Des substances nocives détectées dans le pain quotidien ! [Vidéos]

Publié par

Time : 1 mn 14 / [1]

 


 

Des substances nocives détectées dans le pain quotidien !

 

Pain - 2

Photo : pour illustration 

 

 

L’association 60 millions de consommateurs a récemment fait état de la présence dans le pain de substances chimiques nocives, et ce même dans le pain artisanal. Quelles sont ces substances, et quelles sont les conséquences de leur présence ?

 

 

Des analyses révélatrices

Dans sa publication du 23 janvier 2019, l’association 60 millions de consommateurs estime qu’il y a peu de différence entre les pains – en ce qui concerne la farine – achetés en boulangerie artisanale, en franchise ou en supermarché. L’association dit avoir testé des baguettes blanches et tradition, des pains complets, des pains boule ainsi que des pains de mie nature et aux céréales.

 

Or, si les boulangeries doivent absolument effectuer sur place toutes les étapes de la fabrication du pain, l’utilisation d’additifs est monnaie courante. Il faut savoir que les moulins les fournissent en farines (et assemblages de farines) prêtes à l’emploi. Selon 60 millions de consommateurs, ces « additifs et auxiliaires technologiques » permettent au boulanger d’obtenir un pain de qualité tout en facilitant et accélérant les étapes de sa fabrication.

 

 

Pain - 1

Photo : pour illustration

 

 

Que dit la loi ?

Ainsi, il y aurait pas moins de quatorze additifs dans une baguette blanche, et ceux-ci sont tout à fait autorisés. De plus, la présence de ces additifs serait encore plus élevée dans les pains dits spéciaux. Il existe bien un moyen d’éviter les additifs chimiques en prenant par exemple un pain de tradition française ou un pain au levain. Le décret du 13 septembre 1993 autorise les ingrédients suivants : eau, levure (ou levain), farine et sel. En revanche, il est également question de cinq adjuvants naturels – gluten, levure désactivée et farine de fèves, de soja et de malt de blé – ainsi qu’un auxiliaire technologique, l’amylase fongique.

 

Or, certaines de ces substances sont des perturbateurs endocriniens, des molécules ou agents chimiques composés ayant des propriétés hormono-mimétiques. Selon diverses recherches, ces perturbateurs endocriniens causent des anomalies physiologiques, concernant notamment le comportement, le sommeil ou encore la reproduction. Par exemple, ces substances mettraient le fœtus en danger, provoqueraient des troubles du comportement chez les jeunes enfants et auraient des effets négatifs sur la production de spermatozoïdes.

 


 

Time : 1 mn 26 / [2]

 

Time : 9 mn 14 / [3]

 

Time : 12 mn 33 / [4]

 


 

Pain - 3

Photo : pour illustration

 


 

Source :

https://www.60millions-mag.com/kiosque/quel-pain-choisir

https://www.anses.fr/fr/content/les-perturbateurs-endocriniens

https://sciencepost.fr/2019/02/des-substances-nocives-detectees-dans-le-pain-quotidien/

https://www.who.int/mediacentre/news/releases/2013/hormone_disrupting_20130219/fr/

https://www.medisite.fr/bien-manger-des-substances-chimiques-nocives-retrouvees-dans-notre-pain.5502844.72.html

https://www.60millions-mag.com/2019/01/23/additifs-residus-de-pesticides-le-pain-un-aliment-industriel-comme-les-autres-12370

https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/bien-choisir-ses-aliments/decrypter-les-etiquettes/des-substances-controversees-dans-le-pain-630251

 

Article :

Sciencepost

 

Vidéo :

[1] Pain : de plus en plus riche en toxines ? – Medisite vidéos

[2] Additifs, résidus de pesticides, mycotoxines : des substances indésirables dans le pain – Europe 1

[3] Baguettes : que contiennent-elles vraiment ? – La Quotidienne

[4] Quel Est le Meilleur Pain pour la Santé ? Pain complet, pain blanc – Dr Jean-Michel Cohen

 

Pour plus de détail sur le blé :

Les nouveaux blés sont comparables à des OGM

7 comments

  1. De toute façon, le pain c’est pas bon…le gluten détruit nos cellules nerveuses….le gluten du pain d’aujourd’hui a été modifié, il contient 21 paires de chromosomes…alors que dans les années 50/60 il contenait 7 paires de chromosomes… Nous, on a pas pu évoluer aussi vite que notre blé actuellement, c’est pour cela que l’on le digère pas facilement…C’est comme si on modifier l’homme actuel, à quoi, on pourrait ressembler..je pense à un truc bizarre….bon article

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est tout à fait exact pour la transformation génétique des blés. Je l’ai indiqué dans les sources en fin de page car il fait l’objet d’une autre publication. Merci pour votre intérêt et commentaire.

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.