Daech, caravane déambulant au service des États-Unis et de leurs alliés [Vidéos]

Publié par

 

Daech - 1

 

 

Il n’est plus un secret pour personne que Daech et ses confrères sont des outils aux mains des Américains et leurs alliés, employés pour des objectifs multidimensionnels. Au premier abord, ces groupuscules terroristes créés par les États-Unis, comme l’affirme Hillary Clinton, sont envoyés afin de déstructurer et détruire certains pays, notamment arabes, soumettant leurs populations à des diktats qui ne respectent en aucun cas la dignité humaine, ainsi spolier leurs richesses. Lorsque cette stratégie échoue, comme c’est le cas en Syrie, les Américains et leurs alliés changent leur fusil d’épaule et commencent à évoquer « la lutte contre le terrorisme ». Ce concept devient actuellement sur le plan géostratégique une arme de guerre pour les mêmes objectifs que nous avons déjà cités. Cependant la question qui se pose est comment ceux qui créent le terrorisme veulent en même temps le combattre ?

 

La bataille contre Daech dans le Baghouz, « dernier fief de Daech » à l’est de la Syrie, occupe une grande place dans l’actualité et relève plusieurs ambiguïtés. Hakem Al-Zamili, membre du mouvement Al-Sader en Irak, affirme dans un entretien pour la chaîne libanaise Al-Mayadeen que l’or volé d’Irak en 2014 estimé à environ 50 tonnes, ainsi que 400 millions de dollars se trouvent dans le Baghouz. Ceci pose la question de savoir si vraiment cette bataille a comme but d’en finir avec Daech, ou si l’objectif des Américains et des forces kurdes est de récupérer le butin, ce qui pourrait constituer en partie un trésor de guerre inestimable pour les forces kurdes de Kassad, dans la suite de leurs projets d’autonomie et d’indépendance. 

 

 

Daech - 2

 

 

Toutefois, la fin de Daech dans le Baghouz est-elle réellement la fin pure et dure de cette organisation ?  

Le président américain Donald Trump a déjà déclaré le 6 février lors d’une réunion des pays membres de l’alliance contre Daech, que ce dernier a été décapité et que les forces américaines œuvrent afin de traiter « les résidus ». Toutefois, nous constatons, notamment avec ce qui se passe actuellement dans le Baghouz, que Daech est encore présent et d’une façon réelle et concrète. Ceci révèle les contradictions stratégiques du président Trump et de son administration, surtout au sujet de la lutte contre le terrorisme.

 

Dans son livre « Conflits sur le bord de l’Abîme », Alwan Alam Al-Din cite Brousse Hauffman expert du terrorisme à l’Université de Georges Tawn, qui affirme que : « Malgré la mort d’un important nombre de terroristes étrangers appartenant à Daech, des milliers ont pu fuir la Syrie, et aujourd’hui, il est certain qu’un bon nombre d’entre eux se trouvent dans les Balkans. Ils attendent sûrement l’occasion pour se faufiler clandestinement en Europe. » (1)

 

 

Daech - 3

 

 

Quant à Fidrane Dzihik, expert des Balkans à l’institut international norvégien, affirme dans le même ouvrage que : « Des salafistes djihadistes se trouvent dans les Balkans et disposent de grands moyens. Ils ont dans leurs viseurs plusieurs pays du continent européen. » (2)

 

Hormis que l’Europe est menacée de nos jours depuis les Balkans, le président Trump à son tour la menace en évoquant la libération de ses ressortissants qui se trouvent dans les prisons des forces kurdes en Syrie et qui ont participé aux combats sous la bannière de Daech en Irak et en Syrie. Ceci prouve deux choses, la première est le niveau du partenariat amricano-kurde, faisant carrément de Trump le porte-parole et le décideur au nom des forces kurdes de la Syrie Démocratique ; la seconde chose est la guerre sécuritaire que risque de déclarer Trump à l’Europe, après de lui déclarer la guerre économique.

 

Le ministre affaires étrangères américain Mark Pompeo, a quant à lui déclaré au début du mois de février que Daech fuit vers l’Afrique. La question que nous nous posons est comment Daech qui est encerclé à l’est de la Syrie, par ladite coalition internationale, commandée par les États-Unis et leurs alliés kurdes peut aussi facilement partir vers l’Afrique ? Y- a-t-il un lien entre l’arrivée de Daech sur le continent africain et les troubles, agitations et tentatives de déstabilisations qu’affrontent en ce moment certains pays africains ? Ou cela relève-t-il uniquement de l’ordre de la coïncidence ? Il convient de préciser que les forces de sécurités algériennes ont récemment arrêté un groupuscule important de terroristes sur leur frontière avec le Niger, venant de la banlieue nord d’Alep, tentant d’entrer en Algérie.

 

Des informations circulent en ce moment qui consistent à affirmer que les convois de l’armée américaine qui se retirent de la Syrie vers l’Irak rapatrient avec eux quelques 800 combattants de Daech qui ont été prisonniers dans les geôles des forces kurdes de Kassad.

 

Donc si nous prenons en compte les propos d’Hillary Clinton sur la contribution américaine, dans la fabrication d’Al Qaeda, puis de Daech, et les pratiques politico-sécuritaires américaines, nous constatons que la plupart du temps, combattre le terrorisme signifie le déplacer tout simplement d’un pays à un autre ou d’une région à une autre, ou lui permettre de circuler librement tout en clamant le fait de le combattre.

