Des soldats des forces spéciales russes utiliseraient la parapsychologie comme technique militaire

Publié par

 

Arméee Russe

Army Collection

 

 

Le journal officiel du ministère de la Défense « Army Collection » a publié un article sur l’existence d’éléments de parapsychologie dans les techniques militaires russes, qui permettent de pénétrer dans les pensées de l’ennemi et de pirater des programmes informatiques.

 

 

Pirater un ordinateur avec une pensée

L’article « Super-soldat pour les guerres à venir » du colonel de réserve Nikolai Poroskov dans le numéro de février 2019 décrit certaines méthodes de parapsychologie que les forces spéciales Russes ont utilisée en Tchétchénie.

 

« Le commandement souhaitait savoir comment « capter » des informations : Découvrir les plans de l’ennemi, la composition des forces et des moyens en jeu. <…> Une personne utilisant la technologie de métacontact peut mener, par exemple, un interrogatoire non verbal. Il « lit » à travers un soldat ennemi capturé : Quel genre de personne il est, ses points faibles et ses points forts, s’il est potentiellement retournable. La fiabilité de l’interrogatoire est de quasiment 100%, il est impossible de « sortir » de l’interrogatoire sans des techniques spéciales qui ne sont enseignées qu’aux soldats des forces spéciales susceptibles d’être capturés par l’ennemi, aux plus hautes personnalités du pays et aux dirigeants de grandes groupes industriels et bancaires afin de préserver les secrets d’État ou commerciaux ».

 

Selon le colonel Poroskov, ces techniques aident les militaires à maîtriser les langues étrangères, à les utiliser en situations de combat et à découvrir les embuscades, caches et entrepôts de l’ennemi. Les spécialistes Russes ont appris la télépathie en travaillant avec les dauphins, affirme-t-il. « Ils ont donné mentalement aux animaux des ordres qui ont été exécutés. La technique s’est avérée applicable aux humains. De plus, la méthode est également applicable sur le matériel : Avec un effort de concentration il est possible par exemple, de faire « planter » des programmes informatiques, brûler des composants électroniques, écouter une conversation ou interrompre des programmes de télévision et de radio, lire des documents se trouvant dans un coffre-fort, même s’ils sont dans une langue étrangère inconnue, identifier des membres de réseau terroriste et des candidats potentiels pour des groupes terroristes. »

 

 

Sans justification scientifique

En évaluant le contenu de la publication dans la publication officielle du ministère de la Défense, le responsable du département analytique du magazine « Soldats de Russie », Anatoly Matviychuk, a déclaré que la parapsychologie de combat « n’est pas un fantasme » et qu’elle « est en cours de développement ».

 

« La parapsychologie de combat est une réalité, elle a connu un grand développement dans les années 1960-1980. Cette technique a été mise au point par l’Académie soviétique des sciences dans le but de découvrir les capacités paranormales d’une personne. Un groupe de spécialistes travaillait sous la direction de l’état-major général des forces armées de l’URSS. Les travaux de cette époque se poursuivent toujours et ont été mis en application dans des points chauds, en Afghanistan et au Vietnam. », a déclaré Matviychuk.

 

Cependant, le président de la commission de lutte contre la pseudoscience au Présidium de l’Académie des sciences de Russie, Eugène Alexandrov, a déclaré que « la parapsychologie de combat » est une invention reconnue comme pseudo-scientifique.

 

« De tels travaux [décrivant la parapsychologie militaire] ont réellement existé et ont été développés mais classés. Maintenant, ils ressortent mais, comme dans de nombreux autres pays, de telles études sont reconnues comme pseudoscientifiques, tout cela est un non-sens total. Il n’existe aucune parapsychologie, c’est un conte de fées. Toutes les discussions sur la transmission de la pensée à distance n’ont pas de fondement scientifique, il n’y a pas un seul cas enregistré, c’est tout simplement impossible. C’est un moyen de dépenser les fonds du budget de l’État. En Russie, cela a pris fin au début des années 2000, lorsque l’unité militaire n ° 10003 a été dissoute, y compris l’étude de tels phénomènes pseudoscientifiques à usage militaire. », a déclaré Alexandrov.

 

 

« Pertinence, exactitude, nouveauté »

Le rédacteur en chef de la collection Army, Vladlen Prilutsky, a déclaré que les règles relatives au choix des publications du magazine étaient énumérées dans chaque numéro de la publication. Le Compendium de l’Armée publie des articles de recherche, d’information et de discussion sur des sujets militaires traitant de la construction militaire et de la sécurité militaire de l’État.

 

« Les principales exigences concernant le matériel soumis aux rédacteurs de la revue pour publication sont : La pertinence, l’analyse des problèmes existants de théorie et de pratique militaires et les moyens de les résoudre, la validité et l’exactitude des calculs, la nouveauté des méthodes proposées pour améliorer l’utilisation des armes et des forces spéciales, les développements pratiques des propositions pour la construction et le développement des forces armées de la Russie et pour assurer sa sécurité militaire. », explique le journal.

 

Il précise également que les documents non publiés antérieurement dans d’autres médias sont acceptés pour publication. Ils doivent obligatoirement avoir un avis d’expert sur l’absence d’informations secrètes. « L’auteur est responsable de l’exactitude des faits, des citations, des données statistiques et sociologiques, des noms, des initiales et de toutes autres informations. », indique le journal.

 

Poroskov est employé à temps partiel par le journal, a précisé Prilutsky.

 

Le magazine Army Collection est une revue d’information diffusée dans les forums technico-militaires internationaux, les jeux internationaux de l’Armée, les spectacles militaires (MAKS et autres). Il est également « communiqué à l’ensemble des dirigeants des forces armées, unités, unités et institutions militaires », indique le site Web du ministère de la Défense. Le tirage de la « collection armée » est d’environ 10 000 exemplaires.

