisse de plus de plus dans un système orwellien.

        Quoi qu’il en soit dans les deux grandes figures décrites ci-dessus, baisser les bras et leur faciliter la tâche : Surtout pas !

        Soyons le grain de sable dans cette grande machine qu’est leur N.O.M. Chacun à son niveau…

        Aimé par 2 personnes

    2. Je vois mal que nous courbions l’échine.
      J’opterais pour la solution 2 si on a pas le choix bien sûr.
      Le top ce serait que tout se passe pacifiquement mais en face ils ont la volonté de ne pas nous faciliter la tache. Il y aurait la solution d’arrêter les violences policières. Les GJ feraient le boulot de la police envers la minorité des casseurs qui nous pourrissent la vie. Mais ils n’accepteront jamais car la violence les arrange bien. Et ils savent très bien que si ça se passe calmement la partie est perdue pour eux.

      Aimé par 2 personnes

      1. Si cela perdure, ils essayeront dans un premier temps de calmer ‘le jeu’ avec quelques petites primes, etc… (comme ils ont déjà tenté de le faire) et si cela ne prends pas… La violence risque d’être de mise. Ils ne connaissent que cela.

        Aimé par 2 personnes

    3. Il y a quelque chose qui me fait peur depuis quelques temps c’est le fait que certains sont en chômage complet ou partiel étant donné certains blocages. Alors j’ai peur qu’ils nous montent les uns contre les autres. Cela s’appellerait un début de guerre civile. Non ? Dans ce cas ils n’auraient pas besoin de faire une répression policière puisque l’on se battrait entre nos. J’espère tout de même que les gens ne tomberont pas dans ce cas de figure. Si j’avais un choix à faire je préfèrerais encore la répression policière que l’on pourrait arrêter avec le rapport de force et ou si les flics nous rejoignent. Mais dans l’autre cas ce serait terrible pour nous tous.

      Aimé par 1 personne

      1. Pendant la première guerre et la seconde guerre mondiale, les gardiens de prison, etc… Étaient d’anciens détenus (de haute sécurité pour certains) de prison… Donc cela étaye tes propos. Certains se faisaient appeler des ‘capots’…

        Aimé par 1 personne

      2. La question: Gilets Jaunes – RIC : Peut-on faire confiance au peuple ? Tant que le parlement européen et ces dizaines de milliers de lobbyings ne sont pas ennuyés.

        Aimé par 1 personne

      1. Jean Claude Divet dit :Il faut s’attendre à d’autres trucs inédits depuis ces 60 dernières années. Tu ne crois vraiment pas si bien dire.

        Aimé par 1 personne

Répondre à Écrirature Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.