 

Enfin rien n’empêche de voir Daech ou des groupes extrémistes de même tendance islamique ou chrétienne en Amérique latine, dont le but est d’affronter le pouvoir au Venezuela et ses alliés. Surtout que le scénario que prépare les États-Unis pour le Venezuela est similaire à celui que la Syrie affronte depuis huit ans et qui a commencé sous la bannière du « printemps arabes. »

 


 

Time : 1 mn 33 / [1]

 

Time : 2 mn 20 / [2]

 


 

Hillary Clinton & Les Responsables Terroristes ISIS (Octobre 2011)

Hillary Clinton & Les Responsables Terroristes ISIS (Octobre 2011)

 

Jihadistes soignés au Ziv Medical Centre (Israël - 2014)

Leur allié : Jihadistes soignés au Ziv Medical Centre (Israël – 2014)

 

 

Robin Cook

 


 

Source :

https://reseauinternational.net/enfin-la-bbc-parle-de-la-complicite-usadaech-en-syrie/

https://www.mondialisation.ca/daech-caravane-deambulant-au-service-des-etats-unis/5632400

 

Article :

Mondialisation.ca

 

Rédacteur :

Antoine Charpentier écrivain et analyste politique spécialiste du Moyen-Orient

 

Notes

1-. A. N. AMINE EL-DINE, Conflits sur le bord de l’Abîme, Beyrouth, 2019, p. 12 (En arabe)

2-. A. N. AMINE EL-DINE, Conflits sur le bord de l’Abîme……Op.cit. p.13

 

Vidéo :

[1] Hillary Clinton admet que les États-Unis ont créé Al Qaida vostfr – azertygana / YouTube

[2] Balkans: Business des armes (2018) – BH INFO / YouTube

 

Voir notamment :

Racket international : Pratique mafieuse mondialisée [Vidéo]

9 comments

  1. Avant de recevoir les intrus en Europe on peut divulguer cette information
    que je reproduit ci-dessous, ce sera plus facile à copier pour informer,
    et préventivement faire des groupes pratiquant cette méditation qui fait la paix,
    c’est exactement son rôle de prévenir ce genre de problème insaisissable :

     » Il n’y a pas d’Al Qaida  »
    « La vérité c’est qu’il n’y a aucune armée islamiste ou groupe terroriste nommé Al Qaida.
    Tout officier de service de renseignement sait cela. Mais il y a une campagne de propagande
    pour faire croire au public à la présence d’une entité identifiée représentant le mal
    juste pour conduire les téléspectateurs à accepter une gouvernance internationale et unifiée
    dans une guerre contre le terrorisme. Le pays derrière cette propagande sont les États-Unis… »

    Robin Cook, ancien ministre des affaires étrangères britanniques
    (qui est mort soudainement alors qu’il effectuait une randonnée dans les Hautes Terres écossaises
    une semaine après avoir fait cette déclaration).

    Aimé par 1 personne

  2. Avant de recevoir les intrus en Europe on peut divulguer cette information
    que je reproduit ci-dessous, ce sera plus facile à copier pour informer,
    et préventivement faire des groupes pratiquant cette méditation qui fait la paix,
    c’est exactement son rôle de prévenir ce genre de problème insaisissable :

     » Il n’y a pas d’Al Qaida  »
    « La vérité c’est qu’il n’y a aucune armée islamiste ou groupe terroriste nommé Al Qaida.
    Tout officier de service de renseignement sait cela. Mais il y a une campagne
    de propagande pour faire croire au public à la présence d’une entité identifiée
    représentant le mal juste pour conduire les téléspectateurs à accepter une
    gouvernance internationale et unifiée dans une guerre contre le terrorisme.
    Le pays derrière cette propagande sont les États-Unis… »

    Robin Cook, ancien ministre des affaires étrangères britanniques
    (qui est mort soudainement alors qu’il effectuait une randonnée dans les
    Hautes Terres écossaises une semaine après avoir fait cette déclaration).

    Aimé par 1 personne

    1. La terreur fait vendre et paralyse les esprits. Pour les psychopathes aux commandes, cela est beaucoup plus ‘bénéfique’ qu’une armée conventionnelle et les résultats escomptés sont nettement multiples. Nous en sommes malheureusement là. Mais ce n’est pas nouveau, l’histoire nous apprend que cette stratégie fut utilisée à plusieurs époques et par différents peuples et civilisations…

      Aimé par 1 personne

  3. Quand je pense à tous ces êtres humains qui ont fait la guerre pour soi-disant la paix, je pense surtout aux USA (d’ailleurs le peuple américain se réveille et voit toute l’horreur de leur dirigeant ), et quand je voit , rien qu’en france, le matraquage pour rentrer à l’armée… et je n’ai pas la télé!!

    Aimé par 1 personne

    1. Le peuple américain est dans une très grande détresse. L’élite n’en a que faire. On observe le même processus aux quatre coins de la planète…

      Les guerres servent uniquement les banquiers (les big) et les très riches industriels (l’oligarchie en somme).

      Lorsque les canons détonnent, l’argent raisonne (Adage de banquier).

      C’est par ailleurs, des guerres entre eux mais c’est toujours le peuple qui y va à leur place.

      Ils ont l’argent, le pouvoir et sont très bien encadrés et conseillés. Le reste des peuples (les 99% restant) ont plusieurs coups (comme au jeu d’échec) de retard…. Triste constat mais l’individu lambda ne s’intéresse pas à tout cela. Il se fait donc exploiter et opprimé allègrement….

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.