 


 

Soldat Russe

Photo : pour illustration

 


 

The truth is out there

 


 

Source :

https://rusreinfo.ru/fr/wp-content/uploads/2019/04/Армейский-сборник.pdf

https://reseauinternational.net/des-armes-de-parapsychologie-dans-larmee-russe/

https://rusreinfo.ru/fr/2019/04/des-armes-de-parapsychologie-dans-larmee-russe/

http://zakonvremeni.ru/news/13-3-/39078-zhurnal-minoborony-soobshchil-o-sushchestvovanii-v-rossii-boevoj-parapsikhologii.html

 

Article :

Réseau International

 

Note :

Côté U.S. Army, ils ne sont pas en reste avec leurs différents programmes : Stargate Project, Remote Viewing, Monroe Institute, SRI, Blacks Programs, etc…

https://en.wikipedia.org/wiki/Stargate_Project

20 comments

  1. « ces techniques aident les militaires à  » plein de choses en fait.
    On croyait ces pouvoirs réservés aux grands yogi de l’Himalaya.
    Ceci est pour lutter contre des ennemis qui ne reculent devant rien.
    Le plus important est de savoir au service de quoi on met ces avantages.
    Pour l’instant la Russie est surtout préoccupé par le respect des lois
    et accords conclus, par des partenariats à bénéfices réciproques,
    par la liberté des peuples (et le bio).

    Aimé par 2 personnes

      1. Effectivement très intéressant !
        J’ai su que les Soviétiques à l’époque se sont intéressés à la Méditation Transcendantale pour obtenir des résultats similaires mais ont abandonnés faute justement de résultats militairement exploitables. Mais je n’en sais pas plus sur ce sujet.

        Aimé par 1 personne

      2. En fait, les russes n’ont jamais arrêté leurs programmes; tous comme les USA.

        Léger changement mi-année 70, les institutions étatiques (CIA, NSA, KGB, FSB, DIA, etc…) travaillent avec des compagnies privées telles que le SRI, etc…

        J'aime

  2. Depuis la guerre froide, les usa et l’urss ont débloqué de gros budgets pour ça et eu des résultats étonnants.
    je recommande le divertissant Les hommes qui regardent les chèvres avec george clooney qui traite avec humour des événements réels

    Aimé par 2 personnes

    1. Effectivement, de gros fonds financiers ont et continuent d’alimenter ses recherches. Cela ne fut jamais fini avec The Stargate Project… Bien au contraire. Mais je ne t’apprends rien. Même la France n’est pas en reste dans ce domaine si pourtant décrié au pays du ‘rationalisme’…

      Aimé par 1 personne

    2. Le monde est petit et tout se recoupe :
       » Par Dr. David Leffler
      J’ai vu le film Les Hommes Qui regardent les Chèvres avec intérêt. J’ai apprécié le film pour ce qu’il était – un regard satirique à l’armée américaine tente de développer davantage le potentiel de leurs guerriers à l’aide dits paranormaux approches. Malheureusement, des mots comme « paranormal » et « supernatural » sont des termes chargés qui portent des connotations négatives. … . Cependant, comme j’ai déjà été associé à l’un des personnages réels du livre et du film, j’aimerais discuter de la possibilité militaire réelle d’utiliser davantage le potentiel de l’esprit humain à travers mon domaine d’expertise-la technologie de défense Invincible (IDT), une technique qui inclut le vol yogique. J’aimerais également recommander un livre de Craig Pearson, Ph.D. intitulé: The Complete Book of Yogic Flying qui traite de cette approche en détail. (Divulgation complète: M. Pearson est Vice-Président Exécutif de L’Université de gestion Maharishi. Je suis employé au Center for Advanced Military Science (CAMS) qui est affilié à cette institution.)

      Dans The Men Who Stare at Goats, le personnage du Général Hopgood (joué par Stephen Lang) est basé sur le Major-général Albert Stubblebine, de L’armée américaine (à la retraite), un ancien commandant de L’US Army Intelligence & Security Command (INSCOM). Il est satiriquement dépeint comme tentant de traverser les murs sans succès. Dans le livre comme dans le film, Un soldat sous son commandement aurait tué une chèvre en la regardant fixement. Dans la vraie vie, Stubblebine a servi de consultant à mon Comité militaire de défense basé sur la conscience de la défense doctorale à L’Institut de L’Union et L’Université. Il a été un pionnier intelligent dans le développement des technologies des ressources humaines pour l’armée américaine.

      Stubblebine comprenait le potentiel latent de l’esprit humain, et, que les guerriers seraient éventuellement formés pour l’exploiter. Jon Ronson a écrit dans son livre, The Men Who Stare at Goats: « le général Stubblebine croit passionnément à la doctrine du premier bataillon terrien selon laquelle tout être humain vivant était capable de faire des miracles surnaturels. »

      Tout en servant sur mon comité de doctorat, Stubblebine a aidé à organiser ma série de conférences sur la technologie de défense Invincible à Moscou. Grâce à lui, et au Feu Le Brigadier-Général Clarence E. Beck, de L’U. S. Army (Ret.), J’ai recruté un autre général distingué (le général retraité de L’Armée Soviétique, le Major Leonid Shershnev, qui a combattu en Afghanistan) ainsi que d’autres dirigeants liés à l’armée pour participer à mon programme de doctorat en défense militaire basée sur la conscience qui est maintenant connu sous le nom de technologie de défense Invincible dans les cercles militaires. …  »
      https://www.opednews.com/populum/page.php?f=Taking-The-Men-Who-Stare-a-by-Dr-David-Leffler-091215-967.html

      Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.