NASA | Hubble : Quelle est l’étoile la plus lointaine jamais observée ? [Vidéos]

Publié par

Time : 4 mn 44 / [1]

 


 

Quelle est l’étoile individuelle la plus lointaine jamais observée ?

 

espace - 1

Pour illustration

 

 

Si la grande majorité des étoiles observées par les scientifiques sont groupées au sein de galaxies, certaines d’entre elles, appelées étoiles intergalactiques, ne sont liées gravitationnellement à aucune galaxie. Ces étoiles individuelles peuvent se trouver à une distance plus ou moins grande de la Terre. Quelle est celle qui détient actuellement le record de distance ?

 

La détentrice du record répond au nom de MACS J1149 Lensed Star 1, ou plus simplement Icarus. Il s’agit d’une étoile supergéante bleue (chaude et lumineuse) à un redshift z = 1.49, soit une distance d’environ 14 milliards d’années-lumière de la Terre, pour un temps cosmique de 9.34 milliards d’années. La lumière de l’étoile a donc été émise 4.4 milliards d’années après le Big Bang.

 

Des centaines de fois plus éloignée que la seconde étoile la plus lointaine — SDSS J1229+1122, Icarus est donc l’étoile individuelle la plus distante jamais observée.

 

C’est en étudiant les données relatives à la supernova SN Refsdal, recueillies avec le télescope spatial Hubble, que l’astronome Patrick Kelly de l’Université du Minnesota et ses collègues découvrent Icarus en avril et mai 2016.

 

La supernova était étudiée depuis 2004, mais les astrophysiciens ont repéré un point lumineux dans leurs images de 2013, qui est devenu bien plus brillant en 2016. Après analyse, il s’est avéré qu’il s’agissait d’une étoile individuelle magnifiée plus de 2000 fois par un effet de lentille gravitationnelle.

 

 

icarus - nasa

Grâce à l’effet de lentille gravitationnelle d’un amas galactique massif (gauche), les astrophysiciens ont pu observer Icarus (en bas à droite) alors qu’en 2011, elle n’était pas encore visible (en haut à droite). Crédits : NASA/ESA/P. Kelly

 

 

Cet effet de lentille gravitationnelle a été double. L’amas galactique MACS J1149+2223, situé à environ 5 milliards d’années-lumière de la Terre, a été la principale source du phénomène. Mais un second objet d’environ 3 masses solaires, situé sur la ligne de visée du télescope Hubble dans l’amas galactique lui-même, peut-être une étoile ou un trou noira également contribué au phénomène pour une moindre part (microlentille).

 

Ordinairement, les seuls objets pouvant être observés à cette distance sont des galaxies, des supernovas ou des quasars. C’est uniquement l’effet de lentille gravitationnelle qui a permis aux astronomes de détecter Icarus. En analysant les caractéristiques de l’étoile, les chercheurs ont déterminé qu’elle était stable — excluant ainsi l’hypothèse de la supernova — et qu’il s’agissait d’une supergéante bleue, au regard de sa température élevée (entre 10’000 et 12’000 °C).

 

La lumière d’Icarus ayant été émise lorsque l’Univers n’était âgé que de 30% de son âge actuel, l’étoile n’est actuellement plus une supergéante bleue compte tenu de la durée de vie et du schéma d’évolution de ce type d’étoile.

 

Comme le rappellent les chercheurs dans leur article publié dans la revue Nature Astronomy, l’utilisation combinée d’une lentille gravitationnelle forte (amas galactique) et d’une microlentille (objet compact individuel) pourrait aider à poser des contraintes bien plus précises sur les modèles de matière noire actuels.

 


 

Time : 6 mn 05 [Vostvfr] / [2]

 


 

espace - 2

Pour illustration

 


 

Source :

https://arxiv.org/abs/1706.10281

http://hubblesite.org/news_release/news/2018-13

https://www.nature.com/articles/s41550-018-0430-3

https://www.nasa.gov/feature/goddard/2018/hubble-uncovers-the-farthest-star-ever-seen

https://www.nationalgeographic.fr/espace/icare-letoile-la-plus-lointaine-jamais-observee

https://trustmyscience.com/quelle-est-letoile-individuelle-la-plus-lointaine-jamais-observee/

 

Article :

Trustmyscience

 

Vidéo :

[1] Observation de l’étoile individuelle la plus lointaine jamais observée – Ça se passe là-haut

[2] Meet Icarus : The Farthest Star We’ve Ever Seen – SciShow Space

 

10 commentaires

  1. Vous le savez surement déjà!! Futura sciences on peut lire ceci :
    Détectées en 1958 par l’engin américain Explorer 1, puis explorées par les engins Explorer et Pioneer. Disposées parallèlement au plan de l’équateur magnétique elles sont inclinées d’environ 11° sur l’équateur géographique.

    Ceinture intérieure (à 3 500 km) : composée essentiellement de protons, dus à l’action des rayons cosmiques qui bombardent la Terre en permanence, et, à très faible densité, d’électrons dont certains ont sans doute la même origine cosmique que les protons (sauf ceux, très abondants, de moins de 1 100 000 volts).

    Ceinture extérieure (à 20 000 km) : composée d’électrons.

    Un cosmonaute exposé, sans protection, aux radiations des ceintures de Van Allen subirait plusieurs millions de rads par heure (or 500 rads sont généralement mortels).

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.